AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

gros bobo + punition = Une Rencontre inattendu [PV Hikaru]


avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 68
◄ Inscrit le : 04/01/2011
Age : 28
Localisation : dans une rue sombre

Mer 5 Jan - 21:06

Je me sens si nulle... En voulant aider les autres à ranger le materiel de sport, je me suis pris tout un tas de ballons sur le dos. Je suis étendue sur le sol, ne pouvant plus bouger. Les gens s'inquiétent autour de moi, j'entends la voix de mon professeur me demander si je vais bien mais je n'arrive pas à lui répondre. Mon épaule me fait si mal . . . Deux de mes camarades me prennent par les bras, cela me fait atrocement souffrire et je grimace de douleur. Le professeur fait une moue, il rfléchit et dit à mes camarades.



" Enmenez-la à l'infirmerie les gars ! "

Ils me trainent donc jusqu'a l'infirmerie, on me pose sur un lit, l'un de mes camarade me souris et ils partirent tous les deux. la grande salle semblait morte, blanche, trop blanche. Je detest ce genre d'endrois. J'essaye de m'asseoir mais ma douleur à l'épaule se fait plus intence, soudain l'inférmière ouvra les rideaux de mon lit et me dit avec un sourire bienveillant. Puis elle regarda mon épaule.


" Ne t'inquiète pas petite, tu as just une petite inflamation, je dois partir mais Hikaru va s'occuper de toi." elle se tourna et cria "Hikaru ! Viens passer de la pommade sur l'épaule de la jeune fille ! "

Puis elle s'éclipsa sans rien dire, euh attendez, qui est Hikaru ???

_________________

Your blood is mine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Protector of Animals !

avatar


Points :
15 / 10015 / 100

Masculin
► Messages : 233
◄ Inscrit le : 21/12/2010
Age : 24
Localisation : Dans un arbre de la foret!

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Démoralisation

Jeu 6 Jan - 17:06

Franchement, comment il peut être aussi horrible passer mes journée à m'occuper à soigner des gens blesser et malade... Il veut que je tombe malade! En plus la plupart du temps il n'y a pas un chat dans cette salle peu vivante et qui pue la mort!Maudit soit-tu D.D!!Et pourquoi est-ce que Collapse m'a dénoncer ce traître!! Pourquoi est-ce qu'il me punit autant pour avoir manipuler un prof qui nous donner trois fois trop de devoirs maison et qui nous parler de chose d'on on ne savait même pas l'existence!Je l'ai juste poussez à démissionner la prof rien d'autre! C'est pas la mort mais je doit passer un mois de punissions ici chaque mercredi après-midi et chaque fois que j'ai un trou dans mon emploie du temps scolaire! Heureusement j'ai le weekend sinon je pèterais mon câble ici!

Bref dernier jour de la première semaine comme depuis quatre jours que des "mal de crâne" de quelques personne pour rater un contrôle... Pitoyable tu sais les réponse ou tu les sais pas! T'as réviser ou t'as pas réviser! C'est chose la m'énerve mais au plus au point. En plus je m'ennuyer tellement! Si seulement quelque chose pouvais arriver aujourd'hui!

Et là, comme si mon vœux à était entendu et exaucer, une jeune fille aider par deux garçons, arriva à sa tête on voyais qu'elle soufrait. Elle ne semblait pas du tout me remarquer. T'en mieux j'aime pas parler avec des gens qui souffre j'ai envie de rire, et quand j'y arrive je sais pas quoi dire et l'ambiance et tendue... Les garçons qui semblait très inquiet pour elle, comme s'il l'aimait ou alors avait peur d'elle. Chose qui me choqua. Un des deux lui sourit et ils partirent en cours. L'infirmière qui elle s'ennuyait moins que moi car elle avait les pouvoirs de la science appeler médecine alla voir la jeune blesser. Moi je restait à ma place habituelle, c'est à dire sur la chaise du petit bureau qui sert à rien derrière la porte d'entrée qui à était déplacer près de la fenêtre pour regarder le monde libre qui est derrière la vitre. L'infirmière regarder la blessure pendant que je regarder par la fenêtre. C'était en printemps, les cerisiers et les fleurs de l'entrée du bahut était en fleur, ce qui me donner encore plus envie de fuir mais je ne pouvais pas, si je sécher les heures à l'infirmerie j'aurais des semaines en plus ici... La vie est mal faites!

Puis je revenait à la réalité quand l'infirmière m'appela pour appliquer la pommade. Soit disant dis parce qu'elle était occuper. Alors qu'en faite c'est comme ça tous les jours, elle va boire un café en prétextant n'avoir aucun patient pour partir plus tôt et en me laissant toujours les sale besognes! Enfin bref, c'est à moi de le faire alors au boulot!

Je m'approcher du lit de la blesser et elle semblait paniquer de savoir qu'il y avait un assistant. Assistant c'est vite dit juste un mec qui fait les sale besognes de l'infirmière! Je vis enfin son visage de plus près. Elle était pas mal, les cheveux roux foncés, des yeux vert et les traits du visage très fin.Comparable à moi, rousse, les yeux vert et les traits du visage plutôt fin. Enfin pas tout à fait comparable à moi, je suis un homme elle est une femme...

J'allais chercher chercher la pommade dans le tiroir à côté de la porte d'entrée. Je revient à ses côté elle semblait ne pas m'avoir quitter des yeux, je crois que je me fait des illusion mais grave! L'ennuie me fait imaginer des choses!

"Tu permet que je t'applique la pommade?"

Lui dit-je en lui montrant le tube de pommade. Elle regarda le tube puis moi et ouvrit la bouche.

_________________

H.H
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 68
◄ Inscrit le : 04/01/2011
Age : 28
Localisation : dans une rue sombre

Jeu 6 Jan - 18:01

Un jeune homme arriva alors devant moi, il ne semblait pas de très bonne humeur, et puis il me fixa pendant quelques secondes, cela me mit très mal à l'aise pourtant il semblait un peu plus jeune que moi, des cheveux roux plus clairs que les miens, de beaux yeux verts et un visage... Ben il a un visage c'est rassurant ! Ok, je pars dans un délire là. Donc on été là, à ce regarder le blanc des yeux quand soudain de dénommer Hikaru sortit de ses pensées.


" Tu permet que je t'applique la pommade ? "




Je ne l'avait pas quitté des yeux et je mis du temps à analyser sa phrase, je regardais tour à tour le jeune homme et la pommade. Soudain, je repris mes esprit et me sentis vraiment stupid. Je bredouilla un : "Oh, oui vas-y" pas très convaincant. Il me regardait la tête légérement penché en arcquant les sourcils, je suis sur qu'il doit penser qu'il me manque une case >///< Comme il ne semblait pas bouger, je commencé à m'impatienter et croisa les bras sur ma poitrine.


"Il y a un problème ?"



Il me sourit l'air narquoit, ce qui rendait sa bouille d'ange... genre tête à claque . . .


"Oui, Mademoiselle, Il faudrait que vous enleviez votre haut si vous ne voulez pas avoir de la pommade dessus."



Alors là, ça me laissé sur le cul, enlever mon heut devant cet inconnu qui n'a aucun diplôme en medcine ?! Je pris un air serein, un joli sourire et lui dit très très calmemant.

"J'ai des rechanges donc cela ne me dérange pas, et puis je m'appel B.Soul."


J'avais la mauvaise impression qu'il se moqué de moi, je n'aime pas ça du tout mais tout en gardant le sourire je dénuda mon épaule endolirie ce qui laissa entrevoir une partie de mon taouage, j'attachai aussi mes cheveux, et lâcha un petit soupire l'air de dire "vite qu'on en finisse." Ce mec me mettait mal à l'aise donc j'avais qu'une seule envie, sortir d'ici au plus vite. Ok, il n'a pas l'air d'un psychopathe violeur ou serial killeur; mais j'avais une drôle de sensation en sa présence.

_________________

Your blood is mine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Protector of Animals !

avatar


Points :
15 / 10015 / 100

Masculin
► Messages : 233
◄ Inscrit le : 21/12/2010
Age : 24
Localisation : Dans un arbre de la foret!

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Démoralisation

Jeu 6 Jan - 19:46

Elle me regarder et murmura un "Oh, oui vas-y" pas très convainquant! Mais bon si je la met mal à l'aise c'est pas de ma faute si parce que je suis dans cette pièce horrible pendant des heures durant ça me met en colère! Bref elle ne bougea pas d'un pouce. Mais je ne voulais pas salir son t-shirt. C'est pas vraiment agréable d'avoir d'avoir de la pommade sur son pull.
Elle attendait je ne sais quoi, elle commencer même a s'impatienter et moi aussi elle croisa les bras sur sa poitrine. Puis elle dit:


"Il y a un problème ?"

Elle le dit avec une telle colère qu'elle me fit un peu peur. Alors je préfère passer pour un pervers que de me faire incendier du regard! Alors je me décida de lui dire!

Oui, Mademoiselle, Il faudrait que vous enleviez votre haut si vous ne voulez pas avoir de la pommade dessus."

Je l'ai dit je peut désormais me mettre l'étiquette "Pervers" sur le front. Elle me regarda pendant quelque secondes et je pouvais presque lire dans ses yeux: quelle pervers celui là!
Mais son visage afficher le contraire de ses pensées. Elle me sourit gentiment et me dit:

"J'ai des rechanges donc cela ne me dérange pas, et puis je m'appel B.Soul."

Si elle n'aurait pas était là je me serait sûrement moquée d'elle. Bon je le faisait mais en pensant simplement. Elle était timide et ça ressembler fortement à de la drague. Non arrête Hika tu te fait des illusions encore! Arrête de pensés ça! Elle doit juste te prendre pour un grand pervers mais a part ça tout va bien!
Je vais quand même lui répondre pour une fois que j'ai quelque chose de rare pendant cet punition .

Alors elle poussa un peu son t-shirt de manière a ce que je puisse lui appliquer la pommade. Je vit une partie d'un tatouage, ça ne me laisser pas voir ce que c'était comme tatouage. Elle attacha ses cheveux vers l'arrière et poussa un soupir qui se traduit facilement pas "fait vite". Alors je m'approcha et mis de la pommade sur mes mains et je commencer à appliquer la crème sur l'épaule endolorie de la jeune fille.

Elle grimaçait, à se que je voit c'était douloureux.Je finit de lui appliquer la pommade et lui donna un flacon pour qu'elle s'en mette tous les soirs. Je connais ce genre de douleurs et c'est le mieux que l'on puisse faire dans ses cas là. Elle m'adressa un sourire un peu gênée tout en rajustant son t-shirt.
Puis je lui dit:

"Moi c'est Hikaru!"

Elle me regarder comme si j'étais un fou. Et je ne sais pas pourquoi mais l'ambiance était froide et on sentait comme un vent glacer... Alors je lui sourit pour essayer de détendre l'atmosphère. Mais ça ne marcha pas du tout... Je ne voyais qu'un seul moyen de rattraper cet erreur.

"Tu est dans quels classe? Moi je suis en terminal 5."

Tout en lui adressant mon plus beau sourire! Mais ça ne semblait qu'aggraver les choses... Je me sens nul!
Mais là B.Soul si j'ai bien retenu me sourit et voulut se relever. Mais son épaule lui faisait encore mal qu'elle devait rester encore un moment pour se reposer, ce qui semblait la gênée... Comme ça je me sens aimer, c'est incroyable. Mais là elle me fit signe de l'aider à se lever et je murmura " elle est masochiste ma parole!". Elle me regarda mais ne compris pas un mots. Alors je lui dit:

"Je suis désoler mais je ne peut pas te laisser sortir alors que ton épaule te fait encore mal. Sinon ça empirera et tu aura sûrement un plâtre.

Elle écarquilla les yeux en signe d'impatiente et de mécontentement. Alors elle soupira et s'installa confortablement. Je lui apporta un verre d'eau fraîche et une fine couverture pour qu'elle n'attrape pas froid sur son épaule.

_________________

H.H
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 68
◄ Inscrit le : 04/01/2011
Age : 28
Localisation : dans une rue sombre

Ven 7 Jan - 19:56

Dès qu'il posa sa main sur mon épaule, je sentis la douleur s'intensifier. Je grimacais de douleur mais ne dis rien, après tout il fallait bien qu'on me la passe cette pommade ! Après bien avoir appliqué la crème, le jeune homme m'en laissant un tube pour en appliquer tous les jours... Je ne pense pas qu'il en ait le droit après tout cette pommade appartient à l'établissement; c'est prévenant de sa part. Je lui souris tant bien que mal et remis mon t-shirt en place.



"Moi c'est Hikaru!"



Je fus surprise de son intervention... Oui je sais qu'il s'appel Hikaru, l'infémière l'a appelé il y a 10 min... Je ne savais vraiment pas quoi dire, mais il répliqua aussitôt tout gêné.


"Tu est dans quels classe? Moi je suis en terminal 5."


En qu'elle classe j'étais ? je leva la tête pour lui répondre et il me souria, il était chou comme ça mais j'avais vraiment l'impression qu'il continué de ce moquer de moi, alors au lieu de lui répondre je fis un mince sourire et commença à me relever sauf que voilà... Mon épaule n'était pas vraiment du même avis. Super... Je regarda mon épaule puis Hikaru et lui fit signe de la tête pour qu'il m'aide à me relever, il me regarda comme si j'étais une cinglée et il murmura quelque chose d'incomprhéenssible. Pour me dire l'air écoute-donc-ce que-je-te-dis:



"Je suis désoler mais je ne peut pas te laisser sortir alors que ton épaule te fait encore mal. Sinon ça empirera et tu aura sûrement un plâtre.



Alors là, c'était la meilleure ! Je levai les yeux au ciel et poussa un gros soupir. Il avait l'air décidé alors je préférais ne rien dire et attendre, une dizaine de minutes pour partir. Je croisa les bras (encore une fois !) et fis une moue boudeuse, Hikaru l'air blasé m'apporta un verre d'eau et une couverture. Je lui murmurai un merci et continua dans mon boudage; ce qui semblait vraiment exaspérer Hikaru car il partit s'asseoir sur sa chaise près de la fenêtre. Je commençais à m'en vouloir d'avoir une telle attitude envers lui alors qu'il ne fait que m'aider... Une lourd silence s'installa mais je n'osais pas parler; il devait m'envouloir à mort et croire que je suis une petite pisseuse. Je replia mes genoux sous mon menton et je regardais Hikaru qui semblait hypnotisé par le paysage qui s'étendé sous ses yeux. On aurait dit un enfant. Cela me fit sourire et je ne pus m'empêcher de lui dire :

"C'est beau ce que tu vois ?"



Il sursauta et me dévisageai avec surprise, il ne disait rien mais il resta là comme çan à me fixer. Je sentis le rouge me monter aux joues, j'ai honte pourquoi lui ai-je dis ça ? Pour rattraper la situation, je bredouilla :

"Hum, désolé de te déranger... "


Mais il me répondit du tac au tac que je ne le dérangait pas. Bonne nouvelle... Et là, ne me demandez pas pourquoi j'aus un fou rire nerveux, ce mec me rend dingue ma parole ! Hikaru se leva et vint vers mon lit l'air très inquitet. C'est pas très commun de voir quelqu'un exploser de rire sans raison dans une infirmerie donc je comprends s'il avait peur de moi à ce moment là. Je repris peu à peu mon calme et lui souris pour le rassurer.

" Excuse-moi, mais la situation était vraiment insoutennable ! Je suis désolé d'avoir été aussi froide avec toi, Hikaru. tu m'enveux pas hm ?"


Je leva la tête vers lui en quête de réponses, il serait bien capable de me rembaler...

_________________

Your blood is mine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Protector of Animals !

avatar


Points :
15 / 10015 / 100

Masculin
► Messages : 233
◄ Inscrit le : 21/12/2010
Age : 24
Localisation : Dans un arbre de la foret!

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Démoralisation

Ven 7 Jan - 23:25

Elle ne semblait pas s'occuper de moi et voulais surtout partir. Alors je la laisser se reposer, peut être qu'elle voudrait dormir, on simplement m'ignorai comme font la plupart ici. Pas grave c'était la sortie des cours, donc plus occupant. Je vis Ruika rentrée chez elle, solitaire comme toujours et dès que quelqu'un s'approche d'elle et essaye d'être son amis elle le remballe comme un vulgaire jouet. Pïkachu aussi, mon meilleur amis se foutait que je soit enfermée dans une pièce lugubre qui sentait la mort pour aller boire un coup au bistrot en prétextant aller à la bibliothèque... Le meilleur amis très sympa... Bon je ne commenterais pas non plus mais bon...
Puis la blesser ouvrit la bouche pour me dire:

"C'est beau ce que tu vois ?"

Je ne m'y attendais pas et ça ma fait sursauté! Je pensé qu'elle ne me reparlerais plus alors je me suis mis à pensé à plein de chose...
Elle semblait gênée pour je ne sais pas quels raison... Puis elle ajouta:

"Hum, désolé de te déranger... "

Là, elle me surpris. Je ne m'attendais pas du tout à ça! Elle s'intéressait à moi! Que demander de plus qu'un peu de compagnie dans cette salle stérile! Le bon Dieu m'a entendu!
Même si je ne crois pas au bon dieu! Dommage un "croyant" en moins. Par "croyant" j'entends d'autre chose mais les pensées pourrait m'enlevait ma compagnie. Alors je lui répondit que ce n'était rien.

Puis soudain elle se mit à avoir un fou rire. Alors inquiet j'allai à ses côté. Elle me dit:

" Excuse-moi, mais la situation était vraiment insoutennable ! Je suis désolé d'avoir été aussi froide avec toi, Hikaru. tu m'enveux pas hm ?"
Cette réaction me surpris. Tout le monde ne réagit pas comme ça! C'est pas donner tout les jours de voir une personne aussi émotive et naturels qu'elle. Enfin bon encore un truc bien que je pourrais raconter à mon chers public!
Alors je la regarda et et nos regard se croisèrent. Rien de très long comme dans les films mais aucun rapport.

"Ne t'en fait pas! C'est pas grave, vu que maintenant tu n'est l'est plus!"

Tout ceci en souriant gentiment. C'est pas mon truc le sociale.... Mais elle me rendit mon sourire par un sourire encore plus beau que celui que j'aurais pu espérer!

"Puis-je vérifier ton épaule?"

Elle hochât la tête pour acquiescer à ma question. Alors, doucement, je regarder son épaule. B.Soul grimaça alors je compris que c'était encore douloureux et je ne préfère pas lui faire mal...

_________________

H.H
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 68
◄ Inscrit le : 04/01/2011
Age : 28
Localisation : dans une rue sombre

Mar 11 Jan - 19:18

"Ne t'en fait pas! C'est pas grave, vu que maintenant tu n'est l'est plus!"


Puis il me souria, il semblait soncère donc je lui rendit son sourire tout naturellement.


"Puis-je vérifier ton épaule?"


J'hoppinais du bonnet, mais au contact de sa main sur ma peau; la douleur revint, plus intense et une grande chaleur me sumèregea. J'offris donc à Hikaru une superbe grimace de souffrance.
Il arrêta tout de suite son "inspection" et me fixa l'air perplexe. Genre je-ne-veux-pas-te-paniquer-mais-tu-es-dans-la-merde. Je secouais ma tête et lui demanda de s'asseoir près de moi. Après tout ça, j'avais beosin d'une présence "amical", quelqu'un à qui parler et malheureusement pour Hikaru, c'est tombé sur sa personne...
On se regarda un moment, je pensais qu'il s'ennyait mais après réflexion, il semblait plutôt.... m'examiner ?! Avais-je l'air si pitoyable ? Ou alors ce la l'amuse de mettre mal à l'aise les gens. Un rire nerveux s'échappa de ma gorge.

"Qu'est-ce qui a ? Pourquoi tu me regarde comme ça ? J'ai quelque sur le visage c'est ça ?"

Je portais instinctivement la main sur mon visage, apparament, il trouvait ce denier point hyper drôle....

_________________

Your blood is mine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Protector of Animals !

avatar


Points :
15 / 10015 / 100

Masculin
► Messages : 233
◄ Inscrit le : 21/12/2010
Age : 24
Localisation : Dans un arbre de la foret!

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Démoralisation

Mer 12 Jan - 17:20

Puis elle me regarda et me fit signe de m'installer à côté d'elle. Elle semblait perplexe. Elle se posait des questions je pense. Je ne sais pas sur quoi où qui. Bizarrement, je me faisait tellement chier dans cette salle que sa compagnie était occupante même si elle ne parlait pas. Son visage prenait une expression genre : Je-lui-dit-ou-pas?

Chose qui poussa ma curiosité à vouloir savoir. Moi qui suis assez fort pour "analyser" les gens je n'y arriver pas. Entre elle et Kélo on peut dire que leur cerveau marche pas dans le même sens que le mien... Mais comme ça j'apprends et je saurais pour d'autre.

Elle me regarder fixement, avec ses grands yeux verts comparable à ceux d'un chat, ses cheveux roux foncés. Avec ses traits fin et clairs. A regarder de plus près on voyait qu'elle était belle et je comprend mieux pourquoi les garçons de tout à l'heure se comporter comme ça avec elle. Oui eux par contre son trop simple à analyser... C'est presque ennuyant avec eux.... Je devrai faire psy plus tard...

Elle commencer à s'inquiète:

Qu'est-ce qui a ? Pourquoi tu me regarde comme ça ? J'ai quelque sur le visage c'est ça ?"

J'allais lui dire que non mais elle me coupa net dans mon action en posant sa main sur ma joue. Chose très drôle et en même temps. Je ne put m'empêcher de sourire ce qu'elle remarqua. Bien sûr elle retira sa main de sur ma joue, ce qui me fis de nouveau sourire. Elle se sentis gênée, enfin je pense.

"Non tu n'as rien ne t'en fait pas! Et essaie de ménagé ta blessure OK!?"

Elle me regarda avec des yeux rond, comme si elle n'avait pas l'habitude qu'on s'occupe d'elle. Chose qui me surpris par deux choses.
La première et la moins choquante à mon goût: elle semblait le genre de fille à être chouchouté par tout le monde mais apparemment non.
La deuxième et comme on pourrait le croire logiquement pour moi la plus choquante: je prenais soin d'elle alors que je prend même pas soin de mon meilleur amis...

Oui je suis très gentil... Mais là ça me surprend.... Mais bon pas grave.

_________________

H.H
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 68
◄ Inscrit le : 04/01/2011
Age : 28
Localisation : dans une rue sombre

Dim 16 Jan - 14:54

"Non tu n'as rien ne t'en fait pas! Et essaie de ménagé ta blessure OK!?"

Je le regardait choquée, non pas parce qu'il s'inquiété pour moi, mais parce justement je n'en avait pas l'habitude. Je lui souris pour le rassurer même si je sais très bien que je vais oublié de m'en occupé de cette bléssure, c'est une choses telment banale pour moi de souffrire.. Et puis je n'ai pas l'habitude de m'occuper de moi.
Hikaru commença à ranger la pharmacie, je le regardais faire, cela ne semblait pas du tout l'interesser... Moi, de mon côté une grande chaleur m'enveloppa; sans doute à cause de la pommade. J'enlevais mon pull, pour me retrouver en top. Hikaru venait de finir son rangement. Je le regardait avec intérêt; il a dû être puni pour devoir aider l'infirmière car il n'avait pas du tout l'air d'être un bénévole de la charité...

"Cela doit t'ennuyer de t'occuper de moi Hikaru. Tu peux partir tu sais, l'infirmière ne reviendra pas donc tu ne te feras pas attraper "

Il se tourna vers moi, et me fixa. Ses yeux rentrèrent au plus profond de moi pour transperçer mon coeur. J'avais vraiment chaud...

_________________

Your blood is mine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Protector of Animals !

avatar


Points :
15 / 10015 / 100

Masculin
► Messages : 233
◄ Inscrit le : 21/12/2010
Age : 24
Localisation : Dans un arbre de la foret!

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Démoralisation

Mar 18 Jan - 20:02

Elle me regarder et ne semblait pas bouger pour autant alors, rassuré, je parti pour aller ranger un peu le capharnaüm qu'avait laisser l'infirmière. Je me détourna de ma place et m'approcha du bureau. Mon Dieu! C'est quoi son but à cette infirmière Barbie. Elle s'amuse à me martyriser! Mais c'est mon rôle en général! Je poussa un léger soupir et lâcha un "Yosh" discret.

Je m'activais à ranger ce bazar immense, où je trouvais des canette vide et des seringue utiliser en plan sur la surface métallique du bureau. Je me dépêcher de finir tous ça.

"Cela doit t'ennuyer de t'occuper de moi Hikaru. Tu peux partir tu sais, l'infirmière ne reviendra pas donc tu ne te feras pas attraper "

Ces mots me coupèrent dans mon occupation que je venait de finir à l'instant où j'allais m'attaquer à refaire le lit non-occuper et ensuite retourner à ses côtés.

Je me tourna vers elle et la regarder dans les yeux. Elle semblait avoir enlever sa veste et maintenant elle est en débardeur. Elle me regardait, sûrement depuis que j'ai commencé à ranger. Mais comment pouvait elle penser que j'ai sans cœur à se point! C'est vrai je peut être méchant mais pas avec quelqu'un de bléser!

"Non je ne veut pas partir! *Je l'ai peut être dit un peu trop méchamment* "Ne t'en fait pas ça ne me gêne pas du tout! Tu est plutôt sympathique donc ça va c'est juste que cette infirmière est loin d'être une fée du logis. J'allais revenir auprès de toi ensuite!"

J'essayais d'être moi aussi sympathique. Alors là elle me sourit et je vint m'assoir à ses côtés. Elle me regardait encore, et instinctivement je pris ses mains et lui sourit. Mais là....

_________________

H.H
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 68
◄ Inscrit le : 04/01/2011
Age : 28
Localisation : dans une rue sombre

Sam 22 Jan - 20:44

"Non je ne veut pas partir! "Ne t'en fait pas ça ne me gêne pas du tout! Tu est plutôt sympathique donc ça va c'est juste que cette infirmière est loin d'être une fée du logis. J'allais revenir auprès de toi ensuite!"


Il essayait de sourire, sans doute pour me rassurer mais je sentis qu'il m'envoulait d'avoir ça... Hikaru se posa sur le lit, devant moi et prit instinctivement mes mains dans les siennes. Son contact était si chaud, si doux qu'il me procurra une vague de frissons le long de ma colonne vertébrale...
Son regard accrcha le miens, j'avais de plus en plus chaud decidement, je vais dépasser ma température maximale T.T. Je baissa les yeux gênée et rouge comme ce n'est pas permis; ma blessure devait être vraiment grave parce que je déraille totalement là...
Je bredouilla quelques excuses avant d'entreprendre une mission quoique bien délicate : sortir mes mains de celle d'Hikaru sauf qu'il en avait décidé autrement et les serra un peu plus fort; ce qui me fit basculer en avant... Sur lui, j'éffleura ses lèvres... SES LEVRES. Le temps s'arrêta et mon coeur s'emballa cpmplétement; Hikaru et moi restions toujours dans la même positions; visages pratiquement collés l'un à l'autre et ses lèvres à quelques milimètres des miennes.


"Hikaru....."


C'est tout ce qui a pu sortir de ma bouche. Je n'arrivais pas à me concentrer, pourquoi ? Pourquoi me fait-il autant d'effets ? Je perds tous mes moyens, je detest ça...
Mais son odeur, sa chaleur, son regard, son sourire m'enveloppa totalement, me laissant plus maître de moi même. Ces quelques secondes me parut être de longues minutes à mes yeux, la situation est grotesque; on ne se connait pas, alors pourquoi suis-je là... Pétrifiée devant Hikaru ?
J'allais me reculer mais...

_________________

Your blood is mine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Protector of Animals !

avatar


Points :
15 / 10015 / 100

Masculin
► Messages : 233
◄ Inscrit le : 21/12/2010
Age : 24
Localisation : Dans un arbre de la foret!

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Démoralisation

Jeu 27 Jan - 17:41

Je me sentais idiot, je lui prenais les mains comme ça, sans aucune raison explicable.Elle devait me prendre pour un fou. Plutôt un pervers.Un homme qu'elle ne connait pas qui est à l'infirmerie et lui prend les mains comme ça sans rien annoncer. Alors, là, sans savoir pourquoi non plus, mais l'idée que je ne la reverrais jamais me fit peur.

Quand cette pensée s'imposa à mon esprit, elle tentait de retirer ses mains fines et douces de mon emprise. Alors, sans le savoir mais, sans pensée aux conséquences non plus je raffermis ma prise sur ses mains. Alors, là elle basculât sur moi et nos lèvres s'effleurèrent. On se retrouve avec nos lèvres à quelques millimètres. Quand je pris vraiment conscience de la situation dans laquelle j'étais ma respiration se coupa quelques instants.

"Hikaru....."

Elle devait se dire que je n'étais qu'un gros pervers. Elle doit se sentir extrêmement gênée et elle ne voudra plus jamais me revoir quand on est seuls. Mais quand je rendis compte qu'en plus de la honte d'avoir produit tout ça, je me sentais heureux et confortable.

J'ai l'impression d'être un monstre !! Alors, c'est pour ça que j'essaye de bouger un muscle. J'essaye de bouger un doigt je ne réussis qu'à caresser la paume de main de B.Soul. Ce qui tend encore plus l'atmosphère. Alors, j'essaye de bouger ma jambe mais, elle ne fait que se rapprocher de celle de B.Soul. Ce qui aggrave encore plus mon cas. C'est sûr j'ai maintenant une étiquette de pervers collé sur le front !

J'eus l'idée de me coucher sur le dos pour ensuite passer mes jambes sur le sol et de la laisser tranquille en la laissant se reposer et m'expliquer tout en m'excusant.
C'est ce que je fis et comme je suis un idiot de première et que j'ai bien évidemment oublié de lâcher ses mains de mon emprise. Alors, quand je commençais à partir en arrière elle me suivait, bien évidemment contre son gré !

Je me remis à ma place. Oui je lâcher ses mains qu'elle retira sans se précipiter de peur de tomber à nouveau sur moi, enfin je pense. Je me remis à ma place. Oui je lâche ses mains qu'elle retira sans se précipiter de peur de tomber à nouveau sur moi, enfin je pense. Et tous les deux nous commençâmes à éloigner nos têtes tout en douceur pour ce faire face à face. Elle était gênée et quelque chose d'autre se cacher dans son regard mais, je ne sais pas quoi. Nous nous vessions face et nous nous regardions droit dans les yeux.
Je ne pensais à rien...

_________________

H.H
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 68
◄ Inscrit le : 04/01/2011
Age : 28
Localisation : dans une rue sombre

Jeu 3 Fév - 20:22

IL ne bougeait pas mais restait là à me fixer... Je sentit les muscles de son bras et de ses jambes se contracter, je crus qu'il aller se pousser mais au contraire son corps se rapprocha encore plus du mien.
J'avais chaud si chaud; ma respiration s'accélérait peu à peu et je devais être vraiment mais vraiment rouge à cet instant.

C'est là que Hikaru fit une chose étrange, je crois qu'il devait être encore plus perdu que moi car en voulant s'allonger, il m'attira avec lui mais il se remit brusquement en place en lâchant délicatement mes mains. Nos visages reprirent une distance raisonnable mais l'ambiance resté tendue et silencieuse. Je regardais mes mains posées sur mes genoux et je restait raide comme un piquet; mais je ne pus m'empêcher de tourner mon regard vers Hikaru. Dès que mes yeux captèrent les siens, mon coeur sursauta encore une fois et je détournait les yeux pleinen de honte et d'incomprhéension sur moi même...
Je repris le dessus et souris à Hikaru, un sourire tendue biensur...

"Ah.... Qu'est-ce qu'il fait chaud ici... tu trouve pas ?"


Wouah super, je sers vraiment à rien pour détendre l'atmosphère... Je voulus me lever pour ouvrir la fenêtre mais mon épaule me refit souffrire et je grimaça de douleur...

_________________

Your blood is mine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Protector of Animals !

avatar


Points :
15 / 10015 / 100

Masculin
► Messages : 233
◄ Inscrit le : 21/12/2010
Age : 24
Localisation : Dans un arbre de la foret!

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Démoralisation

Dim 6 Fév - 17:17

Je la regarder. Elle était tendu et regarder ses mains poser sur ses genoux et puis elle regarda vers moi. A cet instant je ne sais pas pourquoi mais je détourna mon regard, sûrement car j'avais honte. Je devait passer pour un pervers.... Je me sens si nul...

Quand nos regard se croisèrent, elle se tendit encore plus. Ce que je trouve très mignon. Je ne sais pas pourquoi mais en y repensant, la situation de tout à l'heure ne me déplaisais pas tant que ça. Mais je suis vraiment devenu un être horrible!!! C'est comme si en sa présence je deviens un monstre de perversité!!! Mon Dieu si je pouvais ne plus y penser je vous jure je deviens prêtre à mes 18 ans!! Mais déjà que je suis non croyant, ça va pas m'aider...

Elle me fit quitter mes pensée de monstre en me disant une phrase assez lourde de sens.

"Ah.... Qu'est-ce qu'il fait chaud ici... tu trouve pas ?"

Elle se lever pour aller faire je ne sais pas quoi, pour aller ouvrir la fenêtre je pense. Et elle dut forcer un peu trop sur son épaule car elle grimaça de douleur. Moi au quart de tour et inquiet, je me leva et la soutenant par les avant bras. Ce qui faisait toujours très pervers... Mais maintenant qu'elle le pense c'est trop tard...
Elle me regarda, elle semblait étonner. Enfin quoi de plus normal, un pervers qui ne sais même pas lui même qu'il en est un, et qui drague avec des geste involontaire et maladroit une jeune fille plus grande et plus mature que lui.... Genre de situation qui n'arrive qu'à des gens maudit....

"Ca va?"

Je l'ai dit instinctivement sans m'en rendre compte.... Elle semblait de plus en plus surprise...

_________________

H.H
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 68
◄ Inscrit le : 04/01/2011
Age : 28
Localisation : dans une rue sombre

Dim 6 Fév - 20:00

Hikaru se précipita sur moi pour me soutenir par les avants bras. Ses sourcils étaient froncès comme si une grande inquiétude l'envahissait. Je le regarda sans rien dire, l'air un peu bête sans doute mais la douleur était de plus en plus intense et rien ne parvenait à sortir de ma bouche... J'ai vraiment pas de chance.

"Ca va?"


Il me dit ça si subitement que la seule chose que j'ai pu faire sur le coup c'est un drôle de sursaut. Je regardait Hikaru, il est sans doute plus jeune que moi mais il n'empêche qu'il est vraiment... beau.
Je crois crois que ce temps de non réponse inquiétait encore plus mon interlocuteur car il ressera son étreinte sur mes bras. Je réagis aussitôt et lui souris pour le rassurer.

" AH euh oui ça va enfin je crois parce que bizarrement la douleur ne va que en s'emplifiant"


Et là, c'est le drame. Hikaru pressa encore plus mes bras avant de les relâcher et de courire (oui oui courire) à la pharmacie pour aller chercher...de la pommade. Je le regardais perplexe, c'est pas que j'ai l'impression que cette pommade me rend totalement stone mais presque alors je fis signe à Hikaru que j'en avais pas besoin mais il ne m'écouta pas et )passa la pommade sur mon épaule (je rappel aux lecteurs que je suis en débardeur !). Son odeur est vraiment horribl, ma t^te se mit à tourner et je me mis à voir des petits lapins roses... Des petits lapins roses ??

"Hikaru ! Je vois des lapins calin partout..."


Il s'arrêta brusquement pour me regarder de face, ses joue devinrent rouges et il éclata de rire... Bien le réconfort, bien....

_________________

Your blood is mine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Protector of Animals !

avatar


Points :
15 / 10015 / 100

Masculin
► Messages : 233
◄ Inscrit le : 21/12/2010
Age : 24
Localisation : Dans un arbre de la foret!

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Démoralisation

Lun 7 Fév - 19:37

Elle me regarda avec son regard curieux et songeur. Elle ne me répondait pas... Étrange et en même temps très inquiétant... Mais pourquoi je me fait autant de soucis pour elle? C'est vrai qu'elle est belle, douce et très bien foutu mais je suis jamais comme ça même avec des amis proches... Je crois que pour elle je donnerais beaucoup alors que je ne sais rien d'elle. Pourquoi je réagis comme ça?

Je pensais alors qu'elle souffrait autre part alors sans trop m'en rendre compte je raffermis ma prise.
Alors elle me répondit.

" AH euh oui ça va enfin je crois parce que bizarrement la douleur ne va que en s'emplifiant"
C'est bon signe ce qui me rassure un peu. Mais qu'est ce qui faut un effet aussi prometteur? LA POMMADE!!! Attention une grande révélation de ma part. Alors il ne faut qu'une chose pour que la douleur disparaisse entièrement !! Encore de la pommade!!!
Alors je la laissa en courant pour aller dans la pharmacie chercher de la pommade. Je revint et B.Soul me fit signe de ne pas en vouloir. Mais je n'écouter pas, je ne voulait qu'une seule chose c'est qu'elle ne souffre pas. Pourquoi ressentais-je ça je ne sais pas mais je le désirais vraiment.
Je l'aida à s'asseoir sur le lit et je lui appliqua la pommade.

"Hikaru ! Je vois des lapins calin partout..."
Des lapin câlin ??!! J'essayais vainement de cacher mon éclat de rire mais, je ne put me retenir plus longtemps et je ris.

Elle me regarder avec un visage surpris et avec une touche de "remord". Alors là je la trouver si mignonne que je ne put me retenir d'avancer mon visage près du sien. Au moment où nos lèvres aller se toucher, je me repris en main et m'arrêta. Et voilà elle devait encore me prendre pour un pervers. Durant les quelques secondes où je m'arrêta je penser que vu qu'elle me prenait pour un pervers autant l'embrasser et comme ça je réaliserais ce que je me retiens de faire depuis le début. Alors j'avançai délicatement mes lèvres des siennes. Je l'embrassa. Ces lèvres était si douce et légèrement sucrées. Je retira mes lèvres de sur les siennes et je tira ma tête vers son emplacement initiale prêt à recevoir un gifle et des insultes. Je regarder B.Soul droit dans les yeux. J'espérais avoir une expression plutôt neutre. B.Soul, elle par contre était surprise et je ne sus savoir si elle était troubler voir même choquer ou au contraire heureuse. Même si la dernière solution me parais tout à fait irréaliste. Un pervers vous embrasse, vous ne le connaissais pas et il vous embrasse et vous devait être heureux. S'il n'en tenait qu'à moi même il se serait déjà pris des coups de légitime défense. Mais bon après c'est moi, je suis un être unique autant physiquement que mentalement et elle aussi. Ainsi que tout les êtres vivants sur cette planète.

_________________

H.H
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 68
◄ Inscrit le : 04/01/2011
Age : 28
Localisation : dans une rue sombre

Mar 8 Fév - 21:26

Son rire résonnait dans l'infirmerie, je rougis de honte et le regarda l'air un peu boudeur... Et là, je ne sais pas ce qui c'est passé dans sa tâte de mec en rut mais il avança son visage dangereusement du miens. Non ça recommence... Je ne bougeais pas, je n'y arrivais pas là non plus, on, je restais là a regarder Hikaru qui se stoppa net à quelques millimètres de ma tête, nos souffles s'unissèrent, je crus alors qu'il aller se retirer come tout à l'heur mais il continua son avancé et plaqua doucement ses lèvres sur les miennes, et m'embrassa. Bon d'accord c'était un baisé doux et tendre mais.... ON SE CONNAIT PAS !
Hikaru mit fin au baisé et se posa devant moi l'air blasé. Moi, j'étais plutôt choquer je n'arrivais pas à^savoir si ce qui c'est passé est réel ou alors une simple halussinnation comme les lapins calins... Mais non, c'était vrai, mon coeur battait si vite que je crus qu'il aller exploser dans ma poitrine; et je pensa que c'était en définitif mon premier baisé... Oui j'ai 20 ans et je n'ai jamais embrassé quelqu'un enfin si... Mais non Lui il ne compte pas c'était un truc stupid entre deux personne bourré après une mission sanglante, un moment ou tu prefere te noyer dans l'alcool pour oublier... Je me demande s'IL s'en souvient... je sais qu'il est sur cette ile d'ailleurs...

Mon premier vrai baisé... Avec HIKARU... Je ne savais plus se qui ce passer en moi, just que ce garçon m'a embrassé par pur pulsion sexuel... sans sentiments... Des larmes coulèrent peu à peu sur mes joues, et je leva la tête vers ce voleur de baisé.

"Hikaru... Pourquoi... As-tu fais ça ? "


Il ne répondait pas, je commençais à m'énerver et me leva malgrè la douleur intense de mon épaule et de mon coeur.

"Je peux te dire que si tu pensais que je suis le genre de fille avec qui on peux coucher sans même la connaître tu te met le doigt dans l'oeil ! Il n'y a pas marqué sur mon vagin "porte ouvertes." "


Je voulus partir, loin d'ici, loin de lui mais....

_________________

Your blood is mine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Protector of Animals !

avatar


Points :
15 / 10015 / 100

Masculin
► Messages : 233
◄ Inscrit le : 21/12/2010
Age : 24
Localisation : Dans un arbre de la foret!

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Démoralisation

Mer 9 Fév - 20:38

Je la regarder. Soudain elle se mit à pleurer. Mon cœur se reserra, je me sentais nul et.... pervers.
Elle continua en s'exclamant:

"Hikaru... Pourquoi... As-tu fais ça ? "

J'aurais préféré qu'elle soit en colère plutôt qu'elle soit triste à cause de moi. Je me sentais mal, pervers et nul. Même si ce que je venais de faire était ce que je désirais, je pense que ce n'en faut pas la chandelle dans cette situation là. Déjà qu'elle me prend pour un pervers et que mes hormones de puceau sont en folie dès que je suis avec elle ce n'est pas une raison...


"Je
peux te dire que si tu pensais que je suis le genre de fille avec qui
on peux coucher sans même la connaître tu te met le doigt dans l'oeil !
Il n'y a pas marqué sur mon vagin "porte ouvertes."

Elle le dit avec un ton plutôt sec et en sentait toute la colère qu'elle ressentait. En plus elle s'était lever alors qu'elle avait mal à son épaule, signe de protestation et de foule de sentiments.

Je voulait lui dire ce que je ressentais vraiment mais comment et pourquoi je n'y arrivais pas? Et en plus pourquoi je sentais mon cœur se briser petit à petit?

"Je ne voulais pas te blesser... désoler. Excuse moi, je sais que ça ne se fait pas que je suis un pervers et quand je suis en ta compagnie je n'arrive pas à me maitriser. Je ne suis qu'un nul!! Je ne veut pas te blesser ou encore te rendre triste. Excuse moi encore une fois."


Je me leva délicatement et partit vers la porte. Avant de franchir le seuil je me retourna pour voir encore une fois le visage de la magnifique fille que je venais d'embrasser comme un pervers. Elle n'avait pas bouger d'un pouce. Alors en me résiliant, je fit un pas vers le couloir tout en refermant la porte. Quand soudain, chose que je ne penser même pas espère!

_________________

H.H
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 68
◄ Inscrit le : 04/01/2011
Age : 28
Localisation : dans une rue sombre

Ven 18 Fév - 21:55

"Je ne voulais pas te blesser... désoler. Excuse moi, je sais que ça ne se fait pas que je suis un pervers et quand je suis en ta compagnie je n'arrive pas à me maitriser. Je ne suis qu'un nul!! Je ne veut pas te blesser ou encore te rendre triste. Excuse moi encore une fois."



Sur ces mots, il parta me laissant seule au milieu de l'infirmerie.L'endroit m'oppressa d'un coup^, et par une force inexplicable (ou pas...) je courus vers la portepar ou Hikaru avait disparut quelques secondes plutôt. J'ouvris la porte avec une telle violence qu'elle manqua de sortir de ses gonds.
Il était à moitié du couloir, semblant ne pas avoir remarqué ma sortie fracassante. Il s'éloignait peu à peu, il s'éloignait de moi. Une vague de panique m'envahit et je me mis à crier son nom.
Il s'arrêta net, tournant les talons en ma direction, sans rien dire mais je savais déjà que son regard me froudroyait sans doute de colère...
Je m'avença vers Hikaru, mes jambes s'aloudirent dans mon avancée; malaise là aussi inexplicable hum... Je me retrouva plus vite que je l'avais imaginé devant Hikaru.
Il baissa son regard vers moi. Ca me transperça le coeur de plein fouet... J'ai dû le vexer, l'accuser d'une chose aussi ignoble sans avoir de vrai preuve... Et puis, après ce qu'il m'a dit; je ne peux qu'être touchée.
Mais là, devant lui, je ne savais plus quoi dire. Mon coeur bourdonnait si fort dans ma poitrine que je n'arrivais plus à réfléchir.


"Euh tu sais... Ce que je t'ai dis... Je ne le pensais vraiment.. Tu sais... Enfin... Tu vois c'est un peu mon premeir vrai baisé donc... Alors j'ai paniqué... Excuse moi Hikaru."


Je croisais les bras sur ma poitrine, me balançant sur mes talons l'air andouille. Mais surtout morte de trouille face à cette drôle de situation.

_________________

Your blood is mine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Protector of Animals !

avatar


Points :
15 / 10015 / 100

Masculin
► Messages : 233
◄ Inscrit le : 21/12/2010
Age : 24
Localisation : Dans un arbre de la foret!

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Démoralisation

Sam 19 Fév - 14:13

Je marchais, ou plutôt je fuyais loin de cette infirmerie. Je m'en voulais, je me trouve nul, pervers et je pense qu'à elle. La mort dans l'âme de la quitter et surtout qu'elle m'en veuille. Je marchais en une direction inconnu. Je marchais comme pour oublier.

En marchant, j'entendis des bruits de pas, puis une voix féminine et familière crier mon nom. Je me retournais et je vis B.Soul courir vers moi. Je n'y croyais pas ! Elle se planta devant moi. Je la regardais attentivement, comme pour enregistrer chaque image d'elle. Je ne voulais pas la perdre. Puis elle me dit :


"Euh tu sais... Ce que je t'ai dis... Je ne le
pensais vraiment.. Tu sais... Enfin... Tu vois c'est un peu mon premeir
vrai baisé donc... Alors j'ai paniqué... Excuse moi Hikaru."

Elle est venu pour me dire ça ?! Elle n'est pas venu me donner un énorme coup de poing ou me dire de ne plus jamais l'approcher. C'est ce que je craignais le plus. Je suis heureux qu'elle soit venue me dire ça ! Elle croisa ses bras sur sa poitrine en se balançant sur ses talons. Elle semblait comme gênée. Mais cette attitude la rendais si mignonne.

C'était la fin de la journée. L'établissement va fermer alors sans réfléchir vraiment je lui dit :

"Je vais chercher tes affaires qui sont dans l'infirmerie et on va quelque part ensuite?

Sans même lui laisser le temps de répondre je couru vers la salle blanche et triste. Une fois à l'intérieur je pris les affaires de ma camarade et retourna vers elle au pas de course. Je lui donna ses affaires elle se rhabilla et nous allions lentement vers la sortie. L'air été doux et le soleil commencer tout juste à descendre pour aller se coucher. La journée se finissais calmement.



FIN

direction la forêt pour la suite...

_________________

H.H
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ► District Sud-Est :: Ecole [6 à 16 ans] :: # Infirmerie ...-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit