AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

LA FÊTE FORAINE (PV Massive Sound)


avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 69
◄ Inscrit le : 24/03/2011
Age : 22
Localisation : Dans le lit de ta mère

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Pensée

Mer 6 Juil - 20:35

Une envie de se balader. Plonger ses pensées dans une joie éphémère... Manger une sucrerie, se faire une frayeur rapide. C'est la fête foraine que je choisis, aujourd'hui. Les jours se réchauffent et les installations prennent de l'ampleur. La foule afflue, la chaleur monte... Quoi de mieux que de se fondre dans la masse ?


Emerveillée par les multiples standes et infrastructures, Weko s'approcha, les yeux brillants. Elle resta là, sans bouger, la bouche à demie-ouverte, observant l'immense attraction se tenant devant elle. Un torrent de gens arriva, la poussant à l'intérieur même du remue-ménage. Elle se laissa guider par elle vers la queue pour la Grande-Roue. Arrivée devant le forain, elle lui tendit son unique billet et passa devant un homme qui lui indiqua sa place dans l'oeuf. Personne ne vint s'assoir avec elle. Pas très étonnant, tout le monde venait en groupe. Et puis, qui voudrait d'une jeune fille seule, le visage maigre, creusé par le manque de sommeil ?
La roue une fois remplie, le mécanisme se mit en marche et le wagon progressa en hauteur. Il adopta un lent balancement, berçant les pensées de Weko. Un paysage idyllique s'offrait peu à peu à ses yeux clairs. Au centre de l'île, on distinguait les bâtiments dans lesquels elle logeait, à droite du réfectoire, l'immense forêt verte foncée, et sur la côte, le sable fin taché de nombreux gens. Le bleu de l'eau tirait vers le vert à quelques endroits. Déjà la roue descendait. Plus que 2 tours. Arrivé au plus haut point de la structure, le mécanisme stoppa. Elle patienta, profitant de la vue. Mais les exclamations provenant du sol lui firent comprendre que la pause était trop longue pour être normale. Elle dirigea son regard vers la cabine des commandes et fut happée par un vertige soudain. Triturée entre l'envie de sauter et de disparaître, son mal de ventre empira. Elle tenta de redevenir maître de ses émotions mais le rythme de ses respirations accéléra. Elle ferma les yeux, inspira longuement et retourna son regard vers le bas. La chose ne semblait pas avancer. Elle soupira et redirigea son regard vers l'horizon.
Une voix d'homme monta à ses oreilles :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Soul Full of Music and Drugs

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Masculin
► Messages : 316
◄ Inscrit le : 06/02/2011
Age : 25
Localisation : Plus proche que tu ne le pense ...

Dossiers.
Poste: Professeur d'Anglais
Pouvoir: Electricité

Jeu 7 Juil - 16:05

Enfin une journée d'été ensoleillé sans pour autant fondre, accablé par la chaleur. Là il faisait un petit 30°C sympathique de quoi suer sans puer. Moi je dis ça mérite une sortie. Je suis resté au moins quinze jours dans ma chambre à fumer des spliffs. Les pompiers sont même venus, avertis par les voisins qui croyaient à un incendie. J'ai rigolé comme un fou moi. Enfin bref je décidais donc de sortir enfin de chez moi après une été-nation (hibernation en été ?).

Douché, préparé je sortais au bout d'une heure de préparation. Le soleil faillit m'aveugler, quinze jours dans le noir c'est sévère pour les yeux. Je flânais le long des rues puis aperçut un panneau d'affiche événementiel. Apparemment il y a un concert en ville, marqué complet. Une fête foraine également, mensuelle et elle coûte pas trop cher pour mon budget. Il y a aussi un concourt de cerf-volant à la plage, vu le temps ça promettait d'être sympa. Mais bon j'orientais mon choix sur la fête foraine. J'y suis aller à plusieurs mais j'attends de voir celle de Pacific Isle.

Une fois rendu sur une des plus grande place de Pacific Isle, je me rendis compte ce que signifiait fête foraine à Pacific Isle. Elle est pas énorme, mais il y a une super bonne ambiance. Apparemment pas ouverte alors que j'approchais, plusieurs personnes, surement des responsables, ouvrirent les grilles au moment où j'arrivais. Comme une invasion de zombis, une armée de fans forains arrivèrent en ma direction et m'emportèrent dans une vague de bonheur impatiente. Emmené malgré moi je me retrouvais devant la grande roue. Et elle était vraiment grande c'te roue ... Je demandais le prix au responsable de l'attraction et paya le prix qu'il m'indiqua, puis pris place dans l'un des œufs. Je fus le dernier à monter car les portes de l’œuf se fermèrent, me laissant seul. Dommage j'aurais bien voulu parler pendant l'ascension.

La roue fit un tour, deux tours, puis rendu à la moitié du troisième ralentit puis s'arrêta. J'étais pas au sommet et je trouvais ça bien dommage. J'étais à deux œufs du plus au point de la roue. Je décidais sur un coup de tête de monter sur l’œuf voisin pour avoir une vraie vue d'ensemble ... au passage oui je suis fou, c'est ça de rester quinze jours sans sortir, à la fin on a plus le sens des réalités. Rendu au sommet de l’œuf je pouvais entendre des vois criées en bas. Apparemment la grande roue avait des problèmes techniques. Certains hurlaient après moi surement mais je ne les entendaient pas. Je me préparais à sauter sur l’œuf au plus haut et aperçut la fille de plus près, pas trop mal d'ailleurs, bon à part ses cernes supers noirs et énormes ... maquillages ? ... Je décidais donc de l'avertir toutefois de la manœuvre :


- "Excusez-moi mademoiselle, mais ça va surement secouer, j'voudrais escalader pour avoir une vue d'ensemble."

J'aurais été en bonne santé mentale, il me serais même pas venue à l'idée de faire ça. Sans même attendre une réponse je sautais et attrapa le bord de l’œuf. Pas de casse, impeccable. J'escaladais donc l’œuf et me retrouvas au sommet de sommet. Comme je l'imaginais la vue était merveilleuse ici. Assis en tailleur je sortais une cigarette (nan j'vous jure juste une clope) et l'alluma profitant de cette instant d'émerveillement.

Une voix parvint à mes oreilles, me faisant rendre compte de ma connerie ...

_________________

Bonjour à toi Invité !! Je suis Massive Sound et je suis défoncé mais d'une force !! ... :geek:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 69
◄ Inscrit le : 24/03/2011
Age : 22
Localisation : Dans le lit de ta mère

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Pensée

Sam 24 Sep - 13:47

"Excusez-moi mademoiselle, mais ça va surement secouer, j'voudrais escalader pour avoir une vue d'ensemble."

La voix du jeune homme m'arracha au vide vertigineux. Mon cerveau embrumé ne saisit que des mots distincts, dépourvus de sens. "mademoiselle" "escalader" "vue d'ensemble". Je posai sur lui un regard bourré d'incompréhension. Il n'y prit pas garde et entama sa tâche. Quand je compris enfin, la stupeur fit place à l'effroi.

Le wagon balança dangereusement. L'homme grimpait dans la nacelle. Les mains de Weko se crispèrent fermement sur la rambarde de sécurité. Dans un mélange de fascination et de frayeur, elle l'observa monter sur le toit de l’œuf Il progressait habilement, usant de chaque prise s'offrant à ses pieds et ses mains. Dernier élan. Dernier balancement. Il était en haut. Weko sentit qu'il s'asseyait, et perçut bientôt l'odeur âcre de la cigarette. Elle relâcha un peu l'emprise de ses mains moites et reporta son attention vers le sol et la panique que l'homme avait provoquée.
En bas, tout le monde courait en tout sens. Les responsables appelaient leurs supérieurs qui appelèrent la Police. Bientôt retentirent les cris stridents des sirènes d'alarme. Quatre bleues et blanches se garèrent dans des crissements de pneus. Un équipe de SAMU sortit en vitesse, accompagnée de nombreux agents. Chacun s'éraillait la voix à gueuler des ordres n'atteignant pas leur but. Les jeunes sortaient leurs portables, dans l'espoir de filmer quelque chose, malgré leurs zooms merdiques. Un blondinet en costume réglementaire prit un mégaphone et parla avec détachement à l'intérieur. Sa voix porta enfin.

"Ceci n'est pas un exercice.
Que tout le monde reste sagement à l'intérieur des nacelles.
Monsieur, redescendez immédiatement dans le wagon le plus proche.
Je répète :
Ceci n'est pas un exercice..."

Au dessus de Weko, l'homme ne bronchait pas. La fumée de la cigarette lui parvenait toujours. L'agent reprit :

"Descendez immédiatement ou nous serons forcés d'user de la manière forte."

Derrière lui, six policiers se tenaient prêts à appuyer sur la gâchette de leur revolver. La plaisanterie tournait au vinaigre.
Mais là-haut, l'homme remua enfin.


_________________

JE MORDS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ► District Nord-Ouest :: Parc Public-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit