AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion




 

La théorie des Olives ! [PV B.SOUL]

The Protector of Animals !

avatar


Points :
15 / 10015 / 100

Masculin
► Messages : 233
◄ Inscrit le : 21/12/2010
Age : 23
Localisation : Dans un arbre de la foret!

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Démoralisation

Ven 8 Avr - 19:52

Je sortis mes clés et ouvris la porte d'entrée. B.Soul me suivit prudemment. A peine rentrés qu'une lumière envahit violemment le Hall. Mes yeux en souffrent mais je suis plus inquiet pour B.Soul. Alors je la prends délicatement par la main pour la rassurer; si elle a peur. Je l'entraîne délicatement vers la cuisine/salon/salle à manger/coin lecture. Elle regarde un peu partout pour voir l'endroit où elle a atterri. Je lui propose un verre d'eau. Elle le prend délicatement et bois un peu avant de reposer sans bruit le verre. Je ne savais pas comment la rassurer dans ce milieu un peu hostile. Surtout que juste après lui avoir dit je t'aime, je lui propose de venir chez moi ...

Ensuite je lui propose de s'installer sur le canapé. Elle s'assit gênée puis je vais lui chercher un plaide pour pas qu'elle n'attrape froid. Je m'installe à ses côtés. Je me cale contre elle, et après mûr réflexion ça continue dans le style un peu bizarre déjà instauré par ma faute ... Je me sens nul ...

Dans la maison, mes colocataires dorment déjà. Ils dorment étrangement tôt aujourd'hui. Ils auraient été debout ça aurait casser l'ambiance tendus. Ou alors je me fait des films. Enfin ça ne change rien au fait que nous soyons sur un canapé, gêné tout les deux à cause de mon manque de tact. Le silence persiste encore. Je repense à cette soirée et je trouve que je suis assez chanceux, car la fille que j'aime le plus m'embrasse. Je lui ai dit mes sentiments et d'une manière très égoïste je ne lui laisse même pas le temps de me répondre. Par la suite je lui dit de venir chez moi. C'est la première fois de ma vie que je la rencontre et je lui dit ça comme un parfait crétin.

Le silence est de plus en plus palpable, alors je lui dit :

"Si tu veux je peux te préparer ma chambre la ranger un peu et te laisser dormir. Il se fait tard. Demain je te préparerais de quoi manger et je te raccompagnerais si tu le veux bien."

Le silence se réinstalla pour ensuite être briser :

_________________

H.H
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 68
◄ Inscrit le : 04/01/2011
Age : 27
Localisation : dans une rue sombre

Ven 8 Avr - 21:11

Je ne sais plus comment on a decider d'aller chez Hikaru. Avrai dire vu que je me sentais dans un état second je calculais pratiquement rien, ma tête bourdonnait. Il m'avait dit "je t'aime".
Mon coeur s'en ai toujours pas remis, je sursauta au contact de la violente lumière de l'entrée qui m'aveugla, Hikaru me prit la main et m'amena dans le salon à ce que je vois...
Je me sentais un peu bête là au beau milieu de chez des inconnus, mais Hikaru me proposa de m'asseoir et m'entoura d'un doux plaid. La maison est calme, endormie. Il se mit près de moi et l'on resta ainsi sans rien dire. Deux idiots, pourtant je pense qu'avant il a dû avoir d'autre aventures, moi j'en eu "qu'une" enfin si on peut ça une relation...

Soudain, Hikaru me dit tout gêné :

"Si tu veux je peux te préparer ma chambre la ranger un peu et te laisser dormir. Il se fait tard. Demain je te préparerais de quoi manger et je te raccompagnerais si tu le veux bien."



Ah... Dormir, manger, me racompagner chez moi. OH ! j'ai toujours pas fait la connaissances de mes colocataires... Pourquoi j'ai si peur d'aller là bas ? Ridicule.
Je ramena mes genoux vers mon torse et réfléchis quelques secondes à la proposition d'Hikaru. Là je n'avais pas envie de dormir just de rester auprès de lui... je tourna mon visage en lui souriant :


"Oui... je veux bien, c'est gentil merci... "


Il partit sans doute vers sa chambre pendant quelques minutes avant de m'inviter à le suivre, sa chambre était simple mais chaleureuse, je m'y sentis bien tout de suite. Hikaru bredouilla quelques mots et commenca à refermer la porte pour me laisser seule. Non.. MOn corps réagis seul, j'ouvris la porte et attrapa la main d'Hikaru :

[left]" Reste avec moi cette s'il te plais. "[/left]

J'avais les yeux mis clos, je ne savais même pas si c'était une invitation ou une supplication miserable. Mais mon corps s'emflammer au contact de ce jeune homme, Je me colla à lui et posa délicatement mes lèvres sur les siennes pour lui mordiller.... Je pars totalement en vrille...

_________________

Your blood is mine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Protector of Animals !

avatar


Points :
15 / 10015 / 100

Masculin
► Messages : 233
◄ Inscrit le : 21/12/2010
Age : 23
Localisation : Dans un arbre de la foret!

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Démoralisation

Jeu 14 Avr - 20:25

Puis elle se tourna calmement vers moi et me dit calmement :

"Oui... je veux bien, c'est gentil merci... "

Ça voix semblait fausse. Alors presque à contre cœur je me releva et alla vers les escaliers. Une fois dans les escaliers je grimpa à leurs sommets en ne voulant qu'une chose, retourner auprès de B.Soul. Une fois dans ma chambre je m'active à ranger mes objets non ranger, à mettre au sale les vêtements sales qui trainent par terre. Ensuite quand le sol est ranger je change vite les draps et passe un coup dans ma salle de bain. Pour B.Soul tout doit être parfait ! C'est même pour ça que je range et nettoie à peu près ma chambre. Ensuite, je couru vers le salon, je vais chercher B.Soul. Je l'emmène à ma chambre.

Une fois dans ma chambre, B.Soul se détendit et je bredouilla des petits mots d'encouragement pour ne pas lui sauter dessus et l'embrasser toute la nuit. Mais il faut mieux s'abstenir. Alors je lui souris et tourne les talons. Je ferme la porte délicatement et reste une seconde derrière pour soupirer. Je marche dans le couloir, quand soudain, B.Soul ouvrit la porte, me retins par le bras et me dit avec un air implorant dont je ne pourrais rien refuser :

" Reste avec moi cette s'il te plais. "

Puis elle approcha ses lèvres des miennes et me mordilla. Je sentais que tout mon corps qui se crisper à la base pour ne pas me jeter sur elle se détendais et maintenant, je la serrais contre moi. Quand elle eut finis de me mordiller la lèvre, je l'embrassa fougueusement. J'en perdit mon souffle mais j'étais heureux. Ensuite je lui demanda à bout de souffle :

" Tu veux que je reste avec toi un moment ? "

Sans rien dire elle me tira dans ma chambre, derrière moi je referma la porte. Elle me pressa contre la porte tout juste refermer et se cala la tête entre mon épaule et mon cou. Je la sens vivre contre moi, je me sens heureux. Alors ensuite, au bout d'une dizaine de minute, je la traine sur le fauteuil et je m'assois, et B.Soul s'assoit sur mes genoux. J'en profite pour pouvoir la serrer dans mes bras.

_________________

H.H
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 68
◄ Inscrit le : 04/01/2011
Age : 27
Localisation : dans une rue sombre

Mer 4 Mai - 17:54

La préssion de ses bras autour de ma taille s'accentua et Hikaru enfoui sa tête au creux de mon cou, ses lèvres brûlèrent ma peau. Violent extase. J'avais la douce impression d'être sur un petit nuage... Oui, je suis peut-être un peu niaise et sentimentale mais qu'est-ce qu'on s'en fou. J'aime cet homme qui me serre dans ses bras; j'aime son sourire, sa voix, son regard... Et je le connais que depuis quelques heures... Ok, on va dire que l'amour a ses raisons que la raison ignore... Moi non plus...
Ma tête tournait par l'odeur ennivrante de sa peau et mon coeur battait si fort, comme s'il voulait sortir de mon petit corps en criant "AIME-LE !"
J'appuyais mes lèvres contre les siennes, si douces, sensuelles. Je tiens tellement à lui que je ne peux le laisser partir, loin de moi, vers une autre que moi.

Mon bas ventre brûlait et mes mains explorèrent le torse d'Hikaru, lentement, doucement. J'avais faim de lui, de son amour et de son corps, ça ùe rendait dingue, vraiment j'étais dans un état second. J'enlevai le sweat de mon cher et tendre son torse finement musclé, sa posture élançée ne faisait que le mettre plus en valeur. Je l'observais les yeux mis clos, pinçant ma lèvre infèrieur. Il parut gêné de mon "observation"; je lui souris et me pressa contre lui.

"Je t'aime Hika, j'ai envie de toi."


Je lui est dit comme un murmure, d'ailleurs ça a dû lui faire de l'effet car ça remuet sous le jeans...
Je rougis légérement, et me collais encore plus contre lui. (comme si c'était possible XD) et glissa lentement ma main sous son boxer, je sentis son corps se crisper sous ma caresse audacieuse....

Pourvu que ce moment ne s'arrête jamais...

_________________

Your blood is mine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Protector of Animals !

avatar


Points :
15 / 10015 / 100

Masculin
► Messages : 233
◄ Inscrit le : 21/12/2010
Age : 23
Localisation : Dans un arbre de la foret!

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Démoralisation

Dim 8 Mai - 17:05

Grâce à mes bras, je poussais B.Soul contre moi. J'en profita pour l'embrasser dans le cou. Mes lèvres effleurant sa peau, blanche et douce, ne pouvant s'arrêter d'être en contact avec elle. J'aimais tous en elle. Autant ses lèvres que ses yeux. Sa voix si douce me transportait à chacune de ses paroles. Sa peau attirait mon regard. Tous en elle m'attirais et m'empêchant de pouvoir me concentrer correctement.

Je la serrais tellement contre moi que j'avais peur de lui faire mal. Je ne voulais pas la blesser. Je retira mes lèvres de son cou pour regarder le regard si expressif de B.Soul. Son regard me transperça le cœur. Seule elle peut me rendre ainsi. Elle est la seule et unique à mes yeux. Jamais je ne pourrais l'oublier. Elle m'embrassa. A cette instant, je ne pensais à rien. Je me sentais comme entrain de flotter. Avec elle tous me parait secondaire.

Ensuite, ma douce et tendre amie me caressa le buste. Je sentais mon cœur s'affoler. Je ne pouvait rien faire. J'embrassais B.Soul pendant que ses mains se baladaient sur mon ventre. Elle m'enleva mon T-Shirt, ce qui rompu notre baiser. Elle contempla mon buste. Je ne sais pas pourquoi mais ça me gêna... Peut être parce que justement c'est elle et j'ai peur de ne pas lui arriver à la cheville. Elle qui est si parfaite, à côté d'elle je ne suis pas du tout à la hauteur ...

Puis B.Soul en se serrant contre moi me dit dans un murmure qui donnait à cette phrase encore plus d'effet :

"Je t'aime Hika, j'ai envie de toi."

Je sentis mon engin se redresser. Cette phrase dite ainsi et surtout par elle me fit perdre tous contrôle. B.Soul rougit, elle a sentit que ça bougeait. Elle se collait de nouveau contre moi. Je ne savais pas ce qu'elle comptait faire... Alors elle fit glisser sa main vers l'intérieur de mon boxer. Je me crispa. Là ou elle me touchait, ça me bruler. Je ne pouvais rien faire. Alors, dans un geste incertain et irréfléchis je posa mes mains sur les hanches de la femme que j'aime, pour ensuite toujours dans un geste irréfléchis, et l'obligeant à arrêter ses caresse. Après, elle me regarda, le visage empourprée et je lui enleva son t-shirt. Après j'en profita pour l'embrasser. Elle recommença ses caresse, heureuse de savoir que j'acceptais son désir.

Moi je l'embrassais les épaules et le cou, pendant que les mains dessiner le contour de sa taille fine. Je ne voulais pas que ce moment se termine, je l'aime tellement ! Alors je lui murmura :

"B.Soul ! Je t'aime tellement. Si tu savais comme je t'aime. Je ne veux pas être séparer de toi !"


Pour lui dire ça je blottit ma tête au creux de son épaule.

_________________

H.H
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 68
◄ Inscrit le : 04/01/2011
Age : 27
Localisation : dans une rue sombre

Sam 21 Mai - 16:10

"B.Soul ! Je t'aime tellement. Si tu savais comme je t'aime. Je ne veux pas être séparer de toi !"



Il me le dit dans un tel murmure que mon corps entier frissonna de plaisir. C'est cette merveilleuse énergie électrique qui traverse tout votre corps au moindre mots, caresses de la personne aimé.
Sa tête, posée au creux de mon épaule, ses mains malicieuses explorants mon torse, ma poitrine puis doucement sa tête se releva pour chercher mes lèvres.
je lui souriais l'air mutin :

"Je t'aime aussi Hikaru, tu es la plus belle chose qui me soit arrivé jusqu'a présent."


Puis, je déboutonna lentement son jeans, aucune protestation, je continua ma "mission" et finis tant bien que mal à faire valser le jeans d'Hikaru à l'autre bout de la pièce. Je me leva et l'invita à faire de même. Il semblait un peu dérouté par mon comportement mais se laissa faire. Je marchais lentement autour de lui et le detailla avec, un regard enjôleur; ses épaules étaient légérement carrés, son buste droit et fière, sa peau prit une teinte presque dorée à la lueur de la lampe. Il arriva à mes yeux comme une violente vision, j'aimais ce que je voyais de la tête au pied. Je fit glisser mon index le long de le la colonne vertebrale d'Hika, ce qui le fit imédiatement frissoner; je continuais mes caresses sur tout son corps en détaillant chacune de ses courbes pour enfin me poser face à lui, à sa figure²angélique, ses yeux brûlants de désir, ses lèvres sensuelles. Le souffle presque coupé je lui dis :

"Je te trouve très beau. "



Sur ces mots, je passa ma main dans ses cheveux ébouriffés et l'autre reprit sa tâche initiale, doucement, fermement. Sa respiration s'accéléra et avant d'aller trop loin, j'arrêta et enroula mes bras autour de mon bien aimé, j'avais envie de ne formper qu'un avec lui, cette passion dévorante semble plus forte que tout.
sauf peut-être la bosse qui était formée sous le boxer d'Hika, je pinça mes lèvres et les possèrent sur l'être qui comptait le plus à mes yeux.

_________________

Your blood is mine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Protector of Animals !

avatar


Points :
15 / 10015 / 100

Masculin
► Messages : 233
◄ Inscrit le : 21/12/2010
Age : 23
Localisation : Dans un arbre de la foret!

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Démoralisation

Sam 28 Mai - 18:26

Puis après un court moment, B.Soul avec sa voix si rassurante et calme me dit :

"Je t'aime aussi Hikaru, tu es la plus belle chose qui me soit arrivé jusqu'a présent."

Je sentis mon cœur se resserrer avant de dégager un léger sentiment de bonheur qui se déversé dans tout mon corps en même temps que le sang qui se déverser dans mes veines. Puis ma bien aimée déboutonna les boutons de mon Jeans. Pendant quelques instants elle s'activa à essayer de me l'enlever. Elle réussit sans trop de problème. B.Soul se leva, me fis face et m'incita à me lever. Ce que je fis. Je plongea mon regard dans le sien, si envoutant et si mystérieux.

Après un petit moment sans rien faire, elle se mis à tourner autour de moi. Telle une lionne scrutant sa proie piégé. Au bout d'un moment, quand je fus presque au comble du gêne, elle passa l'un de ses doigts le long de ma colonne vertébrale. J'en frémis, son toucher doux et sensuelle sur ma peau laissait une trainée brulante et indolore. Après, ma chère amie se mit en face de moi et me dit calmement tout en plongeant son regard allumé d'une étrange lueur dans le miens :

"Je te trouve très beau. "

Comparé à elle je n'étais pas très beau. Pour moi, tout mes raisonnement égocentrique et mes paroles qui m’autoproclamais roi du monde était que de lointain souvenir. Face à elle tous était qu'une poussière dans mes pensées.

D'un geste vif et plein de douceur, elle passa l'un de ses mains dans mes cheveux en bataille et l'autre descendit telle une caresse dans mon boxer. Ses gestes étaient à présent plus assuré, elle savait ce qu'elle voulait et ce qu'elle fessait.

Après un court moment, elle s'arrêta et se colla à moi, en collant ses bras à moi. Cette proximité me rassuré et me rendais heureux à un point inimaginable. Elle fit l'action de mes pensées en m'embrasant. J'en perdis toute notion du temps et de l'équilibre. Je retomba sur la fauteuil en entrainant la plus belle femme de cette île avec moi. La chute ne rompit pas notre baiser. Dans un désir profond de faire durée ce moment privilégier, j'enlevais doucement, sensuellement le T-Shirt de B.Soul. Je rompit notre baiser pour pouvoir admirer ce que j'allais découvrir, et à n'en pas douter serait parfait. Mon geste dura un moment, ce qui me permis d'admirer chaque parcelle de la peau de la femme que j'aime.

Le T-shirt enlevé, j'admirais moi aussi, à mon tour, sa poitrine poitrine maintenu dans un soutien gorge très raffiné rendit mon observation encore plus délectable. Cette vu magnifique resterais à jamais gravé dans ma mémoire. Je mis mes mains sur ses reins pour la serrer contre moi et m'imprégner de son odeur. Je sentis les mains de mon amie caresser descendre peu à peu de mes cheveux à mon cou, elle m'attirer elle aussi contre elle. Je voulais moi aussi ne former qu'un avec elle. Mais je suis un homme et mon membre me le rappeler sans cesse. J'en devenais fou ! Alors je descendis mes mains un peu pour effleurer le fessier de B.Soul. Mes lèvres, quant à elles, se perdaient dans le cou de B.Soul.

Puis je murmura près de l'oreille de B.Soul :

"Toi aussi tu es magnifique ! Personne n'égale ta beauté !"

_________________

H.H
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 68
◄ Inscrit le : 04/01/2011
Age : 27
Localisation : dans une rue sombre

Lun 6 Juin - 11:48

Hikaru posa ses mains sur mes reins, et une violente chaleur s'empara de mon corps tendu comme un arc. Il descendit lentement ses mains vers mon fessié et me murmura :

"Toi aussi tu es magnifique ! Personne n'égale ta beauté !"


Je lui souris timidement, je n'étais pas habituée à ce que l'on me dise ce genre de chose... Je frissonnai de désir contre hikaru et ne bougeais plus.
Qu'allons-nous faire maintenent ? Partir dans les plaisirs charnels ? Et demain ?
Je posa mes lèvres sur celles d'Hikaru, j'adorais la senstion que son contact m'apporté... Je ne réfléchis plus et l'entraîna vers son lit, il ne vit apparament aucun inconvénient...
Mes lèvres devinrent plus gourmandes, ses mains audacieuses. Nos corps étaient entrainés dans une danse sensuelle, au rythme de nos caresses....
La chaleur monta encore d'un cran, puis je jeta sur Hikaru un regard langoureux....

_________________

Your blood is mine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Protector of Animals !

avatar


Points :
15 / 10015 / 100

Masculin
► Messages : 233
◄ Inscrit le : 21/12/2010
Age : 23
Localisation : Dans un arbre de la foret!

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Démoralisation

Sam 11 Juin - 19:58

B.Soul se colla un peu plus à moi. Je sentais mon cœur s'emballer. Puis, dans un mouvement gracieux et doux, ma chère et tendre amie se leva et me tira vers le lit. Je m'installa et B.Soul s'assit sur mes genoux. Ses lèvres devenaient plus gourmande. Mes mains, elles, caressaient la peaux douce de ma petite amie. Passant sur ses avant-bras tout en remontant doucement vers ses épaule, traversant son cou pour passer mes doigts sur sa fine clavicule. Puis je finis mon voyage sensorielle en caressant délicatement les seins de mon amie.

B.Soul ne disait rien, elle même caressait mon corps. Je sentais la chaleur et l’atmosphère devenir un peu plus chaude et sensuelle. Je me tourna vers ma tendre aimée, qui me lançait un regard langoureux. Ce regard me fit perdre tout retenu.

Je pris doucement et gentiment mon amie tout en étant vif pour lui mettre la tête sur l'oreiller, allonger confortablement. Pendant ce temps là, j'en profita pour embrasser langoureusement et passionnément B.Soul. Toujours dans mon absence totale de raison, je descendis calmement vers son cou pour l'embrasser sensuellement. Mes baisers descendirent vers son sternum. Doucement, sensuellement. Mon corps tout entier réclamer B.Soul, tout en elle m'attirer. Ma trajectoire descendais de plus en plus vers sa poitrine.

Je continua mes baisers passionnés. B.Soul, elle ne disait rien. Je leva les yeux pour observer ma bien aimée. Elle me regardait, son regard était bizarre. Un regard que je ne lui connaissais pas encore. Même si nous ne nous connaissons pas depuis longtemps. Inquiet je m'arrêta, consciencieux de mon amie. Je m'allongea à côté d'elle en la regardant avec attention, tout en maintenant mon bras autour de sa taille de manière à me coller à elle. Je ne supporte pas d'être séparé d'elle. Je lui demanda ensuite avec une voix laissant entendre mon inquiétude :

" Qu'est-ce qu'il y a ? Ça ne va pas ? "

Ses yeux étaient toujours pareil. Elle garda un moment le silence ce qui m'inquiéta encore plus. Alors je l'embrassa amoureusement. Ensuite elle me répondit :

_________________

H.H
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 68
◄ Inscrit le : 04/01/2011
Age : 27
Localisation : dans une rue sombre

Sam 23 Juil - 12:04

Hika était sur moi. Ses caresses me laissaient fébriles, et mon corps bouger suivant la symphonie des caresses de mon cher et tendre.
J'étais envahit par une grande chaleur remplie de bien être... Pourtant . . .
Alors que les lèvres d'Hikaru descendaient dangereusement vers ma poitrine, tout mon être se paralysa, mon corps ne réagissait plus, il ne restait que mon esprit tout à fait conscient.
Est-ce que Elle aurait ? Pourtant je ne la ressent pas, elle m'aurait déjà parlée si elle était la cause de mon problème. Non Elle était encore endormie au plus profond de moi.
Mon ami jetta un regard inquiet vers moi, arrêtant toute caresse, il remonta vers mon visage et me serra contre lui :

" Qu'est-ce qu'il y a ? Ça ne va pas ? "


J'aurais voulus le rassurer mais je ne pus esquisser aucun mouvement sur le coup, rien, j'étais une coquille vide. Puis je sursaute, mes muscles se libèrent dans une affreuse douleur.
"Est-ce que c'était de la peur ?"
Je regarda mon compagnon, et lui sourit pour lui montrer que tout aller bien. Malgrè ça... je me lova contre lui, mes lèvres cherchant les siennes, après un long baiser, je posa ma tête sur son épaule.

"Je crois que je me sens mal... Je ferais mieux de rentrer..."


Et là, trou noir. En effet, il y a un problème.

_________________

Your blood is mine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Protector of Animals !

avatar


Points :
15 / 10015 / 100

Masculin
► Messages : 233
◄ Inscrit le : 21/12/2010
Age : 23
Localisation : Dans un arbre de la foret!

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Démoralisation

Sam 27 Aoû - 14:10

"Je crois que je me sens mal... Je ferais mieux de rentrer..."

Elle se sentait vraiment pas bien. C'est trop dangereux de retourner chez elle de nuit, alors qu'elle se sent mal. Et là, dans ma tête en surchauffe des tas de scénario catastrophe. Et que des cas qui me forme une boule au ventre, me noue la gorge. Je la regarde avec insistance puis lui dis calmement :

" Non ! Il pourrait t'arriver quelque chose. Je vais te préparer un lit bien confortable, te donner de l'aspirine s'il le faut et tu te reposeras. Il pourrait t'arriver quelque chose. "

B.Soul est plus grande que moi, mais je la laisserais pas courir un danger quelconque. Je me leva et pris un carton d'aspirine, le posa sur ma table de chevet. Je descendis vite chercher un verre d'eau avec la bouteille qui va avec. Je posa tous ça à côté du carton d'aspirine.

B.Soul était allonger sur le lit. Je m'accroupis en face d'elle pour passer ma main dans ses cheveux doux. Je resta encore un peu comme ça, en contemplant avec surprise pour la première fois ma chambre rangée et propre. Et Razel dira qu'il faut que B.Soul vienne plus souvent chez nous...

Puis je revins sur la contemplation du visage angélique de ma bien aimée. Son visage est tellement beau.

_________________

H.H
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ► District Sud-Ouest :: Quartier résidentiel :: Here. :: No. 1-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit