AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

Un grand lac tranquille [PV Weko]

Crazy Dark Knight

avatar


Points :
25 / 10025 / 100

Masculin
► Messages : 419
◄ Inscrit le : 19/11/2010
Age : 28
Localisation : La ou tu m'attend le moins

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Contrôle de la gravité

Mer 6 Juil - 12:11

Ce matin je me suis levée en même temps que Alyss, bien que je ne travaille pas aujourd'hui (j'ai bien le droit de me reposer, et puis apparemment on a un nouveau patron, donc j'en profite) j'ai décider de me promener un peu. Je prend donc ma douche pendant qu'elle se prépare devant l'évier, j'enfile un jean et un T-shirt (il fait bien trop chaud pour mettre autre chose, j'irai bien en caleçon mais je ne pense pas que ma chérie voit sa d'un très bon oeil ) et nous nous rendons dans la cuisine pour prendre notre petit déjeuner. Le soleil rougit a peine au lever et la maison est silencieuse pour une fois. Je ferme la porte derrière moi et nous partons vers nos destination respective.

Je passe donc les lourdes portes en fer du parc public, j'aime beaucoup cet endroit, il est aussi vert et rempli de végétaux que la forêt mais en moins sauvage, en plus ... chaleureux. Je passe par le baraquement pour prendre un café et m'installe a l'une des tables. Je bois donc tranquillement mon breuvage en observant les quelques personnes qui ont eu le courage de venir a une tel heure dans le parc. Je continue ensuite ma route, laissant ma tasse seule, comme on peut les voir sur les terrasses des cafés.

J'arrive au lac, mon endroit préféré, beaucoup plus calme que la plage, sans vague, même si il y a une petite plage les gens d'ici préfère aller a l'océan, moi je suis mieux dans cette tranquillité. J'avance donc sur l'un des deux pontons, le vent frai du matin venant a ma rencontre, je me met en tailleur, joins mes poing et ferme les yeux, la méditation me permet de faire le vide dans mon esprit. Au bout de plusieurs secondes, minutes, heures, je n'en sais rien, je n'ai plus aucune notion du temps, j'entend quelque chose tomber dans l'eau, j'ouvre les yeux assez vite pour voir une main couler, quelqu'un est entrai de se noyer !

Je me relève précipitamment et plonge dans l'eau, j'agrippe la main qui est entrain de s'enfoncer vers les ténèbres et remonte le corps contre moi, je place une main dans son dos et de mon autre main tente de remonter a la surface. A peine arriver je hisse le corps sur le ponton et me place a ses cotés, c'est une jeune fille, avec de longs cheveux noir, plus petite que moi, mais on l'observera plus tard, d'abord il faut la sauver, j'appuie doucement de mes deux mains jointe sur son ventre pour faire sortir l'eau, vu que sa ne marche pas je lui fait un peu de bouche a bouche et recommence a appuyer. Finalement la jeune fille ouvre les yeux et recrache toute l'eau sur le coté.

"Sa va ?"

_________________

La mort sourit à ceux qui se lèvent tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 69
◄ Inscrit le : 24/03/2011
Age : 23
Localisation : Dans le lit de ta mère

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Pensée

Mer 6 Juil - 15:58

La vue des canards m'avait provoqué une joie enfantine et j'avais soudainement, pour une raison inexplicable, eu l'envie de m'approcher d'eux les toucher, même du bout du doigt... Quelle idée stupide ! Moi qui suis terrorisée par l'eau, j'y suis tombée et bien entendu, ma peur ne m'a jamais permis d'apprendre à nager... Mes bras ainsi que mes jambes s'étaient agités quelques instants dans un vain espoir avant que je sombre dans les profondeurs abyssales... C'était la fin, j'en étais persuadée. Quelle mort ridicule. Je voyais déjà les gros titres du journal du lendemain "UNE JEUNE FILLE MEURT NOYÉE DANS LE LAC POURTANT PEU PROFOND DU PARC DE PI !" "QUELLE SINISTRE RAISON A BIEN PU POUSSÉE LA JEUNE WENNY À RENTRER DANS L'EAU DU LAC ?" La raison, elle ne pouvait pas être plus stupide : quelques battements d'ailes, un caprice enfantin... Je sentis le manque d'air serrer ma gorge, puis me monter au cerveau... Que la mort fasse vite. Noir...


Un jeune homme aperçut Weko. Elle avait perdu connaissance, mais persistait à vivre. Après quelques gestes de derniers secours, il avait entamé un bouche-à-bouche efficace qui réussit enfin à la sortir du tunnel noir vers la lumière. Elle cracha toute l'eau contenue dans ses poumons et tenta de respirer à nouveau dans une grande quinte de toux.

"Ça va ?" tenta son sauveur.

Elle aurait voulu répondre mais s'étouffait encore. Elle bascula en arrière afin de dégager son thorax et arracha son haut, une veste près du corps. L'air commença enfin à prendre toute la place dans ses poumons, et elle se calma un peu. Le froid la happa soudainement. Tournant la tête de tout les côtés, elle remarqua alors la grande silhouette qui se tenait devant elle. Un homme tout à fait étrange, mais pas désagréable à l'oeil. Elle resta sans bouger quelques temps avant de se souvenir qu'il lui avait posé une question.

"... Euh. Ouais. Merci beaucoup ... Merci de ... de m'avoir sauvée."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crazy Dark Knight

avatar


Points :
25 / 10025 / 100

Masculin
► Messages : 419
◄ Inscrit le : 19/11/2010
Age : 28
Localisation : La ou tu m'attend le moins

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Contrôle de la gravité

Jeu 7 Juil - 8:32

Alors quelle tenter de me répondre elle fut prise d'une violente quinte de toux, il devais rester encore rester un peu d'eau dans ses poumons, elle se mit donc en arrière et enleva son haut pour pouvoir mieux respirer. Je pris le temps de mieux l'observer, ses cheveux était noir, même plus que noir, sombre dirons nous, elle avait de magnifiques yeux bleu tendant vers le gris, je ferais l'impasse sur la description de sa poitrine maintenant a découvert. Ainsi dévêtu elle eu l'air de mieux respirer, alors qu'une nouvelle vague de vent froid balaya l'endroit elle se tourna vers moi et me donna enfin une réponse.

"... Euh. Ouais. Merci beaucoup ... Merci de ... de m'avoir sauvée."

Cette fille me rappelle quelqu'un, les cheveux noirs, un tel regard ...
Sa y est, je sais, elle lui ressemble, le numéro cinq, l'homme que je hait le plus au monde, et l'homme dont j'ai le plus peur. Mais ce n'est pas une raison pour ne pas être sympathique avec cette jeune fille, ce n'est quand même pas sa faute si elle lui ressemble. Je m'allonge sur le bois et soupire, au moins je ne suis pas venu ici pour rien, encore un coup de vents, je commence a avoir froid avec mon t-shirt mouiller, je l’enlève donc rapidement et me remet dans la même position.

"Ce n'est rien, tu as eu de la chance que je soit dans le coin "




_________________

La mort sourit à ceux qui se lèvent tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 69
◄ Inscrit le : 24/03/2011
Age : 23
Localisation : Dans le lit de ta mère

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Pensée

Jeu 7 Juil - 16:56

"Ce n'est rien, tu as eu de la chance que je sois dans le coin."

Ça, pour avoir eu de la chance... J'avais eu de la chance. Quoique si je prends en compte ma folie... Enfin, ne pas psycoter, hein.

Il y eut un silence pesant. Chacun s'observait l'un l'autre. Se rendant compte de sa nudité, Weko se recroquevilla, et souffla "Effectivement", dans le but de détourner son regard. Elle attrapa sa veste donc des boutons avaient sauté, la tint près de son corps et se leva. Elle enchaina à une vitesse rendant son texte incompréhensible :

"Merci encore de m'avoir sauvée."

Elle ajouta avec un regard moqueur en direction de sa poitrine dénudée :

"Je dois y aller."

Mais elle ne bougea pas pour autant. Ses jambes restèrent sur places, comme congelées. L'homme la regarda, perplexe. Affolée, elle jeta un regard noir à ses jambes.

"Euh... Je ... Je suis bloquée, je... "

Les membres ne répondaient plus. Etait-ce le froid, le stress, ou bien même les deux ? Elle n'en savait rien, mais la panique la gagner. La peur transformait son orgueil en détresse, et elle ne parut être qu'un chiot ayant perdu sa mère. Ses gambettes fléchirent telles deux allumettes que l'on casse entre le pousse et l'index. Elle s'effondra à terre dans un couinement. Terrorisée, elle releva la tête, cherchant de l'aide dans les yeux de XIII.

_________________

JE MORDS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crazy Dark Knight

avatar


Points :
25 / 10025 / 100

Masculin
► Messages : 419
◄ Inscrit le : 19/11/2010
Age : 28
Localisation : La ou tu m'attend le moins

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Contrôle de la gravité

Mar 12 Juil - 8:20

Un grand silence s'installa entre nous deux, il est vrai qu'on a pas grand chose a dire dans ses cas la, puis soudain elle prit sa veste la mis sur elle et se leva.

"Merci encore de m'avoir sauvée."

J'allait lui répondre mais elle continua a une vitesse assez importante.

"Je dois y aller."

Cependant elle ne bougea pas, elle resta la a regardez ses jambes avec colère.

"Euh... Je ... Je suis bloquée, je... "

Je sentit une pointe de panique dans sa voix, bloquée ? Que voulait elle dire par la ?
Et la ses jambes s'effondrèrent et elle tomba au sol, ah oui je comprend mieux maintenant.
Je me précipite pour la soutenir, ses jambes doivent encore être gelée, le sang ne circule plus a l’intérieur, j'attrape mon t-shirt qui même mouillé pourra peut servir a la réchauffez, le pose sur l'une de ses jambes que je commence a masser pour faire circulez le sang.

"Ce n'est rien c'est le froid, sa va passez"




_________________

La mort sourit à ceux qui se lèvent tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 69
◄ Inscrit le : 24/03/2011
Age : 23
Localisation : Dans le lit de ta mère

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Pensée

Mer 13 Juil - 13:17

Son détachement m'énerva un peu, mais sa tendresse l'emporta sur la colère. La douce friction de ses mains sur mes membres m'attendrit.

"Ce n'est rien. C'est le froid. Ça va passer."

Elle eut du mal à croire à ses paroles. Ses jambes ne répondaient pas, elle ne les sentait plus. Elle s'imagina dans un fauteuil roulant pour le reste de sa vie. Une plaie pour les autres, inutile. Elle chassa cette pensée absurde de son esprit. Elle reprendrait le contrôle de ses jambes, il n'y avait pas de doute. Du moins, le doute ne lui était pas permis.
L'homme était adulte, elle pensa qu'il aurait peut-être une voiture. C'était inespéré, bien entendu ; elle n'avait vu depuis son arrivée que quelques transports en commun, et encore, très peu. Elle tenta tout de même :

"Je... Il faudrait que je rentre chez moi ... Je suis désolée d'être si ... De vous demander tant de choses mais ..."

Elle ne savait plus s'exprimer. Elle n'avait jamais eu à demander quelque chose, elle n'avait cas sonder son esprit et le modifier. Mais celui-ci était un KEY, comme tout le monde ici. Demander un service lui paraissait si malpolie qu'à chaque demande elle se froissait et répondait sèchement qu'elle n'avait pas le temps, délaissant son interlocuteur au dépourvu. Et voici qu'elle en était réduite à le faire elle même. Un comble. Elle tenta de se rassurer avec la pensée qu'elle y était obligée, et que cet homme lui devait un secours vu son handicap. Elle repensa à toutes les fois où elle avait envoyer balader des gens en détresse et cela la mit on ne peut plus mal à l'aise. Elle tourna son regard implorant vers lui. Jamais elle ne s'était ridiculisée à un tel point.

"Je vous en prie, aidez-moi à trouver un endroit chaud près d'ici."

Il ne s'offusqua pas. Loin de là. Elle était donc la seule à être si dépourvue d'humanisme. Elle baissa la tête, dégoutée.

_________________

JE MORDS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crazy Dark Knight

avatar


Points :
25 / 10025 / 100

Masculin
► Messages : 419
◄ Inscrit le : 19/11/2010
Age : 28
Localisation : La ou tu m'attend le moins

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Contrôle de la gravité

Mar 9 Aoû - 8:14

"Je... Il faudrait que je rentre chez moi ... Je suis désolée d'être si ... De vous demander tant de choses mais ..."

Mais qu'est ce qu'elle raconte, c'est bien normal d'aider ceux qui en ont besoin, du moins sa me parait normal a moi. Sa doit être le froid qui la fait délirer, c'est normal.

"Je vous en prie, aidez-moi à trouver un endroit chaud près d'ici."

Oui en effet sa devient urgent, sinon on va finir comme un chevalier du cygne dans la maison de la balance (si vous voulez comprendre cette blague foireuse regardez ceci : LOL ), enfin bref, je relève la tête et cherche un endroit propice a nous réchauffez, je vois non loin la cabane du gardien du lac, il pourrais nous aider.

Je la porte dans mes bras et me dirige vers le cabanon, je regarde dans la fenêtre, personne, eh merde ...
Bon tant pis, j'enfonce la porte avec mon dos, celle ci s'ouvre violemment, toujours personne, je pose la jeune fille sur le canapé, dans une armoire je trouve une couverture plutôt chaude que je place sur elle.
Je prend ensuite une chaise et me place près d'elle, attendant qu'elle aille mieux.

_________________

La mort sourit à ceux qui se lèvent tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 69
◄ Inscrit le : 24/03/2011
Age : 23
Localisation : Dans le lit de ta mère

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Pensée

Jeu 22 Déc - 22:09

Il semble trouver ça évident. Je grommelle intérieurement. Pas trop tôt. J'peux crever de froid cet imbécile heureux n'en bouge pas une. J'enrage. En fait, c'est pour la forme. Je suis bien pire dans le genre aide à autrui.

Ses bras se ferment autour de moi. J'ai si froid que je ne sens rien. Mon corps entier est rendu à l'état de glace, je suis simplement dépourvue de sensibilité au touché. Cela ne m'empêche pas de frissonner. Mais c'est différent. C'est simplement le contact humain. Ça m’écœure. Sans nulle gêne (pourquoi en aurait-il après tout ?) il pose ses mains sur mon dos et sous mes cuisses. Il me soulève sans peine (je ne suis effectivement pas bien lourde.) et s'élance vers un cabanon en bois. Il ne me semble pas habité, mais XIII regarde quand même par la fenêtre. Je peux apercevoir qu'effectivement, il n'y a personne mais que l'endroit est habité : divers meubles y sont entreposés, et un poêle est en marche. Mon soulagement est évident, mais XIII semble quant à lui être agacé. Il décide finalement d'enfoncer la porte qui s'ouvre en grand fracas. Il me pose sur un canapé et fouille dans une armoire où il trouve une couverture. Mon soulagement est double. Il la place sur mes membres inférieurs et s'assoit près de moi. Je frotte méthodiquement mes jambes pour les réchauffer. Le sang y circule de nouveau et elles reprennent une couleur presque normale. J'épouse du regard la pièce et romps enfin le silence :

"-C'est à qui ? Cette cabane je veux dire."

Aucun remerciements de ma part ne se fait entendre. Comme d'habitude.

_________________

JE MORDS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ► District Nord-Ouest :: Parc Public :: Lac-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit