AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

Collapse ~ Welcome to Salt Lake City

Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 118
◄ Inscrit le : 02/05/2011

Jeu 19 Mai - 23:01

    Quelques heures après avoir embarqué depuis l'île dans un avion privé en direction du continent, vous recevez enfin un appel de celui qui a mis en place cette mission :

    "Collapse, votre mission puisque vous l'avez acceptée, sera dans les premiers temps lorsque vous aurez débarqué, de prendre le premier avion vers Salt Lake City situé à 400 km de Las Vegas. De là, une limousine réservée par nos soins vous attendra pour vous amener vers votre jet privé qui devra ensuite vous emmener à votre but. N'oubliez pas que vous descendez d'une haute lignée d'homme d'affaire et vous devez vous comporter comme tel : tous vous est permis, vous êtes riche. Vous atterrirez en plein centre ville et vous pourrez alors rejoindre votre hôtel. Votre chambre sera réservée au nom de Mr Salmon comme prévu. Une fois installé, un de nos agent devrez vous appeler pour vous transmettre vos ordres pour la suite de votre mission. Bonne chance !"

♣•♣•♣•♣•♣•♣•♣•♣•♣•♣

    Vous avez atterri sur le continent comme prévu et votre chauffeur vous attend justement, devant l'aéroport. Bien droit et sérieux, vous pouvez déjà entrevoir ce qui sera votre vie pendant les quelques semaines à venir. Après un geste de tête, il vous invite poliment à vous asseoir dans la voiture en direction de votre jet privé. Après quelques minutes de route, la piste atterrissage se dessine enfin à l'horizon, et dessus, votre très cher avion vous attend, plus grand et luxueux que tous les autres. Des hôtesses sont même là pour vous accueillir. En ligne droit, espacées d'exactement la même distance au centimètre près, et arborant un sourire fade qui se veut pourtant accueillant, elles vous attendent sérieusement. Vous entrez dans votre jet et décollez enfin, sans trop de problèmes vous vous retrouvez à 10 000m, au dessus des nuages. Votre mission commence !!



Dernière édition par Nobody le Dim 5 Juin - 21:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« A Kind of Mad Hatter ♫ »

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Masculin
► Messages : 316
◄ Inscrit le : 18/07/2010
Age : 27

Dossiers.
Poste: Surveillant
Pouvoir: Le Self-control

Sam 4 Juin - 21:44

    "Je m'appelle Austin. Je suis riche. Et je ne pense qu'à m'amuser. Voilà. A partir de maintenant et jusqu'à nouvel ordre, Collapse passe à la trappe."


    Observant une dernière fois son reflet dans le miroir, le jeune homme secoua la tête, se passa un peu d'eau sur le visage, soupira longuement, puis releva les yeux vers celui qui se dénommait dorénavant...
    Austin Salmon.
    Austin sortit calmement des toilettes de son jet privé, passa nonchalamment une main dans ses cheveux puis vient s'affaler sur son siège. Jetant un regard par le hublot, il ne distingua qu'un ciel éternellement bleu, sans défaut. Assez ennuyeux. Un léger raclement de gorge lui fit quitter des yeux la voûte azur, l'hôtesse qui accompagnait son vol venait lui proposer une petite collation alcoolisée.
    Il sonda un instant son regard, puis refusa poliment. Elle sembla surprise, puis déçue, mais elle reprit vite contenance et s'éloigna. Disons qu'Austin supportait mal l'alcool. Oui voilà, c'était ça. Il ne supporterait pas l'alcool, il en serait ainsi. Par contre, les femmes... Austin aimerait les femmes. Il en rafolerait...
    Un instant, il vit une chevelure bleutée voiler l'horizon, puis il secoua la tête. Austin. Il était Austin.

    Au bout de quelques heures de vol, il attérit comme prévu à Salt Lake City. Il y fut accueilli par une floppée d'hôtesses aux sourires hyppocrites. Afin de s'amuser, et surtout pour emmerder les monde et ses conventions débiles, il salua personnellement chaque membre du personnel, et se promit de se rappeler de chaque nom. Oui, c'était bien le genre de choses digne d'Austin Salmon... Du moins à partir de maintenant.
    Il grimpa bien vite dans son magnifique jet et feint de ne pas être impressioné. Il avait envie de trépigner comme un gamin mais il était censé être habitué à ce genre d'attention... A l'intérieur, il n'y avait que le pilote et deux hôtesses passablement aimables.
    Il s'assit et entreprit de lire calmement un livre en écoutant de la musique via casque audio bluetooth. Au bout d'un moment, où il s'ennuyait réellement, il se redressa et coinça une des hôtesses dans le couloir qui menait au poste de commande du jet.

    "Excusez-moi... Julia, c'est ça ? Savez-vous combien de temps de vol reste-t-il ? Je m'ennuie."

_________________



If you want it, you can go on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 118
◄ Inscrit le : 02/05/2011

Dim 5 Juin - 17:11

Today, I'm a stewardess !


« Il en met du temps !! »
Je fais les cent pas dans la petite cuisine de ce grand jet privé. Moi qui avais tant demandé à être sur le terrain, on me confie la mission la plus ennuyeuse du service : être l'hôtesse de l'air d'un imposteur. Car oui je suis au courant, nous ne sommes pas idiots ! Ou plutôt nous sommes assez intelligents pour avoir l'idée d'intercepter la conversation radio des agents de la pacific-isle. Ils ne s'en doute pas, mais nous avons tout entendu. Et qu'elle surprise de découvrir que la mission qui se prépare aura pour but de ramener un key sur l'île, leur l'île. La key que nous recherchions depuis plusieurs mois sans grande réussite. Et maintenant juste grâce à ce que nous avons entendu, nous savons tout ce qu'il y a à savoir sur cette mission. Ah mais attendez ! Ce cher Austin Salmon, ou devrais-je dire, ce cher Collapse sort enfin de ses toilettes. Car oui ce jet privé lui appartient ! C'est qu'ils ont les moyens sur leur île ! Quand je pense que je dois me coltiner le rôle d'une servante pour réussir cette mission et que lui, il joue le riche héritier milliardaire qui va à Las Vegas pour s'amuser... Nous n'avons pas les mêmes valeurs. Mais qu'on ne me dise pas qu'il est plus qualifié que moi ! Je dois avoir plus de 10 ans de plus que lui, ce jeunot, alors laissez moi croire que je fournis un meilleur travail !

"Excusez-moi... Julia, c'est ça ? Savez-vous combien de temps de vol reste-t-il ? Je m'ennuie."


Comment ça tu t'ennuies ?! Et tu crois que moi ça me fais plaisir d'être là ! *Sourire hypocrite*

" Je crois qu'il doit rester encore une heure Mr Salmon. Mais si vous voulez je peux vous apporter à boire ou à manger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« A Kind of Mad Hatter ♫ »

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Masculin
► Messages : 316
◄ Inscrit le : 18/07/2010
Age : 27

Dossiers.
Poste: Surveillant
Pouvoir: Le Self-control

Dim 5 Juin - 17:51

    Il surprit un voile de mépris dans les yeux de l'hôtesse ; mais après tout, servir un sale gamin capricieux ne devait pas etre marrant tous les jours.

    "Je crois qu'il doit rester encore une heure Mr Salmon. Mais si vous voulez je peux vous apporter à boire ou à manger.
    - Non merci. Enfin, si vous avez des noix de cajou... Très salées. Avec un petit jus d'orange. Sans pulpe. Avec des tartines de chèvres chauds ! Merci d'avance."

    Son visage s'étira en un sourire espiègle, parfaitement conscient qu'il faisait chier cette pauvre femme.


_________________



If you want it, you can go on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 118
◄ Inscrit le : 02/05/2011

Dim 5 Juin - 18:41

"- Non merci. Enfin, si vous avez des noix de cajou... Très salées. Avec un petit jus d'orange. Sans pulpe. Avec des tartines de chèvres chauds ! Merci d'avance."

Et puis quoi encore ?! Un poney pour ton anniversaire et un million de dollars ?! Et il me sourit en plus ! Ça doit bien le faire rigoler d'être servit comme un handicapé !

"Bien, Mr Salmon. Je vous apporte ça tout de suite."

Courage ! Encore quelques minutes et ce supplice sera finit. Je me dirige vers la cuisine, et commence à préparer tout ce que ce petit gamin pourri gâté m'a demandé. Bien sûr je ne m'applique pas vraiment et je le fais à moitié en regardant la télévision accrochée au mur en face de moi. C'est un film d'action où une belle jeune femme est sauvée par un espion, à tomber évidement. Si seulement la vie était pareille que dans les films...

" - Julia ! J'ai récupérer la seringue dans la soute ! Tu es prête ? On peut commencer ?
- Oui ! J'ai finit son plateau et j'ai le poison, au cas ou... "

Enfin. La mission touche à sa fin. Ce petit morveux va mourir et je vais être proclamée espionne à plein temps. J'approche de mon but. Je me dirige vers le petit salon où il se trouve, lui tend son verre de jus d'orange, dans lequel j'ai versé de l'arsenic, et le reste de ce qu'il a demandé. Il amène le verre à ses lèvres et...


Dernière édition par Nobody le Dim 5 Juin - 20:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« A Kind of Mad Hatter ♫ »

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Masculin
► Messages : 316
◄ Inscrit le : 18/07/2010
Age : 27

Dossiers.
Poste: Surveillant
Pouvoir: Le Self-control

Dim 5 Juin - 19:00

    Le sourire de la jeune femme se fait de plus en plus crispé. Eh bien... Ne lui avez-t-on pas appris à contrôler sa frustration ? Austin se retint de froncer les sourcils... Allons bon. Une hôtesse avait un salaire enviable et un des métiers les plus glamours au monde malgré quelques inconvénients. Bah... Peut-être qu'elle avait eu une dure journée.

    "Bien, Mr Salmon. Je vous apporte ça tout de suite."

    Austin alla sagement s'asseoir sur son fauteuil en attendant sa collation. Plus il cogitait et plus il trouvait ça bizarre. Où était passé la seconde hôtesse tout d'abord ? L'avaient-ils fait descendre avant que le vol ne débute ? Très étrange tout ça...

    Elle revient au bout de quelques minutes un sourire beaucoup plus franc sur les lèvres. Elle semblait très satisfaite d'elle-même. Une galipette d'une minute et demi avec le pilote ne semblait pas très crédible. Peut-être que cette fille était très caractérielle... Austin prit néanmoins le verre entre ses doigts puis l'apporta jusqu'à ses lèvres...
    Au moment de le boire, il fixa un instant des yeux l'hôtesse et remarqua cette petite veine sur sa tempe qui tremblotait et manifestait une excitation grandissante... Il devait au moins vérifier... La fixant toujours, il renversa consciencieusement le jus d'orange sur sa propre chemise, puis quand il eut finit, haussa légèrement un sourcil. Elle aparraissait franchement déçu et il était quasiment certain d'avoir vu juste.

    "Oh mince. Je suis vraiment désolé."

    Se relevant brusquement en arborant un sourire narquois, il l'attapa et la plaqua contre la paroi de l'avion. De là, il glissa sa main restée libre le long des jambes de la demoiselle et finit par y trouver une arme à feu... Logique. Il l'attrapa lestement puis se dirigea en compagnie de l'hôtesse vers le poste de pilotage. De là, le pilote sifflait tranquillement un air martial.

    "Bonjour... Le jus d'orange était super ♥."

_________________



If you want it, you can go on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 118
◄ Inscrit le : 02/05/2011

Mar 7 Juin - 17:29

Il amène le verre à ses lèvres et...

... il renverse son verre sur sa chemise. Un long filet coule le long de son col et vient s'écraser
goutte par goutte sur la moquette immaculée du jet. On dirait presque qu'il l'a fait exprès... est-ce que ça se pourrait ? A quelques centimètres près, ce jus d'orange au lieu de couler le long de sa chemise blanche aurait atterri dans sa bouche et avec un peu de chance il serait entrain d'agoniser à mes pieds. Encore raté ! Mais le gamin continue de me regarder, comme s'il attendait une réaction de ma part...

"Oh mince. Je suis vraiment désolé."

Et tu crois que je vais te croire en plus ? Soudain, il me plaque violemment contre la paroi de l'avion et avec un sourire narquois, il commence à glisser lentement sa main le long de ma jambe, montant de plus en plus haut sous ma jupe. Ah ben d'accord ! En plus d'avoir récupérée une mission pas franchement glorieuse, il fallait que je tombe sur un espion pervers qui a l'habitude de coucher avec des innocentes... enfin si je l'étais, parce que maintenant il va falloir que je lui donne une bonne correction ! Mais s'il continue à monter comme ça, j'ai bien peur qu'il tombe sur... trop tard ! Il tient entre ses mains le sublime revolver que mon chef m'avait offert au début de la mission. Tué par sa propre arme... quelle ironie ! Mais il faut me rendre à l'évidence, je suis découverte !

Je reste tétanisée sous le coup de la peur mais lui ne voit pas les choses du même oeil et il m'emmène presque de force vers le poste de pilotage. Alors qu'on rentre, je découvre qu'en plus d'avoir un poste horrible, j'ai aussi des coéquipiers pas franchement professionnel ! Mon cher collège, assis tranquillement sur sa chaise et les pieds sur le tableau de bord (on a le droit de faire ça dans un avion ?!), sifflote tranquillement sans se préoccuper le moins du monde des personnes qui viennent d'entrer.

"Bonjour... Le jus d'orange était super ♥."

Le pilote sursaute et se retourne vivement, l'air profondément surpris. Il est temps de se réveiller mon gros ! Il comprend soudain la situation en voyant l'arme à feu posée sur ma tempe.

Qu'est ce que vous voulez ?

Tu pourrais au moins réagir et lui prendre son arme et le menacer non ?! Heureusement, j'entends l'autre hôtesse marcher sur la moquette et approcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« A Kind of Mad Hatter ♫ »

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Masculin
► Messages : 316
◄ Inscrit le : 18/07/2010
Age : 27

Dossiers.
Poste: Surveillant
Pouvoir: Le Self-control

Mar 7 Juin - 18:17

    Et maintenant qu'allait-il faire ? Les tuer ? Certainement. Aurait-il des scrupules à tuer une femme qui venait de tenter de l'empoisonner ? Il reconsidéra froidement la question, observa ce doigt fin qui aurait tant de facilité à presser la détente... Et jugea que non. Décidément, il n'aurait aucun mal à tuer... Il n'en retirerait aucun plaisir. Puisqu'il n'était pas un psychopathe. Mais s'il devait le faire, il ne se ferait pas prier.

    C'est alors qu'il entendit ce qui semblait être des pas de chaton derrière lui. Aaaah... La fameuse autre hôtesse, enfin, elle montrait le bout de son nez. Elle avançait doucement, précausionneusement. Il s'accorda une seconde de réfléxion : y avait-il une seule chance qu'elle ne soit pas des leurs ?

    Il lança un regard vague à l'horizon, puis se vida de toute émotions extérieures. Son corps se ramollit une seconde puis il sembla reprendre possession de son corps... Il était devenu l'être le plus froid au monde. Ou tout du moins, à cette altitude. Enserrant les bras de Julia d'une main ferme, il se retourna à moitié pour apercevoir la seconde hôtesse. Mignonne. Camélia ou un truc du genre. Du moins, c'est le nom qu'elle lui avait donné. Il tendit le bras, fit un bref mouvement du poignet pour ôter la sécurité puis lui tira une balle entre les deux yeux sans se poser d'autre question que "ma chemise sera-t-elle tâchée ?". Il entendit du mouvement derrière lui, et tendit à nouveau le bras pour buter le pilote, pensant une fraction de seconde trop tard qu'il lui aurait été plus utile en étant en vie. Quand il dirigea à nouveau le pistolet vers la tempe de Julia, celle-ci gémissait, couinait, pleurait, suppliait... Peut-être qu'on ne l'avait pas préparé à ça. Ou alors elle faisait semblant.
    Il tira.

    Mais le flingue était vide.

    "Deux balles ? Deux pauvres balles ? C'est tout ce que t'avais en réserve ?!"

    Sans un regard pour elle, il la jeta au sol après lui avoir noué les mains avec sa cravate.

    Et maintenant... Le pilotage...

_________________



If you want it, you can go on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 118
◄ Inscrit le : 02/05/2011

Mar 7 Juin - 23:38

J'aurais dû savoir que si j'entendais les pas de ma partenaire, le petit morveux les entendrais lui aussi. Sans répondre à la question du pilote, le jeune, après quelques secondes de réflexion, se retourne, ouvre la porte et tire. La balle part et va se loger entre les deux yeux de Camélia. Ma camarade de mission, mon amie. Son corps maintenant sans vie s'écroule par terre alors que le sang coule partout autour d'elle, tachant encore un peu plus la moquette immaculée quelques temps auparavant. Mais alors que le pilote se décide enfin à me venir en aide et à m'aider à m'échapper de l'emprise des mains qui me tiennent fermement les bras, le garçon se retourne et tire de nouveau, cette fois-ci dans le cœur du pilote. Au même moment, il me lâche et j'atterris violemment au sol avec un bruit sourd. Des larmes coules le long de mes joues et retombe mollement par terre. Sans même avoir pu me retenir, je pleure, je gémis, j'ai peur. Je voudrais pouvoir m'enfuir. Mais je suis à 10 000 mètre du sol, bien au dessus des nuages. Et ce qui devait être une mission facile, se transforme en vrai carnage. Le meurtrier tourne lentement son arme -mon arme- vers moi et sans même que j'ai pu bouger ne serais-ce que le petit doigt, je vois son index appuyer sur la détente.

Clic.
"Deux balles ? Deux pauvres balles ? C'est tout ce que t'avais en réserve ?!"


Je gémis encore plus fort. Je suis sauvée d'une mort rapide et indolore mais... et maintenant ? Que va-t-il faire de moi ? Alors qu'il m'attache fermement les mains avec sa cravate, je dois avouer que ma fierté a bien disparue. Face contre terre, n'osant plus esquisser le moindre geste de peur qu'il ne s'occupe de moi, je l'entends s'asseoir sur la chaise du pilote.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« A Kind of Mad Hatter ♫ »

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Masculin
► Messages : 316
◄ Inscrit le : 18/07/2010
Age : 27

Dossiers.
Poste: Surveillant
Pouvoir: Le Self-control

Jeu 9 Juin - 10:13

    Bon... Collapse est dans la mouise. Alors qu'il s'asseoit à la place du pilote, après avoir poussé le corps de celui-ci à terre, il ne se pose qu'une question. Sur quel bouton appuyer ? Quel levier peut-on toucher sans risquer de se crasher ? N'y a-t-il pas un putain de manuel de pilote sur cet avion ?! Il soupira longuement... Pour l'instant, il n'y avait aucun problème, non ? Le pilotage était automatique, non ? Aaah... Manifestement, non...

    Collapse sentit l'avion décliner au bout de quelques secondes... Il se retourna aussitôt vers l'hôtesse.

    "Bon... On va jouer à la roulette Russe New Version. Je te montre un bouton ou un levier et tu me dis si je meurs ou si je vis en appuyant dessus. Ah oui, et tu es dans le même panier que moi. Donc si tu veux survivre... Tu ferais mieux de collaborer."

    Il dirigea sa main vers le levier central.

    "Alors ?"

_________________



If you want it, you can go on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 118
◄ Inscrit le : 02/05/2011

Dim 12 Juin - 22:09

Couchée, face contre terre, je réfléchis au meilleur moyen de m'échapper de ce cauchemar. Je suis bloquée à 10 000m au dessus du sol, dans un avion sans parachute -du moins à ma connaissance- et avec un espion ennemi qui veut ma mort. Rien ne pourrait aller mieux être pire !!

Je relève la tête discrètement pour observer le gamin. Il est assis sur le siège du pilote, maintenant mort, et cherche apparemment à comprendre comment conduire cet avion. Malheureusement pour lui, ça ne s'apprend pas comme ça. Je l'entends soupirer longuement devant la difficulté. Puis soudainement, l'avion penche dangereusement vers l'avant et je glisse de quelques mètres sur le sol. C'est bon, je vais mourir ! Je gémis de plus belle.

"Bon... On va jouer à la roulette Russe New Version. Je te montre un bouton ou un levier et tu me dis si je meurs ou si je vis en appuyant dessus. Ah oui, et tu es dans le même panier que moi. Donc si tu veux survivre... Tu ferais mieux de collaborer."

Je le regarde droit dans les yeux sans rien dire. Il déplace sa main vers le levier centrale et me regarde de nouveau. Vient-il vraiment de me demander de l'aide ?!

"Alors ?

Je suis bel et bien dans le même cas que lui. Mais moi, j'ai le choix entre mourir d'un crache en avion ou d'une balle dans la tête. Autant dire que mes choix sont plutôt restreint. Enfin, mieux vaut l'aider, et avec un peu de chance il me laissera la vie sauve... j'espère !

- Vie..."

Je parviens à articuler ce seul mot avant que morte de trouille, je me cache de nouveau derrière mes mains.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« A Kind of Mad Hatter ♫ »

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Masculin
► Messages : 316
◄ Inscrit le : 18/07/2010
Age : 27

Dossiers.
Poste: Surveillant
Pouvoir: Le Self-control

Lun 13 Juin - 10:45

    Super ! Manifestement, elle avait décidé qu'il était préférable d'aider notre cher Collapse ! Ce levier devrait manifestement les sauver !
    Fallait-il le lever ou le baisser ? Collapse fronça les sourcils. Instinctivement, il aurait levé le levier... Mais peut-être n'était-ce pas ça qu'l fallait faire ? Non.
    Personne ne serait assez tordu pour faire en sorte qu'abaisser le levier principal d'un avion, permettre de redresser celui-ci.
    Si ?

    D'un coup de main résolu, Collapse redressa le levier... Il ne restait plus qu'à voir si cela avait un effet bénéfique.

_________________



If you want it, you can go on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 118
◄ Inscrit le : 02/05/2011

Mar 21 Juin - 0:00

Quelques secondes après avoir prononcé ce seul mot, je sentis l'avion se redresser légèrement. L'espion avait bien levé le levier comme il fallait et l'avion était de nouveau stable. Le visage toujours dans les mains, j’essayais de me faire la plus petite possible pour que maintenant qu'il avait réussi à se sauver en redressant l'avion, il ne pense pas soudainement à moi et ne décide de me jeter par dessus bord en plein vol. Lorsque cette horrible pensée traversa mon esprit, mon regard tomba sur le revolver laissé par ma coéquipière. Toujours dans ses mains, il n'avait pas bougé d'un poil depuis que l'espion lui avait tiré en plein tête, répandant le sang un peu partout dans la cabine. Le sang, ça oui je l'avais vu !! Mais maintenant que l'arme m’apparaissait, j'avais l'impression que tout s'arrangeait... encore fallait-il s'en emparer sans avertir le morveux derrière moi.

Après un coup d'oeil vers le jeune espion, je me laissais doucement glisser vers le corps inerte de ma coéquipière. Je baignais dans la flaque de sang qui s'était répondue tout autour d'elle, mais peu m'importait, mon seul but était le revolver. Malheureusement, j'avais les mains toujours attaché par la cravate du morveux, ce qui me ralentissait dans mon avancer. Après quelques secondes à ramper et à vérifier, par de petits coups d'oeil furtifs, que ma cible ne m'avait pas repéré, trop occupé à garder cette avion au dessus des nuages, j'arrivais enfin à m'emparer, de mes deux mains liées, l'arme au sol.

Encore plus difficilement et avec le plus de discrétion possible, je me redressais lentement pour arriver debout derrière le pilote. Collant bien l'arme sur le sommet de son crâne :

" Maintenant, tu vas lâcher ce levier et lever doucement, les mains en l'air. Je te préviens que si tu fais le moindre geste pour m'échapper, je n'hésiterais pas à te tirer en pleine tête. Compris ?"


J'avais repris le contrôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« A Kind of Mad Hatter ♫ »

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Masculin
► Messages : 316
◄ Inscrit le : 18/07/2010
Age : 27

Dossiers.
Poste: Surveillant
Pouvoir: Le Self-control

Mar 21 Juin - 19:05

    Alors que Collapse commençait à comprendre le mécanisme de base de l'appareil (à savoir quand je lève, ça monte et quand je descend,ça... Bref...), il sentit la désagréable surface froide d'une arme à feu contre son crâne. Il laissa échapper un petit soupir, serra les poings pour s'empêcher de trembler et se donna une seconde pour réfléchir. Que voulait-elle exactement cette idiote ?

    " Maintenant, tu vas lâcher ce levier et lever doucement, les mains en l'air. Je te préviens que si tu fais le moindre geste pour m'échapper, je n'hésiterais pas à te tirer en pleine tête. Compris ?"

    Sans se retourner, Collapse se mit à rire.

    "Tu veux que je lâche les commandes de l'avion ? Très drôle. T'en as une autre comme ça ? Tu veux me tuer et tu commanderas les poings liés ? Plus concret encore : tu déplaceras mon cadavre avec les mains entravés ? Ok."

    A ces mots, Collapse se retourna lentement, abaissant imperceptiblement le levier de commande, puis leva les bras nonchalamment, réprimant ses tremblements au maximum.

    "Alors, heureuse ?"

    L'avion commençait déjà à descendre.

_________________



If you want it, you can go on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 118
◄ Inscrit le : 02/05/2011

Jeu 7 Juil - 22:16

"Tu veux que je lâche les commandes de l'avion ? Très drôle. T'en as une autre comme ça ? Tu veux me tuer et tu commanderas les poings liés ? Plus concret encore : tu déplaceras mon cadavre avec les mains entravés ? Ok."

Il a pas tort le morveux... Tant pis ! J'arriverais bien à me libérer une fois qu'il sera mort ou du moins, hors d'état de nuire. Après tout, un avion, ça ne se crache pas comme ça ! Toujours en me fixant des yeux, les mains de l'espion quittèrent les manettes de commandes et se levèrent au dessus de sa tête. Il se tourna lentement vers moi.

""Alors, heureuse ?""

Il y avait presque une pointe de défi dans sa voix. J'hésitais pendant quelques secondes de l'endroit où viendrait se loger ma balle. Je l'avais presque oublié mais ma mission première, après rester en vie, était de tuer cet arrogant. Or il se tenait en face de moi, les mains en l'air, menacé par l'arme que je pointais vers lui. Il ne me restait plus qu'à le tuer. Une balle suffirait, en pleine tête. Les secondes s'écroulèrent alors que j'hésitais encore mais je sentis très vite l'avion pencher légèrement.

"Q...Qu'est ce que... "

Paniquée, je regardais les deux corps de mes collègues rouler sur le sol maintenant en pente. Ce salop avait touché aux manettes !! Alors que je le regardais, empli de colère et de peur à l'idée que l'avion était en train de se cracher, je vis un sourire se dessiner lentement sur ses lèvres. Content de lui, il savait que pour nous sauver -me sauver-, j'allais devoir cesser de le menacer de mon arme et redresser la manette de commande. Si je faisais ça, il pourrait alors me prendre mon arme et me tuer d'une balle mais si je ne le faisais pas... nous allions inévitablement nous cracher sur le sol. Déjà, je voyais le sol ce rapprocher derrière les immenses vitres de l'appareil. Deux choix s'offraient à moi, et dans les deux cas j'allais surement mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« A Kind of Mad Hatter ♫ »

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Masculin
► Messages : 316
◄ Inscrit le : 18/07/2010
Age : 27

Dossiers.
Poste: Surveillant
Pouvoir: Le Self-control

Sam 9 Juil - 15:10

    ""Alors, heureuse ?""

    Collapse devait réprimer sa peur au maximum. Non... Il ne devait pas être effrayé à l'idée de mourir. Il n'allait pas mourir. Même si l'avion se crashait, il ne mourrait pas, il en était persuadé. Ou pas... S'accordant un petit sourire tout en s'accrochant à son siège et en attachant nochalamment sa ceinture, il plongea son regard dans celui de 'Julia".

    "Tu as compris ? On va mourir. Moi, ça m'est égal, ils en ont plein pour me remplacer. Et rien ne me retiens à la vie. Et toi ? "

    Au moment où l'avion entamait une chute et en venait presque au point de non-retour où personne ne pourrait être sauvé, Collapse songea à Hotaru.

_________________



If you want it, you can go on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 118
◄ Inscrit le : 02/05/2011

Dim 10 Juil - 14:01

Alors que j'essayais de réfléchir à toute vitesse pour choisir la bonne décision -quoique je doute qu'il y en ai une-, l'espion plongea son regard dans le mien alors que d'une main, il s'accrochait fermement au siège du pilote. Moi encore debout, je luttais pour rester debout alors que mes pieds glissaient peu à peu sur le plancher, en pente.
"Tu as compris ? On va mourir. Moi, ça m'est égal, ils en ont plein pour me remplacer. Et rien ne me retiens à la vie. Et toi ? "

Je voulais crier que j'étais trop jeune pour mourir, surtout dans un crash en avion : une mort horrible, mais plus les secondes passaient, plus je paniquais à l'idée du sol qui se rapprochait et de l'avion qui continuait de chuter. Je ne pouvais décemment pas rester là et attendre que l'appareil est touché le sol. Je laissais alors mon bras ,tenant le revolver, descendre le long de mon corps, puis laissa tomber l'arme au sol. J'avais pris ma décision. Je me reculais jusqu'à me retrouver dos à la porte pour lui faire comprendre qu'il avait gagné.

L'espion en face de moi eu de nouveau le sourire aux lèvres, comme pour célébrer sa victoire, puis se retourna face aux commande et après un moment d'effort, parvint à redresser l'appareil. Nous étions sauvés, du moins je l'espérais.

L'idée me vint alors de courir vers l'arme au sol, se trouvant entre nous deux, pendant qu'il continuait de diriger. Mais avant que j'ai pu faire le moindre geste, le jeune homme se retourna, attrapa l'arme et la dirigea vers moi. Pourtant, lorsqu'il releva la tête pour me tirer dessus, il ne trouva rien d'autre que la porte grande ouverte.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« A Kind of Mad Hatter ♫ »

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Masculin
► Messages : 316
◄ Inscrit le : 18/07/2010
Age : 27

Dossiers.
Poste: Surveillant
Pouvoir: Le Self-control

Ven 12 Aoû - 19:04

    Et voilà, j'avais gagné. Enfin pour l'instant. il s'agissait maintenant de survivre. Je me tournais vers les commandes, prenant le risque d'être dos à l'ennemi une seconde, histoire de rester en vie. Au moins.

    Alors que je ré-activais le pilotage automatique, je me tournai pour constater que mon ennemie lorgnait avec envie son arme désormais à terre mais qu'elle ne l'avait pas encore prise. Une chance. D'un geste, je me penchais pour l'attraper et m'apprêter à me relever avec un rictus satisfait sur les lèvres...

    Quand je constatai qu'elle n'était plus là. Oh non, la garce va me faire des misères. Bon pas le choix, j'aurai voulu éviter de devoir lui coller une balle dans le coeur (et techniquement dans sa poitrine ce qui est plus criminel encore que de la tuer à mon sens)... mais je n'ai pas le choix. Je veux la finir cette mission. Espérons que cette Sorbet en vaut le coup et qu'elle soit mignonne parce que sinon ... !

    En quelques pas, je quittai le poste de pilotage et passai ma tête dans l'embrasure de la porte.

    "Tu es là ma jolie ?"

_________________



If you want it, you can go on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 118
◄ Inscrit le : 02/05/2011

Sam 13 Aoû - 15:19

    Sans me retourner, je couru vite pour être hors de porter de son arme, enfin de la mienne, ce qui était encore pire ! Je traversais le couloir où il m'avait prit en otage quelques minutes auparavant, puis le salon où j'avais voulu l'empoisonner avant de me réfugier dans la cuisine, à l'autre bout de l'appareil. Je ne savais pas s'il m'avait suivi et à dire vrai je ne voulais pas le savoir. Pourtant lorsque j'entendis sa voix, comme un chuchotement tant il était loin, un frisson parcouru mon dos. J'allais mourir !

    Me recroquevillant sur le sol pour me dissimuler le plus possible, je priais pour qu'il ne me trouve pas, ce qui était bien sûr impossible vu la taille de l'appareil. Mais je me rappelais soudain que s'il y avait un premier étage dans ce jet, il était suffisamment immense pour qu'il y est aussi un deuxième étage, minuscule certes mais où il n'irait pas chercher avant qu'elle ne l'atteigne. Le seul problème était que l'escalier y menant se trouvait à côté des toilettes, situés entre moi et et le tueur. Je pouvais tenter le tout pour le tout, risquant qu'il me voit et qu'il me coince dans un lieu encore plus petit que celui dans lequel on se trouvait, ou sinon, je pouvais attendre qu'il me tue, dans cette cuisine, adossée au frigidaire.

    Mais alors que j'entendais un claquement de porte, signe qu'il venait d'en ouvrir une à la volet, je me décidais. Je ne pouvais pas mourir là... cette pensée m'avait déjà traversé de nombreuse fois depuis que ma mission était partie en sucette. Mais j'étais une espionne ! Courage ma vielle !

    Alors je me levais, et me précipitais sur la porte qui menait à l'escalier du second niveau. Il était assez caché pour que je puisse espérer que l'espion ne le trouve pas. Mais à peine y étais-je arrivée, que sa tête se dessina dans le couloir. Alors j'ouvrais la porte et dévala les escaliers. J'étais définitivement finie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« A Kind of Mad Hatter ♫ »

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Masculin
► Messages : 316
◄ Inscrit le : 18/07/2010
Age : 27

Dossiers.
Poste: Surveillant
Pouvoir: Le Self-control

Dim 14 Aoû - 13:38

    J'avançais calmement dans l'allée quand je la vis au bout du couloir. Elle ouvrait une porte et dégringola ce qui me sembla être une volée de marche. Que faisait-elle ?

    Elle tentait de fuir... Dios mio, maintenant, c'est moi le méchant. Fait chier ; je mérite plus de reconnaissance !

    Marchant tranquillement jusqu'aux escaliers, je les descendais rapidement puis inspectais l'étage du dessous d'un rapide coup d'oeil.

    "Tu sais, globalement, appuyer sur la détente ne m'amuse pas. Tu n'as qu'à passer de mon côté. Après tout, tu es payée pour être méchante, pourquoi ne devienbdrais-tu pas gentille pour survivre ? C'est un bon prix, non ?"

_________________



If you want it, you can go on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 118
◄ Inscrit le : 02/05/2011

Lun 15 Aoû - 14:05

    Arrivée dans ce qui semblait être une chambre, je jette rapidement un coup d'oeil au lieu pour trouver une cachette à peu près potable. Derrière le bar ? Trop facile. Sous l'immense lit à baldaquin ? Trop commun... Mais lorsque j'entend les pas de mon assaillant arriver, je me précipite sur la porte de la salle de bain. Les pas descendirent rapidement les escaliers avant de s'arrêter. Dos à la porte, j'attendais que la mort me prenne.

    "Tu sais, globalement, appuyer sur la détente ne m'amuse pas. Tu n'as qu'à passer de mon côté. Après tout, tu es payée pour être méchante, pourquoi ne deviendrais-tu pas gentille pour survivre ? C'est un bon prix, non ?"

    Comme si c'était aussi simple que ça ! Je ne pouvais pas me rallier à lui sans représailles de mes patrons. Et de toute façon, comme être sûre qu'il m'épargnerait ? La tête dans les mains, je relevais les yeux vers ce qui m'entourait à la recherche d'une quelconque arme. La lunette des WC ? C'est pas mal ça non ? Mais mes yeux se posèrent alors sur un petit coin de porte dissimulé derrière la tapisserie. J'hallucine là !! Une porte cachée... dans un jet privé ?! Mais c'est un vrai labyrinthe ce truc !!

    Vite, vite, je me précipite dessus, parvient à ouvrir la porte en arrachant au passage quelques morceaux de papier peint. Cachée derrière, ce qui ressemble à la salle des machines. Alors qu'il y a quelques secondes je n'entendais même pas le moteur, j'arrive dans une pièce si bruyante que je n'arrive même plus à penser. Mais à l'autre bout de la pièce, merveille de merveilles, un gros sac kaki m'attend sur le mur à côté d'une trappe. J'en pleurais de joie ! Les bon Dieu est avec moi ce n'est pas possible ! Alors que j'allais mourir, tuer par une balle, je me retrouve avec un parachute, prête à sauter ! C'est trop beau *pleure*

    En quelques enjambés, je m'en empare et le m'en revêtis. Le bouton permettant d'ouvrir la trappe clignote et n'attend plus que je l'écrase pour me sauver. Mais alors que mon index l'enfonce, la porte cachée de la salle de bain s'ouvre, laissant apparaître mon bourreau. Ni une ni deux, je saute, apercevant, au passage, le visage fou de rage de l'espion...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« A Kind of Mad Hatter ♫ »

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Masculin
► Messages : 316
◄ Inscrit le : 18/07/2010
Age : 27

Dossiers.
Poste: Surveillant
Pouvoir: Le Self-control

Jeu 18 Aoû - 11:56

    Elle a sauté ! Merde ! Fais chier, putain !

    Ni une, ni deux, je retourne dans le cockpit. Autant survivre maintenant que je suis seul. Je me tourne vers le cadavre du pilote.

    "T'as pas quelques tuyaux, toi, par hasard ?"

    Et je sais pas pourquoi, mais j'ai eu la nette impression qu'il m'insultait ouvertement, alors j'ai foutu un coup de pied dans son corps inerte, puis j'ai appuyé sur un bouton au pif qui m'inspirait bien. Et qui ressemblait bien à ces petites roues pondues par tous les avions peu de temps avant atterrissage. Et après, encore une fois à l'instinct, j'ai brusquement descendu le levier central.
    Aussitôt après, l'avion a commencé à tanguer dangereusement. Peut-être aurais-je du moi aussi emprunter un parachute. Le seul problème c'est que je ne sais pas du tout comment on se sert de ces machins-là. Et j'ai pensé à la rubrique "necro" qui écrirait : "Il s'est écrasé sans ouvrir son parachute, quel abruti !"

    MERDE. Je veux pas crever.

Spoiler:
 

_________________



If you want it, you can go on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 118
◄ Inscrit le : 02/05/2011

Ven 19 Aoû - 16:55

Today, I'm a narrator !


    Pouf ! L'espion mis un coup de pied rageur dans le corps sans vie du pilote qui roula sur quelques centimètres avant de s'arrêter net. Mais déjà il commença à rouler dans l'autre sens. L'avion, en pleine chute, penche dangereusement vers le sol qui se rapproche de plus en plus. Collapse, en plein dilemme intérieur se demande s'il n'aurait pas préféré mourir en ne sachant pas ouvrir son parachute. Ce ne serait certes pas très glorieux mais au moins il aurait plus de chance d'arriver à l'ouvrir que de faire atterrir cet immense avion. Mais alors que les roues sous l'avion se déploie, Collapse, dans une dernière tentative, parvient à relever le levier central. Alors comme par magie, l'appareil se redresse immédiatement jusqu'à ce que l'avion soit horizontal au sol, à seulement 200 mètres au dessus d'un champ de maïs. Mais l'espion, bien inspiré, remet le levier un peu baissé pour que le jet se pose en douceur. Malheureusement pour lui, il a beaucoup trop de vitesse et au moment de toucher la terre molle du champ, Collapse ne peut que serrer les dents en espérant survivre. Caché sous la table de commande, les yeux fermés, la tête dans les mains, il entend seulement les fenêtres explosées autour de lui. Tout l'appareil tremble et semble se casser en morceaux. Et enfin...après plusieurs dizaines de mètres sous ce bruit infernal et sous la douleur des morceaux de verres se plantant dans les bras de l'espion, l'appareil se stoppe.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« A Kind of Mad Hatter ♫ »

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Masculin
► Messages : 316
◄ Inscrit le : 18/07/2010
Age : 27

Dossiers.
Poste: Surveillant
Pouvoir: Le Self-control

Ven 19 Aoû - 20:41

    "Je rêve... Je suis pas mort!"

    J'ouvrai les yeux que j'avais fermé un peu plus tôt, mort de trouille que j'étais. Et constatai les dégâts. Sortant de sous la table de commande sans oublier de me frapper le haut du crâne contre celle-ci, pour voir les vitres brisées, les épis de maïs qui entraient dans l'habitacle et autres sortes de choses dignes d'un décors Jamesbondien. Sauf qu'ici, le héros est plus beau : c'est moi.

    M'extrayant de l'avion en grognant et pestant contre mon triste sort, j'avisai la situation. A savoir que je me trouvai dans un champs,et qu'il y avait donc un agriculteur pas content content qui allait débarquer dans pas longtemps pour m'engueuler. Heureusement, il n'en aura pas l'occasion. Mes amis, je m'en vais tailler la route sans payer pour l'irresponsabilité de mes actes. A défaut de m'engueuler moi, il engueulera l'avion... Ou alors les cadavres qu'il trouvera à l'intérieur.

    Ah mince, je pensais plus trop à eux. Bon,faut que je m'occupe de nettoyer tout ça. L'essence, l'essence. Je trouvai après quelques minutes un bidon de kérosène dont j'arrosai l'avion, puis sortis le briquet que je gardais toujours sur moi au cas où une jolie dame aurait besoin de feu. M'éloignant de quelques mètres, je jetai le briquet allumé dans l'avion puis courait le plus loin possible.

    Je fus tout de même soufflé par l'explosion, qui m'envoya valser un mètre plus loin. Effrayé, à moitié sourd, je me relevais vite et courais plus vite que jamais, n'ayant aucune envie de me faire roussir le poil plus que nécessaire.
    Une route croisa alors mon chemin et je décidai de la longer jusqu'à trouver une nationale ou quelque chose de ce genre.

    Enfin, quand mon pied se posa avec soulagement sur une route goudronnée, commença l'épreuve du stop. Mon charme naturel suffirait-t-il à pallier à mon état de délabrement certain ? Sur... cette route déserte ?

_________________



If you want it, you can go on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 118
◄ Inscrit le : 02/05/2011

Ven 19 Aoû - 21:55

       Les pieds lourds se levant et s'abaissant au rythme de sa marche sur le bord de route, Collapse attendait qu'une voiture daigne faire son apparition et s'arrête. Malheureusement pour lui, en pleine nuit et après l'explosion monumental qu'il venait de causer en m'étant le feu à son jet privé, il risquait plus d'attiré les pompiers qu'un vrai chauffeur. Même quelque peu désespéré par le silence profond qui régnait au alentour, il attendait, en vain.

       Puis tout d'un coup, le grognement d'un moteur se fit entendre. Quelques secondes plus tard apparurent le rayon lumineux de phares brillant au loin. D'abord craignant que ce soit des pompiers ou la police, Collapse se cacha à plat ventre dans l'herbe haute. Mais lorsqu'il vit clairement que ce n'était en réalité qu'un simple camion de marchandise, il se leva rapidement et dit de grands gestes de la main pour arrêter le conducteur. Ca ne loupa pas d'ailleurs. Dans un crissement de pneus, le camion et son chauffeur s'arrêtèrent à la hauteur de l'espion.

    " Je peux vous aidez mon petit monsieur ? Faut pas rester dans le coin, il y a une explosion pas loin, ça sera dommage qu'il vous arrive des problèmes ! Aller montez !"


    Alors étonné de tant de gentillesse, et ravie que quelqu'un le prenne enfin en stop, Collapse monta dans le camion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: » Reste du monde :: Missions :: Las Vegas here we come ! :: Arrivée à l'aéroport-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit