AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

Dans un forêt sombre, un sombre personnage mange des pommes... [PV Deathstiny]


avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 69
◄ Inscrit le : 24/03/2011
Age : 22
Localisation : Dans le lit de ta mère

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Pensée

Jeu 16 Juin - 16:55

Weko se réveilla la couette sens dessus dessous, les coussins tombés du lit, pleine de sueurs... Encore un mauvais rêve. Cette fois-ci, des brides lui revenaient. Des nuages noirs, des immeubles, une voiture, un chien... Rien de ce qu'elle se souvenait ne coller. Pourtant, ce rêve, cela faisait des nuits qu'elle le faisait. Chaque matin, elle se réveillait avec la désagréable sensation qu'elle ne l'était pas. Elle se levait péniblement, et filait sous une douche glacée dans le but de se débarrasser de ses moiteurs et de la torpeur matinale. Elle tenta donc de se lever, mais ses jambes étaient trop lourdes et trop molles pour supporter son poids pourtant plume. Elle s'effondra sur le parquet dans un sombre bruit. Elle posa ses deux mains à terre, poussa dans un vain effort pour se redresser. Ses bras eurent le même effet que deux fins bâtons après une pluie diluvienne : écrasés par la mollesse, ils rejoignirent ses jambes au sol, suivis du corps entier. Dur matin. Dans une seconde tentative, elle s'accrocha au meuble le plus proche, qui se trouvait être son bureau, et se hissa jusqu'à être de nouveau sur pieds. Avant de s'écraser à nouveau, elle s'adossa aux murs blancs de la chambre, soufflant sous l'effort. La chaleur l'envahit soudainement. Une chaleur étouffante. Dans un long râle, elle se dirigea vers la salle de bain, alluma l'eau glacée et se jeta dessous, s'effondrant pour la énième fois. Ses habits lui collant la peau, elle s'adossa aux carreaux. Il faisait sombre, elle n'avait pas allumé la lumière. Après quelques bonnes minutes pendant lesquelles l'eau lui martelait la tête, elle retira son T-shirt, ainsi que le reste des ses vêtements.
Vingt bonnes minutes plus tard, elle poussa le rideau de la douche et sortit. Ne prenant pas la peine d'attraper une serviette, elle trempa le sol dur de la sdb. Elle ouvra les volets de sa chambre et attrapa des sous vêtements confortable, un sarouel et un T-shirt, et se vêtit de ce brique à braque. Puis, elle descendit au réfectoire, où personne ne régnait hormis quelques dames de service, disposant sur le buffet le prochain petit déjeuner. Weko se saisit de verre qu'elle remplit de jus d'orange et d'un bout de pain délaissé. Elle s'assit à la table la plus proche et commença ce qui lui servirait d'encas jusqu'au soir. Encore dégoulinante, elle finit sa tartine et s'enfuit dans un vague "merci" à l'intention des dames.
Ses pieds nus s'écorchaient sur le gravier. Elle ignora le picotement et se dirigea vers la coure, qui donnait sur la forêt. Elle entra alors sous le feuillage fourni, dans la sombre fraicheur des bois.
S'éloignant peu à peu du sentier, la flore inconnue crissait sous ses pieds, et des substances plus ou moins gluantes se faufilaient entre ses orteils. Ses pieds bientôt étaient noirs et collants. Jugeant la distance entre elle et la vie humaine suffisante, elle s'assit sur le sol grouillant d'êtres de toutes sortes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kills ! Burns ! Maims !

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Masculin
► Messages : 35
◄ Inscrit le : 23/03/2011
Age : 22
Localisation : Dans ton c** ???

Mer 31 Aoû - 23:57

Depuis que je suis arrivé sur PI j'ai eu le temps de rien foutre et de m'engraisser...pour remedier à ce léger problème de masse corporelle, j'ai pris la décision de me lever particulièrement tot pour m'entrainer aux arts martiaux, art que j'ai commencer à exercer durant ma cavalcade... Comme à mon habitude, je me lève, prend une douche plutot geler (radical mais efficace comme réveil...) un frugal petit déjeuner, et me voila parti dans les bois.
au bout de 15 minutes de marche dans la foret, mes pas m'amène vers une petite clairère, parfaite pour l'entrainement. Ici, mes sens sont émerveiller (comme je suis aveugle de naissance, j'ai eu pas mal d'année pour développer mes sens.), mon sens olfactif décèle milles et une senteur, de l'herbe fraiche a doux rosier, passant par la menthe sauvage et le mimosa, agrémenté par une petite touche de lavande. Mon ouï, elle aussi est gatée, vrombrissement d'une ruche, ou les abeilles se réveillent pour commencer leur récolte de miel, battement des ailes d'une maman rouge-gorge amenant le petit déjeuner à ses chers enfants, au loin le brame d'une certaine biche. Pour le touche, la sensation de l'herbe fraiche sous mes doigts est un pour bonheur, l'écorce d'un arbre, comme un livre qui s'ouvre à moi, qui me compte l'enfance de ce grand etre centenaire... Mais il est temps de commencer mon entrainement, j'aurai tout le temps de flaner plus tard. Rien de mieu que de commencer par un peu de physique : pompe, abdo... Puis place au répition, au enchainements des coups les plus destructeur des arts martiaux... et pour la fin, la mise au points de mon style de combat.
Alors que je commençais a peine la deuxième partie de mon entrainement, mon sens olfactif m'indiquat l'arrivé d'un humain; d'une humaine meme, tout juste réveiller à en juger ses pas maladroit... Je m'intérompis pour l'acceuillie.

"' Bonjour jeune fille"

_________________

Décidemment, il n'y a vraiment que les lapins qui savent faire des mines anti-personnelle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 69
◄ Inscrit le : 24/03/2011
Age : 22
Localisation : Dans le lit de ta mère

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Pensée

Mer 14 Sep - 14:17

Avant qu'elle ne puisse achever son acte, un homme, tout juste plus jeune qu'elle, jugea-t-elle se posta devant elle. Elle sursauta avant d'enchainer par un grand soupir. Pendant un instant, malgré son habitude à ces lieux dits "hostiles", l'obscurité des sous-bois la fit frissonner. Ici, tout pouvait arriver, personne n'en serait au courant avant des lustres.

"Bonjour jeune fille"

T'es sérieux toi ? Tu me parles comme si tu étais vieux et con, alors que tu es plus jeune que moi.

Weko rit un peu et se redressa. Malgré que plus petite que lui, elle le dominait de sa prestance. L'assurance qu'elle avait acquis depuis maintenant presque un mois se faisait sentir. Elle répondit avec aisance et naturel, une pointe de sarcasme dans la voix.

"Bonjour jeune homme"

Celui-ci la dévisagea. Il ne semblait pas outré mais amusé.
Ses lèvres fines se courbaient en un rictus discret. Deux grosses gouttes de sueur perlaient sur ses tempes. Sa peau lisse humidifiée par la chaleur qu'avait provoqué ses exercices semblait collante. Ses narines se relevaient doucement au rythme de sa respiration, accélérée par l'effort. Son T-shirt également se soulevait régulièrement. Il n'était pas massif, mais musclé. Très grand, top grand peu être. Weko remarqua la longue et profonde cicatrice qui lui barrait le visage. Mais une grande partie était cachée par un bandeau ocre, cachant ses yeux. Elle en déduit avec horreur qu'il était aveugle. Des longs cheveux noirs et crasseux lui tombaient sur les épaules. Le regard de Weko s'arrêta sur ses mains calleuses. Malgré son jeune âge , elles étaient rugueuses et semblaient pouvoir réduire en miettes une tête humaine. Elles serraient durement les manches de deux lames aiguisées comme le regard d'un aigle.

Le sourire de Weko se fit plus grand et amicale. 1 mois plus tôt, elle se serrait enfuit en courant. Mais aujourd'hui, ce fut elle qui prolongea la conversation :

"Tu t'entrainais ?" dit-elle en désignant du regard ses épées.

_________________

JE MORDS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kills ! Burns ! Maims !

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Masculin
► Messages : 35
◄ Inscrit le : 23/03/2011
Age : 22
Localisation : Dans ton c** ???

Sam 24 Sep - 18:43

La jeune fille ne répondit pas tou de suite. Elle était plutot petite (enfin d'après ce que je pouvais ressentir) le reste m'est maleureusement caché (quand on est aveugle c'est pas particulièrement facile de savoir la couleur des yeux ou encore des cheveux ou du timbre de peau). Elle me semblait particulièrement sur d'elle, quoique un tantinet sur ses gardes.
Le commun des mortels sent quand il est observé avec fixation, sa a été prouvé, et vue la gène que j'ai ressentie à se moment là je peut très surment m'avancer pour dire qu'elle me jugeait. Arf, en pleine nage, les cheveux renduent collants a cause de la sueur, mes deux épées à la main et torse nue, je pense que je ne devait faire très forte impression...

"Tu t'entrainais ?" me dit-elle alors.

Cela se voit si peu ???

" En effet, je trouve que la forêt est vraiment un lieu idéal pour l'entrainement, enfin toujours plus qu'une salle de sport bétonnée, ultra climatisé et remplie de sportif du dimanche" lui répondi-je d'un ton neutre.
Je laissas tomber mes épées par terre dans un tintement étouffer par la terre. Elle me regarda sans comprendre.
" Les épées c'est définitivement pas mon truc. Vois tu, j'essay de créer mon propre style de combat... Mais c'est vraiment pas facile " Lui dis-je avec un grand sourire.

_________________

Décidemment, il n'y a vraiment que les lapins qui savent faire des mines anti-personnelle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 69
◄ Inscrit le : 24/03/2011
Age : 22
Localisation : Dans le lit de ta mère

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Pensée

Lun 24 Oct - 7:54

" En effet, je trouve que la forêt est vraiment un lieu idéal pour l'entrainement, enfin toujours plus qu'une salle de sport bétonnée, ultra climatisé et remplie de sportif du dimanche"
Effectivement, ça n'est pas non plus le genre d'endroit que je préfère.
Il lâcha ses épées qui tombèrent dans le cliquetis des lames qui s'entre-choquent. Je le regardai sans comprendre. Il poursuivit dans mon intérêt, un sourire éclairant son visage à demi-couvert :
" Les épées c'est définitivement pas mon truc. Vois tu, j'essaie de créer mon propre style de combat... Mais c'est vraiment pas facile "
J'acquiesçai. Évidemment, trouver son style, quelque soit le domaine, ça n'est jamais réellement facile. Il dut sentir ma gêne face à son handicap, car il détourna furtivement la tête. Je m'abaissai pour examiner ses armes. Deux épées identiques, dont l'éclat reflétait les minces rayons de soleil qui perçaient l'épaisse forêt. Les poignées étaient simples, recouvertes de bandes de tissu rouges au motifs divers, mais faciles à prendre, et agréables au toucher. Je passai un doigt sur le côté aiguisé de la lame. Ma peau s'ouvrit et en sortit du sang rouge vermeil. Je suçai mon doigt.
"Elles sont belles." lançai-je.
Il ne répondit pas et ma voix se perdit dans l'immensité des bois.
Dans un élan de courage, je me relevai et touchai le bandeau couvrant ses yeux.

"Comment t'es-tu fais ça ?"

Il y eut un blanc immense, et je regrettai soudainement mes paroles et ma franchise. Il renifla avec dédain.

"Navrée. Ne réponds pas, si tu ne le veux pas." soufflai-je.

_________________

JE MORDS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kills ! Burns ! Maims !

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Masculin
► Messages : 35
◄ Inscrit le : 23/03/2011
Age : 22
Localisation : Dans ton c** ???

Lun 24 Oct - 10:44

Elle s'aprocha de moi, et toucha furtivement mon bandeau et me demanda :

"Comment t'es-tu fait ça ?"

Bahhh ! Direct ! J'ai rarement connu quelqu'un aussi franc, surtout avec quelqu'un que tu ne connais pas (ou depuis moins de cinq minutes...). Enfin, bon je ne peux l'en blamer je suis dans le meme genre après tout... Allais-je lui répondre ??? Hum pourquoi pas ? Si c'est pas aujourd'hui, plus tard tout le monde serait au courant... Enfin bon, il faut dire que je n'apprécie pas tellement raconter ma vie...
Je du réfléchir une éternitée parce que, voyant que je ne répondais pas, elle dit, plutot génée :

"Navrée. Ne répond pas, si tu ne le veux pas."

Je lui répondit

" Arf, t'inquiète pas, je réfléchissait en meme temps, j'été perdu dans mes pensées... "ça" comme tu dit, j'ai depuis ma naissance... Une éspèce de contre-partie avec mon pouvoir, histoire d'équilibré la balance... "

J'allais ajouter que cela ne me géner pas, et en meme temps lui dévoiler comment je faisait pour pas me prendre mur, racine, porte, fenêtre, gens, clebs, épouvantail... Mais sa je préfère me la garder pour moi... Mais il ne faut pas, c'est mon élément de surprise principale, alors non lui dire, sa serait con....

_________________

Décidemment, il n'y a vraiment que les lapins qui savent faire des mines anti-personnelle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 69
◄ Inscrit le : 24/03/2011
Age : 22
Localisation : Dans le lit de ta mère

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Pensée

Dim 25 Déc - 19:10

" Arf, t'inquiètes pas, je réfléchissais en même temps, j'étais perdu dans mes pensées... "ça" comme tu dit, j'ai depuis ma naissance... Une éspèce de contre-partie avec mon pouvoir, histoire d'équilibrer la balance... "

J'acquiesçai, fascinée. Deuxième boulette. Je me repris et lui dis que je comprenais. Pas tout à fait, en fait. Aveugle de naissance ? Pourquoi pas. Je ne trouvais pas ça très "juste" comme contre-partie, mais il semblait le prendre à la bonne. J'admirai sa balafre. De ce que je pouvais en voir, elle avait due être profonde. La peau était nette jusqu'à un certain point, puis se gonflait, les teintes y étaient plus clairs. Là, elle étaient tendue et craquelée et semblait aussi fragile que celle d'un enfant. Elle descendait en pointe jusque dans son cou où elle se réduisait puis se fermait. Je la touchai du bout du doigt.

"Et ça ?"


je n'avais plus peur de poser mes questions. Me répondre, ç'avait été le déclic.

_________________

JE MORDS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ► District Nord-Ouest :: Forêt-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit