AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

La lecture est une porte ouverte sur un monde enchanté. [PV Wensy]


avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 99
◄ Inscrit le : 29/04/2011
Age : 22

Sam 17 Sep - 23:36

       La jeune fille laissa glisser lentement ses doigts sur les reliures abîmées des livres qui l'entouraient. Tous ces livres qu'elle pouvait voir, toucher; cette odeur de cuir et d'encre mêlée, Evangeline ne s'en lasserait jamais. Elle aimait lire depuis toujours, aussi loin qu'elle s'en souvienne du moins.

       Elle avait commencé avec plaisir lorsque sa mère, prétextant un manque de temps, avait refusé la première fois de lui lire l'histoire qu'elle réclamait avant de dormir. L'enfant ne s'imaginait pas encore que sa génitrice redoutait simplement de se retrouver dans la même pièce qu'elle. Mais alors que les jours s'étaient écoulés sans histoire racontée, Evangeline avait appris d'elle même à déchiffrer les fines lettres qui couvraient les pages de ses livres préférés. Plus tard, alors même qu'elle vivait dans la rue, alors qu'elle volait de la nourriture pour survivre, elle avait continué d'économiser pour pouvoir emprunter des livres ou en acheter.

       Mais alors qu'aujourd'hui elle pouvait enfin lire à sa guise,avide de solitude, elle en profitait seulement pour passer ses journées dans la bibliothèque de l'île. En ce beau matin, elle flânait donc entre les rayonnages de la bibliothèque, se laissant guider par son instinct pour trouver la perle rare.

       Quelques minutes plus tard, elle trouva son bonheur chez un simple livre à la couverture noir, caché entre deux énormes encyclopédies. Elle alla donc s'asseoir dans un coin sombre de l'immense bibliothèque pour lire tranquillement, loin de tous les autres habitants de l'île. Au moment où elle posait son derrière sur le sol, la porte principale s'ouvrit et se referma sans que la jeune fille ne pu voir qui entrait. Peu soucieuse de ceux qui l'entourait, elle se replongea dans son histoire passionnante alors que qu'autour d'elle peu à peu les gens disparaissaient pour profiter du beau temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
“ Il paraît que je suis dangereuse... “
avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 88
◄ Inscrit le : 27/06/2011
Localisation : T'as qu'à trouver.

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Contrôle des lames

Mer 21 Sep - 16:54

Le grand bâtiment qui me fait face ne me dit rien. "Bibliothèque." Qu'est-ce que cela peut-il bien être ? Lentement,sûrement,je m'avance vers la porte imposante en bois massif,intriguée. Je la pousse doucement,et glisse ma tête par l'entrebâillement,me laissant apercevoir l'intérieur. Un silence de mort plane sur la salle. Seuls des bruits de feuilles tournées se font entendre. Une foule de gens,dispersés dans toute la pièce,sont attablées ou fouillent dans des rayons. Mais que tiennent-ils dans leurs mains ? Je glisse un pied à travers la porte,puis deux,et me voilà dans l'enceinte du bâtiment.

Je mets en route mes jambes,le contact de mes pieds sur le sol ciré résonne,mais personne ne semble faire attention à moi. Ce qui me convient tout à fait. Il fait plutôt bon,voir frais,et mon long manteau noir ne me gêne absolument pas pour une fois. Je tourne la tête à droite,à gauche,telle une touriste avide de photos souvenirs clichés. Je tente de m'approcher d'une longue table où,installés plus ou moins confortablement,quelques personnes semblent passionnés par ce qui se niche dans le creux de leurs mains. Je ne suis plus qu'à quelques mètres d'eux,et découvre enfin ce qui les intéresse autant. Cela ressemble aux manuels scolaires que l'on nous distribue,en cours. Comment cela se nomme-t-il,déjà ? Ah oui : des livres. Je ne vois absolument pas l'intérêt. Une bibliothèque serait une sorte d'école en plus ? Avec plein de manuels ? Franchement,si c'est ça,je peux repartir. Pas question de me taper des apprentissages inutiles en plus ! Déçue,je me dirige vers la sortie,mais malheureusement,tout le monde a eu l'idée de sortir aussi pour profiter du dehors,des p'tits oiseaux ou que sais-je encore. Il y a donc foule devant la porte,et je décide de me reculer un peu,le temps que l'entrée se vide. A la place,je continue de déambuler un peu partout,lisant les couvertures des ouvrages installés sur les immenses étagères. Comment puis-je savoir lire,si je n'ai jamais vu un livre de ma vie avant d'arriver sur l'île,me direz-vous ? Eh bien,j'ai appris à déchiffrer les lettres grâce aux codes installés sur les ordinateurs de bord à la base militaire. Il y avait quelques fois des mails à lire,et des réponses à formuler,mais il est vrai que je n'étais pas une spécialiste. Et de toutes façons,la plupart du temps,je servais plutôt de cobaye pour des expériences de l'armée.

Perdue dans mes pensées et arrivée au bout de la salle,je percute sans le faire exprès une personne assise dans un coin pour lire tranquillement. Je tombe à la renverse mais me relève rapidement,époussetant ma veste. Je me tourne vers la personne sur laquelle j'ai buté et m'excuse,sans expression aucune sur mon visage :

- "Veuillez m'excuser."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 99
◄ Inscrit le : 29/04/2011
Age : 22

Jeu 22 Sep - 14:01

        Assise en tailleur sur le parquet poussiéreux de la bibliothèque, Evangeline était vraiment passionnée par son livre. Suivant page à page l'histoire d'un dénommé Roméo, d'une certaine Juliette et de leur amour impossible, elle redécouvrait avec ivresse tous ce qu'elle avait manqué pendant son voyage et les quelques semaines qu'elle avait passé à s’habituer à son nouvel environnement. Maintenant qu'elle pouvait enfin en profiter, la jeune fille dévorait à pleine dents le petit livre et ne prêtait aucune attention à ce qui pouvait se passer autour d'elle.

        Jusqu'au moment où, impossible à ignorer, une personne trébucha et la percuta, s'étalant de tous son long sur le sol. Evangeline, surprise qui ne l'avait pas entendu arrivé, fut elle aussi projeté au sol et lâcha malgré elle le livre qui glissa jusqu'à disparaître sous une étagère.

        Rapidement, les deux jeunes filles se relevèrent. La première épousseta sa veste puis se tournant vers Evangeline, s'excusa sobrement, sans laissait aucuns sentiments apparaître sur son visage. La jeune fille au cheveux bleu, quand à elle, n'écouta même pas jusqu'à la fin et se retourna, à la recherche de son livre.

        A quatre pattes par terre, tâtonnant le sol de ses doigts jusque là propre, Evangeline ne parvenait à trouver que de beaux moutons de poussières. Soupirant d'agacement, ignorant l'autre personne, elle cherchait...


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
“ Il paraît que je suis dangereuse... “
avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 88
◄ Inscrit le : 27/06/2011
Localisation : T'as qu'à trouver.

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Contrôle des lames

Dim 27 Nov - 16:20

A peine ai-je entamé ma phrase qu'elle me tourne déjà le dos. La personne sur laquelle j'ai trébuché se trouve être une jeune fille. Aux cheveux bleus,qui plus est. Je n'espérais pas qu'elle me saute au cou après mes excuses,mais de là à m'ignorer royalement ! C'en est vexant. J'allais lui dire le fond de ma pensée quand elle se mit à genoux,tâtonnant sous une des multiples armoires. Elle en retire de la poussière,et encore de la poussière. Elle soupire,et fouille de plus en plus loin. Que cherche-t-elle ? Ah ! Peut-être le livre qu'elle tenait dans ses mains jusqu'à présent. Pourquoi lui accorde-t-elle autant d'importance ? Ce n'est qu'un vulgaire bouquin. Et la salle en est remplie,pourquoi ne pas le remplacer,elle a le choix.

De toutes façons,qu'importe ces histoires de livres inintéressants,ce qui me dérange,c'est cette façon de me laisser croire que je suis aussi importante qu'une minuscule fourmi. Je lui attrape alors l'épaule et la tourne vers moi,en tentant de ne pas être trop brutale.

- "Sympa d'ignorer les gens."


Mais vu le visage qu'elle fait à ce moment-là,je doute qu'elle accorde de l'importance à mes dires. Elle retourne à la recherche de son livre,triturant tant bien que mal sous l'armoire. Super,j'aime me sentir aimée. A priori,elle tient à ce livre comme à la prunelle de ses yeux. Je n'ai pas l'habitude de persister avec des inconnus,ou même avec les gens en général,mais là,si je veux qu'elle me considère un minimum,il va falloir qu'elle retrouve son foutu morceau de papier. Je ne dis pas que j'ai l'habitude d'être respectée,mais maintenant que je ne suis plus sous les ordres de quelqu'un,j'ai bien l'intention d'en profiter. Si j'y arrive. Je retourne donc à la charge,et m'accroupis à côté d'elle. Je lui jette un regard,et lui demande d'une voix qui,j'espère,ne montrera pas trop mon mécontentement,sinon je n'arriverai à rien :

- "Vous avez besoin d'aide ?"


-Désolée,désolée et encore désolée pour le temps que j'ai mis pour répondre.-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 99
◄ Inscrit le : 29/04/2011
Age : 22

Lun 28 Nov - 9:57

-C'est pas grave ne t'inquiète pas ! J'aime bien cette suite ^^ On avait dit qu'elles deviendraient amies au fait ?-

Toujours à quatre pattes, à tatonner sous une des immenses étagères de la bibliothèque, Evangeline ne fit pas attention à la jeune fille derrière elle. Cette dernière d'ailleurs ne semblait pas ravie que l'autre l'ignore ouvertement. Elle releva donc vivement la jeune fille aux cheveux bleus pour l'avoir en face d'elle. Evangeline haussa les sourcils de surprise. Qu'est ce qu'elle lui voulait ?

"Sympa d'ignorer les gens"


     La jeune fille lui lança un regard noir avant de se détourner de nouveau et de retourna à sa recherche. Elle ne pouvait l'expliquer mais ce livre était important pour elle. Elle aimait lire depuis toujours et elle était totalement rentrée dans ce roman. Elle ne voulait pas l'arrêter maintenant, surtout que c'était une édition unique au vue de sa couverture. Pourtant, Evangeline était consciente qu'elle s'était ma comportée avec l'autre jeune fille qui pourtant s'était excusée immédiatement. C'est pourquoi lorsque celle-ci s'accroupit à sa hauteur et lui demanda si elle avait besoin d'aide, malgré la pointe de colère qui avait percé dans sa voix, elle ne lui dit pas non. Elle se retourna donc et dit plus calmement , tout en laissant sa main sous l'étagère, au cas ou.

"Oui je veux bien s'il vous plait..."


     Elle ponctua ses paroles d'un minuscule sourire, auquel l'autre lui répondit. Les deux jeunes filles mettèrent donc les deux jambes à terre, et quasiment à plat de ventre, elle cherchèrent le petit livre à la couverture noir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ► District Sud-Est :: + Bibliothèque-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit