AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

Maybe we could make an arrangment ? [PV Sen]

« A Kind of Mad Hatter ♫ »

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Masculin
► Messages : 316
◄ Inscrit le : 18/07/2010
Age : 27

Dossiers.
Poste: Surveillant
Pouvoir: Le Self-control

Mer 8 Sep - 14:00

    Elle avait quasiment rugi : "Go to the port !", ce qui m'avait bien fait rire. Là-bas, on peut admirer tous les craignos de Pacific Isle, on dirait un gigantesque Zoo qui expose des choses presque humains, mais pas tout à fait quand même. Et effectivement, en arrivant, j'aperçois un géant blond, un gros joint entre les lèvres. AHA ! Lui, je l'aperçois souvent à la sortie du lycée, quand je suis de garde. Il est beaucoup moins âgé qu'il en à l'air. Et d'après les rumeurs, il serait éjaculateur très très précoce... Je compatis, ça doit être vraiment chiant. L'approchant, je me place devant lui, et le fixe d'un air compatissant. Lui posant sur une main sur l'épaule, je soupire longuement, puis m'éloigne, Sen à ma suite. Et bien sûr :

    "Qu'essta là ?! Mais qu'essta connard !?"

    C'était exactement ce que j'attendais d'un abruti de défoncé comme lui... Il me rappelle un mec... Un mec qui me mettait la rage rien qu'avec sa gueule [HRP : PEAAAAAAAAAAAAACE]. Enfin, là n'était pas le problème. Lui, me faisait plutôt sourire, en fait. Ce qui était drôle, c'est que je savais que son pouvoir, c'était de la merde et qu'il ne pouvait rien contre moi. Bah ouais, quand on contrôle le plaisir physique, on se la ferme quoi. Au pire, il fait en sorte que j'ai une érection. Et après ? Je le tabasse. Parce que je suis plus fort que lui en baston.
    Il s'approche de nous d'une démarche chaloupé -on dirait un boiteux- et tente une première approche en envoyant son poing dans le vide. Ah ! Apparemment, il est tellement défoncé qu'il ne voit double... Ou pas... Mais c'est pas mon problème.
    Le crétin se relève mollement, revient vers nous en lâchant un grognement et en crachant au sol un résidu baveux -dont un bout reste sur son visage-. Cette fois-ci, il se tourne vers Sen. Ni une, ni deux, je l'attrape par le col et l'assome d'un grand coup de boule.

    "T'es malade, mec ! Heureusement que je suis là ! Elle peut faire en sorte que tu te coupes les couilles de ton plein gré, gars ! T'amuses pas avec ça !"

    Non mais sérieusement, les gens n'accorde plus aucune importance à leur propre vie ! C'est pas parce qu'on est sensé être en sécurité ici qu'on l'est vraiment ! Sans rire, si moi, je ne l'avais pas mis hors-jeu, ç'aurait été Sen. Il devrait me remercier... Quoique je ne pense pas qu'il ait saisi la subtilité de mon geste. La subtilité ? Je lui ai mis un gros coup dans la gueule !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Pitoyable Rat De Laboratoire »

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 207
◄ Inscrit le : 16/08/2010
Age : 26
Localisation : pacific isle

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: le désir

Ven 10 Sep - 17:04

Nous arrivâmes au port et déjà nous tombâmes nez à nez, enfin nez à torse pour ma part, avec un de mes « charmants » camarde de lycée. Non seulement il est drogué 24H/24 mais en plus il a la particularité d’être d’une connerie à toute épreuves et d’une mocheté à faire pâlir un pou, en partis car il est impossible de compter les nombres de boutons sur sa figure si l’on a pas prévu six mois de congés au préalable… Collapse s’arrête devant lui, lui posa une main sur l’épaule et poussa un long soupir remplis de sous entendus douteux .N’oublions pas que grâce à son statut de surveillant Collapse à accès à toutes les rumeurs circulants dans le lycée et que, comme je suis la préférée, je suis moi aussi au courant que pour lui niveau slip s’est pas la joie.

"Qu'essta là ?! Mais qu'essta connard !?"

Nous n’avions pas fait plus de cinq pas … que de précipitation ! Ça ne m’étonne pas qu’au lit il… bref passons ! Je me retournais pour lui faire face en gardant un œil sur Collapse qui avait du mal à ne pas exploser de rire devant l’abruti qu’il avait provoqué. Le pauvre était dailleur réputer pour avoir un pouvoir assez inutile dans se genre de situation.

Manquant de se casser la figure une bonne dizaine de fois en cinq pas, il leva le point menaçant vers Collapse je voulu me lancer également vers lui pour lui porter secours ! le sauver ! encore ! raté… quel gros nul ! Je laissais échapper un rire quand il se releva, se bava dessus au passage (Hum sex symbole) et se tourna vers moi. Je me concentrais, cherchant un supplice assez fort afin de lui faire regretter le fait de m’avoir regardé de travers, non mais flûte alors !

"T'es malade, mec ! Heureusement que je suis là ! Elle peut faire en sorte que tu te coupes les couilles de ton plein gré, gars ! T'amuses pas avec ça !"

Bah… Le voilà de nouveau par terre je rigolais doucement à la remarque pertinente de mon camarade, il lisait dans mes pensées…
N’empêche que… il bouge plus des masses maintenant…

« Diantre ! Vous avez terrassé ce mécréant d’un seul coup ! Oserais-je un jour vous tutoyez après cette exploit ? »

Sur ce je pris le bras de Collapse et l’entraîna un peu plus loin, prenant soin, bien sûr, d’essuyer mes vielles doc martins sur le corps inanimé de notre victime.
Nous marchions à présent en direction d'un couple casquette en arrière et mini jupe au ras de la salle de jeu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« A Kind of Mad Hatter ♫ »

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Masculin
► Messages : 316
◄ Inscrit le : 18/07/2010
Age : 27

Dossiers.
Poste: Surveillant
Pouvoir: Le Self-control

Ven 10 Sep - 19:29

    "Diantre ! Vous avez terrassé ce mécréant d’un seul coup ! Oserais-je un jour vous tutoyer après cette exploit ?"

    Héhé. Qu'est-ce que c'était marrant de voir un abruti face contre terre ! J'aurais juré voir de la bave s'étaler sur le sol, mais Sen m'entraînait déjà plus loin, n'omettant pas de s'essuyer les semelles sur le... Le cadavre.
    Souriant en voyant là où elle me dirigeait, j'observai de plus près le couple. Un ado maigrichon trop serré dans un slim... Sa copine était habillée exactement pareil. C'était assez... Non. Complètement ridicule.

    "Sarah, tu es la femme de ma life !
    -Oh ! Je te kiffe...
    "

    ... HAHAHAHAHAHAHAHAHA ! Oh, merde ! Il faut absolument que je brise tout ça, ça fait mal aux yeux tellement ils sont stupides ! Impossible de ne pas se foutre de leur gueule !
    Prenant la main de Sen, je trottinais pour arriver au niveau du couple.

    "Ouais, et donc, la fille... Merde, comment elle s'appelait... ? Sarah ! Ouais, et ben elle couinait comme un écureuil dès que tu lui mettais la main au cul !"

    Sans me retourner et sans ralentir, je devinais le mouvement d'arrêt qu'avait eu le "veinard". J'en étais certain, de 1) il m'avait entendu, de 2), il avait tiqué.

    "Qu'est-ce qu'il dit ce con ?"

    Me retournant et feignant l'étonnement, je m'écriais :

    "Ah Sarah, tiens, je parlais de toi."

    Me penchant vers elle, je me servais de son trop plein d'hormones pour l'obliger à gémir de plaisir au moment où je collais ma joue contre la sienne pour lui faire la bise. Décidément, j'adore mon pouvoir. Il est juste génial. et d'abord, moi aussi, je suis génial. Ma vie aussi... Bref. J'ai détruit un couple. Quoi d'autre au programme.

    Sen, une idée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Pitoyable Rat De Laboratoire »

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 207
◄ Inscrit le : 16/08/2010
Age : 26
Localisation : pacific isle

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: le désir

Sam 11 Sep - 17:52

J’entraînais Collapse vers le jeune couple, nous étions assez proche d’eux pour entendre leur déclarations digne de figurer dans une série vampirique dont je tairais le nom.

"Sarah, tu es la femme de ma life !
-Oh ! Je te kiffe..."


Je rigolais intérieurement. Pitié Collapse si un jour je deviens comme ça promet moi de me tuer sur le champ. Collapse pris les devants, apparemment la vue des deux personnages l’inspirais. Il courait presque à leur rencontre, arrivé à leur hauteur il se pencha vers moi et me dit sous le ton de la confidence :

"Ouais, et donc, la fille... Merde, comment elle s'appelait... ? Sarah ! Ouais, et ben elle couinait comme un écureuil dès que tu lui mettais la main au cul !"

J’eus un moment de flottement, ne sachant pas de quoi il parlait. Je compris immédiatement quand Tony P. se tourna vers nous ?

"Qu'est-ce qu'il dit ce con ?"

Le talent d’acteur s’éveilla chez le surveillant bienveillant.

"Ah Sarah, tiens, je parlais de toi."

Sarah couina … comme un écureuil quand leurs joues s’effleurèrent. Son copain passa du rose au bleu en passant par le violet et le vert avant de finir par devenir gris de rage. Je fus prise de pitié pour le pauvre homme, si je ne senti pas le besoin d’empirer la situation avec un désir mal placé je n’en créai pas un qui arrangerais les choses.
Nous nous écartions à peine de nos victimes que les éclats de voix et les larmes éclatèrent derrière nous. Collapse me regarda fixement, signe d’un manque cruel d’imagination pour la suite des évènements. Je soutins son regard quesqu’il pouvait avoir l’air idiot comme ça.

Je n’eus pas le temps de réfléchir à notre prochain passe temps qu’un homme plutôt imposant me héla…

« EH TOI LA DECOLOREE ! »

Il était grand, noir, chauve et semblait avoir la rage …
Mon voisin me regarda du style « Dans-quelle-merde-tu-t’es-encore-fourrée ? ».Oh presque rien, une sombre histoire de prostituée que j’aurais aidée alors qu’il la persécutait. Ce n’est pas juste pour une fois que je faisais une bonne action désintéressée.
Je m’en serais bien débarrassé moi-même mais se crétin avait attiré l’attention des personnes présentent sur les lieux et en tant que lycéenne je n’avais point le droit d’utiliser mon pouvoir CHIASSE. Je me contentai donc de me cacher derrière Collpase en espérant qu’il ait comme à son habitude une brillante idée pour me sauver...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« A Kind of Mad Hatter ♫ »

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Masculin
► Messages : 316
◄ Inscrit le : 18/07/2010
Age : 27

Dossiers.
Poste: Surveillant
Pouvoir: Le Self-control

Lun 20 Sep - 20:16

    Bon, Sen, allez, je te fais confiance pour la suite... Bah... Pourquoi tu me regardes comme ça ? Tu te sens pas bien ? Comme une envie de... bref, tu devrais tourner la tête, hein. Parce que y a un malade qui te fonce dessus en levant les bras comme un dément. Je crois qu'il est... Hum... Comment dire ça délicatement ? Complètement défoncé.

    "EH TOI LA DECOLOREE !"

    Il me rappelait vaguement quelqu'un... Un gros bébé qui polluait Youtube... Il avait tout le temps la rage... D'ailleurs, c'était son nom. Ah oui ! Faf ! Faf larage ! My god, pourquoi je repense à ça, moi ? C'est une période bien trop sombre de mon passé...
    Bon apparemment, Sen a pris le parti de se cacher derrière moi. En même temps, elle ne peut légalement pas utiliser son pouvoir, surtout que nous sommes entourés de témoins gênants. Bref, c'est à moi de jouer étant donné que je fais la loi et que j'ai donc tout les droits. Et que j'en profite.

    "Salut, man... Bien la vie ? Toujours... La même meuf ?"

    Je ne suis pas vraiment sûr de ce que je dis... Enfin de toute façon, je suissûr que le sens d'un mot sur deux lui échappe totalement. Ses yeux convergent ! Au mon Dieu, c'est rouge ! Il est vraiment mal. Ses jambes tremblent... Il pourra plus bander avant plusieurs jours... Mon pauvre Faf... Tu es perdu dans la vie, toi. Bah je vais rien arranger du tout, parce que j'ai envie que tu te barres. Alors, désolé, mais je vais être obligé d'utiliser mon pouvoir. Et étant donné que ce dont tu as envie, c'est de drogue... Euh...

    "AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHH"

    Oui gros, tu es encore plus en manque qu'avant... Cours, cours loin... Oui, les bras en l'air, c'est tellement mieux ! C'est ma faute... Mais en même temps, il l'a cherché. Il est venu nous voir direct comme si c'est nous qui avions sa cam... On est passé pour quoi ? Pour des cons. Je n'aime pas passer pour un idiot. Parce que je ne le suis pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Pitoyable Rat De Laboratoire »

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 207
◄ Inscrit le : 16/08/2010
Age : 26
Localisation : pacific isle

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: le désir

Mer 22 Sep - 12:56

Partir s’acheter de la drogue les bras en l’air en gueulant et courant … oui c’est ça ! Le rêve de ma vie ! Ma vocation est toute tracée.

J’avais observé la scène par-dessus l’épaule de mon protecteur, exercice d’acrobatie difficile étant donné qu’il fait plus d’une tête de plus que moi… mais bon moi j’ai des gros seins Nah ! Je sortais de ma frêle cachette en même temps que la foule déçue du spectacle quittait les lieux. Dans tout autre endroit les gens auraient pu se demander comment cela été possible qu’un abruti prêt à vous casser la gueule fasse demi tour en criant (exemple « mais… comment se fait ce ? »), mais pas ici. Ici, c’est si vous en venez aux mains que vous avez un blâme, une belle baston inter pouvoir, ça, c’est tip top la classe.

Collapse me fit face et commença à me taper dans les côtes avec son coude de façon régulière pour me presser. Comme si cela allais m’aider à trouver un passe temps. Je jetai un regard sur ma montre, le regarda dans les yeux, ouvris la bouche, la referma, fis une tête suggérant une profonde réflexion, souris, rouvris la bouche, la referma, me gratta le menton le regard dans le vide, Collapse commençais à s’impatienter il me semble avoir aperçus de la fumée sortir de ses narines. Je passai la main des mes cheveux, ils sont super doux, le D.D fait toujours venir de la bonne qualité à croire qu’il serait … Je continuais le manège un petit moment, mis ma main sur ma bouche, puis mon regard revint sur Collapse, je rouvris encore une fois la bouche l’index levé en signe de victoire et chuchota calmement :

"Je ne sais pas"

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« A Kind of Mad Hatter ♫ »

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Masculin
► Messages : 316
◄ Inscrit le : 18/07/2010
Age : 27

Dossiers.
Poste: Surveillant
Pouvoir: Le Self-control

Sam 25 Sep - 13:52

    "Je ne sais pas."

    Elle avait laisser tomber ça comme une bombe entre nous deux. Elle ne savait pas quoi faire, ou plutôt ne le voulait pas. Il fallait que je trouve quelque chose à faire et vite. Sinon, ma dignité s'effondrerait comme un ballon de baudruche lancé en montgolfière au milieu d'un ravin. Je jetais un coup d'œil à droite, puis à gauche. Esquissai un grand sourire. A trois heures se tenait Micha, une... Comment dire... Une salope qui offrait ses services aux gamins de l'école pour la modique somme de 5 euros. Elle m'en avait causé des soucis cette petite conne ! Des jours en entier à courir après les garçons pour qu'ils avouent, à faire semblant d'avoir envie de me payer du bon temps moi aussi. La honte ! Maintenant, elle me détestait et... Bon j'avais promis aux mecs de ne pas les dénoncer, alors ils ne m'en avaient pas tenu rigueur... Je la voyais qui me fixait d'un air haineux, prête à me cracher au visage si elle avait été plus près. Tu vas m'amuser laideron -oui, elle était moche en plus- approche un peu. Et effectivement -trop prévisible-, elle se détacha du mur contre lequel elle s'appuyait et s'approcha en se tortillant tellement qu'on se demandait comment elle parvenait à marcher droit. Retirant une mèche jaune pisse de devant son regard tombant, elle ouvrit sa... Très grande gueule.

    "Bonjour, pion. Tu te trimballes avec ta pute ?"

    Je haussais un sourcil et m'ordonnais de rester calme. Surtout ne sers pas les poings... Ne sers pas les poings, ça lui ferait trop plaisir. Et trouve quelque chose de dégueulasse à répondre.
    Un sourire vint fendre mon visage.

    "Non, tu n'y es pas. Cette jeune et jolie femme s'appelle Sen et elle n'a pas besoin de se vendre pour tirer un coup. Enfin, je dis ça, mais t'es la pro des arnaqueuses. T'es tellement laide que c'est toi qui devrait payer les hommes pour les toucher. Pas le contraire ! Non franchement, tu m'impressionnes ! T'as une astuce pour que les mecs ne repèrent pas que tu es un monstre ?"

    Grognant, la connasse en porte-jarretelle se jeta sur moi. la retenant d'une main et éloignant Sen de l'autre, je me mis à rire.

    "Arrête, Micha, tu te fais du mal. On pourrait plutôt être ami, non ? Après tout, on se ressemble toi et moi. Moi aussi je vends mes services... Puisque je suis surveillant. Enfin, j'aurai sûrement plus de succès que toi en tant que gigolo,m ias je ne fréquente pas que des gens mieux ou meilleurs que moi... La preuve. (je me tournais vers Sen et la montrais du doigt et poussais l'autre conne quelques mètres plus loin.)"

    Prêtant enfin attention à mon accompagnatrice, Micha prit le parti de se jeter sur elle. Grave erreur. J'avais prévu une phrase qui arrangerait tout dans ce genre de situation. Aussi, je murmurais à l'attention de mon amie, histoire que seule elle m'entende.

    "Tu as le droit d'utiliser ton pouvoir, Sen. C'est de la légitime défense. Mais fais-le de manière discrète."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Pitoyable Rat De Laboratoire »

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 207
◄ Inscrit le : 16/08/2010
Age : 26
Localisation : pacific isle

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: le désir

Dim 26 Sep - 12:22

Il avait arboré son sourire de winner et regardait avec attention dans la direction d’une….d’une prostituée ? Qui s’approche en tortillant du cul, au point qu’on pourrait croire qu’elle allait en perdre une fesse (BIM 1kg en moins).
Au fur à mesure qu’elle se rapprochait je devinais son visage, elle me disait étrangement quelque chose… Si c’est bon je sais. Elle est à l’internat. Mido ? Maso ? Pff je sais plus, je ne connais pas grand monde au final surtout chez se genre de personnalité locale.

"Bonjour, pion. Tu te trimballes avec ta pute ?"

Pute ? moi ? Pute … pute…

Je me tournai vers Collapse bouche bée. PUTE ELLE ME TRAITE DE PUTE ! Mais il sourit en plus l’effronté !

"Non, tu n'y es pas. Cette jeune et jolie femme s'appelle Sen et elle n'a pas besoin de se vendre pour tirer un coup. Enfin, je dis ça, mais t'es la pro des arnaqueuses. T'es tellement laide que c'est toi qui devrais payer les hommes pour les toucher. Pas le contraire ! Non franchement, tu m'impressionnes ! T'as une astuce pour que les mecs ne repèrent pas que tu es un monstre ?"


… Quant sais tu ? Si sa se trouve je me prostitue ! En parlant de prostituée… elle m’a traité de pute !
Mais quel séducteur toutes les filles se jettent sur lui, dailleur la voila qui si met, je devrais peut être intervenir ? Enfin je pourrai s’il ne me tenait pas à l’écart.

"Arrête, Micha, tu te fais du mal. On pourrait plutôt être ami, non ? Après tout, on se ressemble toi et moi. Moi aussi je vends mes services... Puisque je suis surveillant. Enfin, j'aurai sûrement plus de succès que toi en tant que gigolo, mais je ne fréquente pas que des gens mieux ou meilleurs que moi... La preuve.

AHAH AHAH AHAH petit con va !
En attendant Collapse est vraiment le Molière de la vanne. Je l’admire presque. Le revers de la médaille c’est que généralement ses victimes se sentant coincées elles se tournent vers la personne à côté. Aaaah je la plains. Mais attend… la personne à côté… Mais c’est Moi !
Pendant que je me débattais avec un amas d’implant et de botox la douce voix de Collapse me parvînt :

"Tu as le droit d'utiliser ton pouvoir, Sen. C'est de la légitime défense. Mais fais-le de manière discrète."

Mmmmh non sans façon. A cet instant précis j’avais plus envi d’un contact physique qu’autre chose. J’aplatis donc mon poing sur la face de cette blondasse qui se trouva à embrasser le bitume, je posai mon cul sur son dos, me mis à regarder dans le vide l’air las.

« Collapse… pourquoi quand tu as la chiasse c’est toujours moi que sa éclabousse ? »

Je me tournai vers lui attendant une quelconque réaction , il me regardait de haut comme d’hab.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« A Kind of Mad Hatter ♫ »

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Masculin
► Messages : 316
◄ Inscrit le : 18/07/2010
Age : 27

Dossiers.
Poste: Surveillant
Pouvoir: Le Self-control

Sam 2 Oct - 18:54

    A ma grande surprise, j’eus l’agréable vision d’une lutte féminine. Sen venait de foutre un poing dans la gueule de l’autre conne, et c’était assez plaisant à regarder. Et puis, en règle général, deux filles qui se bastonnent, c’est très drôle. Mais Sen prend très vite le dessus. Dommage, un sourire naissait déjà sur mon visage, mais il n’eut pas le temps de s’étendre. Déjà, Sen posait son royal postérieur sur le dos de la vaincue. Très joli tableau cependant. Croisant les bras, j’en profitais au maximum, attendant que mon amie prenne la parole. Ce qu’elle fit… Malheureusement.

    « Collapse… pourquoi quand tu as la chiasse c’est toujours moi que ça éclabousse ? »

    Aha… Ah… Bah au moins, c’est pas moi la merde. Mais c’est moi qui chie. Dommage. J’aurais pu lui faire un compliment, bref, être gentil avec elle. Mais elle avait détruit cette pensée dans l’œuf. Moi qui voulait lui faire remarquer qu’elle avait choisi de jolis sous-vêtements aujourd’hui –oui, j’avais tout vu durant la mini-baston-, elle ne saura jamais ce que je pense. Elle n’en dormira plus la nuit. Ou pas… Il fallait que je réponde quelque chose. Etrangement, je n’avais pas trop envie d’être méchant. Peut-être parce que la fin de la journée approchait…

    « Désolé Sen. Je ne t’éclabousserais plus. En fait, j’essayais juste d’être solidaire, étant donné que tu vomis de la pisse à chaque fois que tu parles… Mais apparemment, mes efforts ne sont pas appréciés… Personne ne voit jamais quand je fais des efforts ! Allez, lève-toi femme indigne. »

    Je lui tendais une main qu’elle attrapa après quelques secondes de réflexions. Elle ne me fit aucune crasse et je m’en tirais sans bobo. Quand je disais que je n’avais pas été méchant !
    Je la regardais longuement, elle était toute échevelée et ses vêtements étaient tout froissés. Très sexy. Mais ses genoux étaient dégueulasses et elle respirait comme une guenon en manque de sexe à cause de sa précédente bataille. Et ça, c’était moins sexy.
    Regardant à droite, puis à gauche, je constatais que tout le monde avait quitté la place et jugeais que nous devrions faire de même. De plus, j’avais senti mon mobile vibrer dans ma poche, signe qu’une jolie fille était prête à m’accueillir… Chez elle…

    « Sen… Sen… Sen… J’ai le regret de t’annoncer que nous allons devoir partir. Je sais que tu espérais plus et que tu te serais damné pour voir mon corps, mais pas de strip-tease aujourd’hui. Ensuite, si tu veux coucher avec moi, tu n’as qu’à m’appeler à n’importe quelle heure, j’arriverais dans la minute. Et si tu veux parler jeux vidéos, tu t’abstiens de tout contact avec moi et purifie ton corps à chaque fois que tu m’auras imaginé avec une manette dans la main à tes côtés. »

    Sur ces mots pleins de philosophie, je nous dirigeais vers le pensionnat de ma démarche la plus classe. Quoi que… Je sois toujours classe…



_________________



If you want it, you can go on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ► District Sud-Ouest :: Port-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit