AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

J'assume ce que je suis ! Même quand je suis dans un local ! [PV Massive Sound]


avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 117
◄ Inscrit le : 21/02/2011
Age : 27
Localisation : Où... Où suis-je ?

Dossiers.
Poste: Surveillant
Pouvoir: Les couleurs

Dim 27 Fév - 13:39

Ce matin, la jeune Alyss se lève avec beaucoup d'entrain. Pour elle, c'est une nouvelle matinée de découverte qui s'annonce. Le soleil déjà haut, elle se lève de son lit mou et confortable pour se doucher à l'eau froide. Quand elle eu finis, elle se coiffe doucement et attache ses magnifique cheveux rose. Fin prête, elle ferme la porte de sa chambre et sors de chez elle. Alyss adore découvrir de nouvelle chose. Depuis qu'elle est arrivé sur cette île, elle s'est déjà fait des amis. Son regard sur le monde est positif. C'est un jour de février, que la jeune femme sors pour la troisième fois. Pour un jour de février, le soleil chauffe drôlement bien. Alyss était vêtue d'une jupe noir et d'un corset de la même couleur que sa jupe. Des mitaines au deux mains, des botes style roots. La tenue habituel quoi !

Elle marchait dans la rue, tapant des petit cailloux avec son pied pour dégager le chemin sur lequel elle était tranquillement placée. Elle lève la tête, le soleil éblouissait les l'œil gauche de la jeune femme. Son œil droit étant aveugle, rien ne pouvais lui arriver sur celui-ci. Le soleil frapper la peau blanche et fragile de Alyss. Elle se reposa sous l'ombre rafraichissante d'un arbre. Devant elle, un grand bâtiment... "Qu'est ce que sa pouvait bien être ?" est la première question que le jeune fille c'est posé. Alors, elle abandonna son coin de paradis frais pour se rapprocher de ce bâtiment de grande envergure. Elle poussa les portes coulissantes. Ceci lui fit d'ailleurs pensé à son ancienne maison à Okinawa au Japon. Le sourire se faisait lire sur ses lèvres. Les souvenirs inoubliable de son enfance refaisait surface quand, elle entendis du bruit dans cette bâtisse... Il y aurais quelqu'un d'autre ici à part elle ?

Elle rentras doucement à l'intérieure, sur ces gardes elle marchas délicatement sur le parquet. Elle vus d'ailleurs dans cette salle gigantesque, beaucoup d'objets différents et inconnue. De nouvelles choses à découvrir ? Ces pensées remplis de joie Alyss. Elle oublia complètement le bruit de tout à l'heure et observas longuement les choses bizarre. Quand elle entendis le bruit de nouveau, son corps se figea. Quel est donc se bruit ? Elle se reproche d'un petit endroit ou il y avais des porte, le bruit venais de là !

Elle ouvre les portes, celle-ci n'était pas coulissante... Alyss remarqua aussi qu'elles étaient entrouverte. Des cales en bois était posé pour que la porte ne se referme pas. Elle leva les yeux et vis un homme avec une petite barbe, quelque chose que Alyss n'avait jamais vus à le bouche, torse nus en caleçon. La gêne remplis son cœur ! Elle raconta des excuse incompris pour ce jeune homme. Alyss avait encore mélangé le japonais et le français.. Quel gourde. De plus, elle n'avait pas refermé la porte comme n'importe qui qui aurait eu se réflex humain... Les joues de la jeune femme devenais rouge de honte. Alors, qu'elle voulait remettre la cale en place et refermer la porte tout doucement ! Elle trébucha sur on se sais quoi et entra dans la pièce sombre. Elle lisait d'ailleurs difficilement en français sur un petit panneau : "Local du matériel"... La gêne qui se voyais su ses joues.


"Eto.. Hontōni, gomen'nasai... Euh... Je suis vraiment désolé..."

Sur le coup, cette phrase était sortit toute seule. Les excuses sont quelque chose de bien futile... Si tu l'as fait ou dit c'est qu'il y a une raison... Mais parfois, sa peut sauver la mise. La situation était quelque peut gênante. De plus, elle avait encore mélangé les deux langues. Quand elle leva les yeux et qu'elle voulait pousser la porte de la pièce, elle compris vite que la porte était maintenant coincé. Il était impossible de sortir. Les yeux rond, le visage rouge, elle fit comprendre en ressayant de l'ouvrir a l'homme derrière elle que la porte ne s'ouvrait plus. Dommage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Soul Full of Music and Drugs

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Masculin
► Messages : 316
◄ Inscrit le : 06/02/2011
Age : 25
Localisation : Plus proche que tu ne le pense ...

Dossiers.
Poste: Professeur d'Anglais
Pouvoir: Electricité

Ven 25 Mar - 20:06

Aujourd'hui est un grand jour ! En ce jour de février j'avais décidé ... de courir ! Je m'étais rendu compte de ce besoin alors que j'étais calé dans un des bars de Pacific Isle. Un groupe de la gente féminine s'était amassé auprès de la cheminée (il faisait particulièrement froid cet hiver) ... et l'une d'elle a fait remarquée aux autres que j'étais plutôt mignon. Je me suis senti flatté jusqu'au moment où l'une d'entre elles a dit que si j'avais été un peu plus musclé ça l'aurait fait. De quoi vexé un homme, même un junkie ...

Je me levais donc aujourd'hui à 8h00 ! un exploit ! Je me dirigeais vers ma cuisine, pris mon petit déjeuner habituel, me dirigea cette fois vers la douche en branchant mon Ipod sur les enceintes pleins volumes. Le son magnifiquement pénétrant de "Eyes on Fire" des Blue Foundation me caressa les tympans, couplés à cette eau chaude ruisselant sur mon corps ... puis l'eau froide vint briser mon bonheur. Toujours aussi pourrie cette douche ...

Je sortais de la maison, après avoir salué mes compagnons de maisonnée et m'être excusé pour la énième de la musique plein volume, et commença à marcher vers le gymnase. Marcher est un grand mot dans mon cas, je commençais plutôt à faire de petits pas hésitant : mon lit me manquait déjà. J'avais parcouru 100 mètres et avait déjà fait demi-tour pour aller chercher mon Ipod. Comment faire une activité fatigante sans musique. Une fois reparti je me disais que cette journée allait rester épique. Et je ne me trompais pas ...

Une fois arrivé au Gymnase, que je connaissait à présent assez bien grâce à ma nouvelle amie B.Soul, je me dirigeais vers les vestiaires mais en tentant d'ouvrir je me rendis compte que ceux-ci était resté fermé. Comment un gymnase, lieu public soit dit en passant, peut avoir des vestiaires fermés ?! Je me dirigeais vers les vestiaires des filles et m'arrêta net lorsque j'entendis des voix de l'autre coté de la porte m'indiquant qu'il ne fallait mieux pas que je tentes le coup. Je cherchais autour de moi et vis un local un peu plus loin, marginal du reste du gymnase, autant de par son emplacement que par son état. Il était délabré vu de l'extérieur, et lorsque j'y rentrais pour observer l'intérieur, c'était aussi mal rangé que je l'imaginais. Mais ça me ferait un endroit tranquille pour me changer.

Alors que je commençais à me changer, j'entendis la porte coulissante du gymnase s'ouvrirent. Malgré son bruit discret, j'entendis une personne s'approcher en m'entendant. P't'être un habitué ou quelqu'un venu trouver compagnie pour faire du sport. Ce ne fut que lorsque j'aperçus une chevelure rose bonbon que je me suis mis à m'inquiéter. La personne propriétaire de la coupe flashy passa la porte et remarqua que j'étais à moitié nu. Une fille plus petite que moi mais agrandie grâce à ses boots, un style gothique qui me déplaisait pas. Après m'avoir vu elle se mit à parler chinois ou japonais, je savais pas trop :


- "Eto.. Hontōni, gomen'nasai... Euh... Je suis vraiment désolé..."

Je la trouvait mignonne avec son air gêné et ses joues rouges. Mais ce fut les choses que je remarquais car l'instant d'après un noir quasi-totale se fit dans le pièce : elle avait fermé la porte. J'espérais qu'elle était pas trop gourde, mais apparemment je me suis trompé. Je l'entendais qui continuait à s'excuser dans le noir. Je pris alors une lampe à huile que j'avais repérée en rentrant dans le local, créa une petite étincelle au niveau de la mèche, ce qui l'alluma.

La fille me vit alors de nouveau, a moitié nu, se tourna vers le mur pour ne pas me voir. J'étais figé par tant de gêne. Je finissait de me rhabiller et finit finalement par ouvrir la bouche :


-"Tu sais c'est pas grave que la porte se soit fermée, 'suffit d'avoir la technique pour l'ouvrir."

Elle se retournait alors avec un regard de chien battu. Je lui lançait un sourire sincère. J'allais pas la frappée parce qu'elle a fermer une porte quand même. Pour une fois que j'avais une excuse pour ne pas faire de sport ... J'avais toutefois exprimé ma phrase sans savoir si j'avais raison ou tord.

Espérons qu'on reste pas coincé dans 9 m² pendant trop longtemps, non pas que ça me gêne mais bon ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 117
◄ Inscrit le : 21/02/2011
Age : 27
Localisation : Où... Où suis-je ?

Dossiers.
Poste: Surveillant
Pouvoir: Les couleurs

Dim 10 Avr - 10:14

Même quand il faisait noir, la jeune fille pouvais continuer ses excuse inutile. C'est une des grande particularité d'Alyss. Avec n'importe qu'elle situation, elle peut dire des choses même si on sais pas à qui on les dit. L'homme qui était en face de notre jeune Alyss faisait quelque chose avec une lampe à huile. Mais, avec ce noir presque total, aucune chance pour distinguer se qu'il était en train de faire. Mais, sans prévenir, une flamme s'alluma, laissant voir le corps du jeune homme. D'ailleurs, cet homme était tout bonnement magnifique. Très mignon. Mais, pas le temps de pensé à ça, la jeune fille se tourne vers le mur pour laisser ce jeune homme se rhabiller. Les joues rouge, elle tente de se calmer. La timidité est quelque chose de dur à contrôler.

Elle ferma les yeux est souffla un bon coup. Et puis, c'est pas comme si elle l'avait vus tout nu non plus ! Mais, le fait d'être toute seule dans une pièce avec un garçon à moitié nu avait réveillé la gêne naturelle d'Alyss. Qu'elle gourde d'être trop curieuse et de tomber... Elle a toujours était comme ça, elle n'y peut rien. Enfin, toujours... Non ! Disons depuis qu'elle s'était échapper de sa maison de torture.



"Tu sais c'est pas grave que la porte se soit fermée, 'suffit d'avoir la technique pour l'ouvrir."


Alors, cette phrase fit sursauter la jeune fille. Elle tourne la tête pour voir si il était enfin habillé... Ouf, c'est bon. Les yeux qui montrait l'excuse, elle reste figé. L'homme en face d'elle lui souriait gentiment. La confiance revenait dans le cœur de la jeune fille. Heureusement que la jeune Alyss claustrophobe, sinon elle aurait déjà paniqué mainte fois sans aucune issus.

La jeune Alyss se lève, frotte doucement sa jupe noir pour enlever la poussière et commence à marcher sans trop savoir où et pourquoi. Elle vit une petite caisse fermé. Autant dire que sa ferait un bon fauteuil. Alors qu'elle allait s'assoir, elle s'entrave dans un filet de badminton qui n'était pas rangé. Elle tombe lourdement sur plusieurs sacs de toute sortes de ballons en tout genre. Hand-ball, Foot, Voley, Rugby et autres. L'homme devait prendre Alyss pour une empotée. Quelle honte. Elle venais à peine de le voir qu'elle faisait déjà mauvaise impression. Alors, la visage plein de honte, elle se relève vite et s'assoie sur cette caisse.

Les mains entre les cuisse, les cheveux sur le visage, elle ne veux plus passer pour une fille stupide qui ne sais rien faire de ses mains. A peine assise, elle se relève, déterminée à ranger se qu'elle avait fait tombé. Elle les prend un par un et les remet dans un carton au hasard. Ne pouvant rien dire, elle attendait sagement que l'inconnu au torse nu allait commencer une discussion ou dire quelque chose pour qu'ensuite, Alyss rétorque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Soul Full of Music and Drugs

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Masculin
► Messages : 316
◄ Inscrit le : 06/02/2011
Age : 25
Localisation : Plus proche que tu ne le pense ...

Dossiers.
Poste: Professeur d'Anglais
Pouvoir: Electricité

Sam 21 Mai - 13:57

Après un moment d'attente insupportable pendant lequel ma compagnonne de ... malchance, fit tomber un sac plein de ballons et en se penchant me montra sa culotte. J'avais détourner le regard, gêné, évidemment. Un moment après ça je me redressa et lui dis :

- "Bon j'vais quand même essayer d'ouvrir c'te porte ..."

Je m'approchais alors de ladite porte, tâtonna sur el bois dur de cette dernière, et me rendis compte que c'était plus facile à dire qu'à faire. Mais bon qui ne tente rien n'a rien ... mais parfois qui tente n'a pas non plus. Je me mis à pousser cette porte en bois dur, entouré de barres de métal. Autant essayer de pousser une voiture avec le frein à main. Après cinq bonnes minutes d'essai j'abandonnais ma tentative désespéré et inutile, puis me tourna vers la fille en m'asseyant en tailleur.

- "Bon vu qu'on a rien d'autre à faire qu'attendre autant se présenter. J'commence : j'm'appelle Marvin amis tout le monde m'appelle Massive Sound. J'aime ne rien faire, ou alors quand je fais quelque chose, je fume ou je bois, non pas que je sois alcoolique. A toi !!"

La file me regardait d'un air à la fois étonné et effrayé. Bon je sais que j'ai pas l'allure d'un mec normal, quoique elle non plus., mais je suis pas non plus anormal pour autant. J'aime boire, fumer, me mettre minable quand je veux, j'ai un super-pouvoir vraiment utile et j'ai une flegme d'enfer ... bon ok je suis pas normal.

Le moment d'émotion passé elle commença à me parler d'elle, et je ne le savais pas encore mais elle et moi on a plus de points communs qu'on en le pense ...

_________________

Bonjour à toi Invité !! Je suis Massive Sound et je suis défoncé mais d'une force !! ... :geek:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 117
◄ Inscrit le : 21/02/2011
Age : 27
Localisation : Où... Où suis-je ?

Dossiers.
Poste: Surveillant
Pouvoir: Les couleurs

Dim 29 Mai - 12:07

- "Bon j'vais quand même essayer d'ouvrir c'te porte ..."


Elle aurait bien voulus lui dire bonne chance, mais elle était gêné et fatigué. Pendant que lui essayer d'ouvrir la porte, elle, elle range ses conneries. Alyss venait de finir de ranger tout les ballons dans un carton, elle regardait maintenant le jeune homme pousser la porte. Aucune chance qu'il l'ouvre, mais, il le sais... 2 minutes a ranger, tomber sur les ballons et 3 minutes a le regarder galéré. C'est un beau programme. Puis, le jeune baba-cool se tourne vers elle pour li dire :


- "Bon vu qu'on a rien d'autre à faire qu'attendre autant se présenter. J'commence : j'm'appelle Marvin amis tout le monde m'appelle Massive Sound. J'aime ne rien faire, ou alors quand je fais quelque chose, je fume ou je bois, non pas que je sois alcoolique. A toi !!"


Avec surprise, elle le regarde avec les yeux rond. En une semaine sur cette île, elle connais des énergumène assez improbable. Bon, c'est une bonne chose a savoir qu'il n'est pas un violeur psychopathe, pervers sexuel ou un autre félé dans le genre. Sa fait plaisir. En même temps, deux jeune gens bloqué dans une pièce toute petite, une jeune fille et un jeune homme, c'est rassurant de savoir qu'il ne va rien se passer de louche ici. Autant lui répondre :


"Eh bien, je m'appelle Alyss, je vient d'arriver ici il y a peu. Mon vrai prénom est Takyo. Je suis une Key, mon pouvoir est les couleurs."


Un petit sourire pour la confiance. Sa fait plaisir de parler de temps en temps. Même si c'est dans une espèce de cabane de 3m², mais t'en que c'est pas un pervers. BREF !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Soul Full of Music and Drugs

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Masculin
► Messages : 316
◄ Inscrit le : 06/02/2011
Age : 25
Localisation : Plus proche que tu ne le pense ...

Dossiers.
Poste: Professeur d'Anglais
Pouvoir: Electricité

Sam 9 Juil - 23:57

- "Eh bien, je m'appelle Alyss, je vient d'arriver ici il y a peu. Mon vrai prénom est Takyo. Je suis une Key, mon pouvoir est les couleurs."

Une nouvelle hein ... et elle vient visiter le gymnase en premier. J'aurais bien changer ça si on était pas coincer ici. Elle me sourit après sa présentation, un joli sourire, confiant. Au moins elle ça a pas l'air d'être une psychopathe. Je m'appuyais sur la porte sans vraiment la poussée, fouillant dans mes poches à la recherche de quoi fumer, me souvenant d'un coup que j'avais tout laisser chez moi. Ben oui je suis venu pour faire du sport après tout ... mais quel con.

Je relevais la tête lorsque j'entendis du bruit dans le gymnase. Alyss l'a entendu aussi puisqu'elle fait les gros yeux. Je me redresse et colle l'oreille contre la porte, histoire de voir s'ils sont de nature à aider :


- "Amène toi sale con que je te fasse la peau comme il faut !!"

Ah apparemment ça bouge de l'autre côté de la porte. J'entreprends alors des tentatives de poussage de portes silencieuses Inutiles puisque les poussages de portes bruyants marche pas. Je regardais autour de moi, désespéré lorsqu'un hurlement retentit à mes oreilles. Bon d'accord je suis pas superman mais entendre quelqu'un se faire agressé sans même pouvoir aider ça me les brise au plus haut point. Puis je vis notre ticket de sortie. Une bouche d'aération en hauteur. Je me tourne vers Alyss, l'air hésitant :

- "tu penses pouvoir y arriver si je te fais la courte échelle ? ..."

_________________

Bonjour à toi Invité !! Je suis Massive Sound et je suis défoncé mais d'une force !! ... :geek:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 117
◄ Inscrit le : 21/02/2011
Age : 27
Localisation : Où... Où suis-je ?

Dossiers.
Poste: Surveillant
Pouvoir: Les couleurs

Dim 24 Juil - 21:36

Après cette petite présentation, la jeune femme souris joyeusement au jeune baba-cool qui était devant elle. On lui a souvent dit que son sourire était agréable. Elle n'as jamais compris pourquoi, mais elle sais que la meilleure façon de se faire de nouveaux amis ou du moins de ne pas passer pour une asocial c'est de sourire. Ou alors ne pas passer pour une violente. Mais, elle préféré naturellement se sourire dont tout le monde dit du bien. La jeune fille se creusa la cervelle pour trouver une solution pour sortir d'ici. En même temps, c'était de ça faute si elle avait bloqué quelqu'un là dedans ainsi qu'elle même. C'était de son devoir de les sauver d'ici. Motivée comme jamais, elle s'assit, croise les jambes et réfléchis.
Trouver une solution était plus dur que ce qu'elle croyait. Dépité et démoralisé, elle baissa la tête et regarda ses chaussures. Elle se lève et commence à marcher. Ses pensées commencé a dévié pour trouver un moyen de s'amuser. Elle avait trouvé un petit jeu quand un jeune homme dit :



"Amène toi sale con que je te fasse la peau comme il faut !!"


Une bagarre entre adolescents ? Cela faisait longtemps que Alyss n'avait pas casser deux trois dents. Elle voulait bien voir comment la nouvelle génération se débrouillait et voulais absolument gâcher la vie de l'agresseur. Mais, cela revenais à la complicité d'esprit de tout à l'heure, trouver un moyen de sortir de ce troue. Le jeune fille se rassis à la même place, croisa encore une fois ces longue jambe et mis son pouce et son index sous son menton. Il ne manquait que le déguisement et elle ressemblait à une actrice qui joue mal un vieux film policier. "-Au secours, je suis bloqué dans cette petite pièce !!! - J'arrive mademoiselle !" Cette pensée la fis sourire puis, elle se remis à penser sérieusement. L'idée de rester cloitré ici toute la nuit avec un étranger n'était pas se qu'il y a des plus gênantes mais, il fallait qu'elle prévienne XIII...

Elle regarda en l'air, comme si par miracle, une petite fenêtre avait apparut comme ça, au beau milieux de la salle. Comme part magie, mais rien de miraculeux n'avait apparemment pas eu lieu ici... un deuxième soupir se détacha de sa gorge. Un hurlement se fis entendre dans la salle d'à coté, d'un sursaut, elle tomba dans les nombreux filet de volley et se retrouva dans une des positions les plus insolite. D'un seul mouvement, elle se retrouva debout avant que le jeune Massive n'eût le temps de la remarqué. Un autre sourire pour faire croire qu'elle n'ai pas tombé puis, Massive dit :



"tu penses pouvoir y arriver si je te fais la courte échelle ? ..."


La jeune fille laissa tomber son sourire inutile et leva les yeux au point que montra du bout du doigt le jeune homme. C'était plutôt étroit mais, cela devait faire l'affaire. Elle hocha les épaules en guise de pourquoi pas. Elle vus le jeune homme se baisser et joindre ses mains. Elle mis un pied sur ces mains et enleva la petite grille qui couvrais le passage. Elle mis un bras, puis l'autre et ensuit sa tête. Elle passa maintenant les hanches laissant apparaître sa culotte a nouveau. Gêné elle dit :


"Tu regarde pas j'espère !"


Bizarrement, sa phrase était absolument bien formulé. elle passa maintenant complètement son corps. Contente de ne pas avoir grossis, elle souris et continua son chemin. De toute façon, on ne peut pas dire que cette endroit était un véritable labyrinthe. Cela serais mentir. Elle ne savait pas du tout où ce chemin allais mener mais elle continuait. Maintenant, elle ressemblait à une agente secrète. Comme part exemple la chinoise dans "Charlie et ses drôle de dames". Un petit sourire se fis apparaitre sur ses lèvres. A quatre pattes, elle était pourtant ridicule mais, elle était contente de cette première impression en temps qu'espionne.

Elle se demanda si Massive était monté avec elle, se qui montrait pour la troisième fois le tissus qui lui servait de sous-vêtement. Elle essaya de tourner la tête et se pris violemment la parois étroite de ce conduit. Cela fis un bruit assourdissant dans ce petit tuyau. Elle abandonna son regard furtif et se contenta de marcher droit devant.
Elle arriva à une petite grille. Elle regarda avec curiosité se que cela pouvais bien montrer d'insolite. Elle tomba sur le vestiaire des femmes. Elle était déçus. Pourquoi il ne fallait pas que sa tombe sur celui des garçons ? Et puis, avec un peut de chance, elle tomberais sur un mec super bien gaulé... Rien de ça a part des fille avec des poitrines de différentes taille... Elle ouvris quand même la grille et voulant faire une cascade comme les agents secrets comme dans les film a la télévision mais, elle tomba la tête la première sur le sol froid. Les filles crièrent le plus longtemps et le plus aiguë possible avant de se rendre compte que Alyss était elle aussi une fille. C'est peut être pour cela que Alyss avait toujours voulus être un garçon... Les filles c'est juste toutes des gueularde qui ne se préoccupe que de leurs apparence. Elle sortit en laissant la porte ouverte pour mieux facilité la tâche au voyeur. Elle pris un vilain plaisir sadique à faire ceci.

Elle se dirigea vers la bagarre qui avait tournée a la limite de la scène de crime parfaite pour un digne agent du F.B.I ! Alors, elle pris la tête de l'agresseur et l'enfonça avec un sourire sadique contre la porte du local, se qu'y l'ouvris avec une facilité monstrueuse. Elle vis Massive derrière attendre assis sur des carton.



"Konnichi wa !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ► District Sud-Est :: Ecole [6 à 16 ans] :: × Gymnase :: Local du matériel├-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit