AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion




 

Il s'en passe des choses dans les arbres (PV Wensy)


avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Masculin
► Messages : 236
◄ Inscrit le : 24/02/2011
Localisation : partout

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: la copie

Dim 18 Sep - 12:24

J'ai passé la matiné à lambiner,pour cet après-midi il me faudrait quelque chose pour me faire bouger.Je réfléchis un moment puis je me suis dit que retourner à l'accrobranche ne serait pas une mauvaise chose.Si je me souviens bien l'ouverture est à 14 heures.Je regarde l'heure que mon téléphone 13h30,le temps que je me change et que j'y aille ,ce sera ouvert.Je pris donc le temps d'y aller tranquillement.Une fois arriver là-bas ,j'alla m'acheter une boisson avant de commencer un parcour.Je me plaça dans la file d'attente,il y avait un monde fou et celà fesait un petit moment que j'attendais sans avoir bouger , je sorti de la file et alla voir qui était la personne qui créer en quelque sorte ce problème.C'était une jeune fille plutot grande ,blonde agée d'environ 15 ans.Je me dirgea donc vers elle et le vendeur puis demanda :

"Excusez-moi mais quel est le problème ?"

Le vendeur m'expliqua qu'il manquait un peu d'argent à la jeune fille pour payer.C'est effictivement un problème.Je dis la première chose qui me passa pas la tête :

"Ne vous en faites pas monsieur elle est avec moi , je vais payer pour elle et ajouté une limodade pour moi s'il vous plait."


Comme ça ,celà résoud le problème de la demoiselle et celà m'évite de faire la queue.Je fis un sourire à la jeune fille ,elle me regarda ,se décala de la file et je lui dit :

"Je sais que c'est pas top ce que j'ai fait mais celà à résolu votre problème et m'a évité d'attendre.Sur ce je vais vous laisser car j'ai un parcours d'accrobranche qui m'attend."

_________________

I am a man ... a crazy man
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
“ Il paraît que je suis dangereuse... “
avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 88
◄ Inscrit le : 27/06/2011
Localisation : T'as qu'à trouver.

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Contrôle des lames

Lun 19 Sep - 15:07

La journée n'avait pas spécialement bien commencé. Un réveil en retard alors que j'avais cours,je me suis endormie alors qu'un professeur me posait une question,je n'avais pas trouvé à manger pour le midi. Heureusement,j'avais mon après-midi de libre,où je comptais me promener en forêt en laissant mon esprit vagabonder. Mais à peine eu-je mis un pied dehors qu'une affiche publicitaire me tomba dessus : "Venez tester vos forces,votre équilibre et votre esprit d'aventure au centre d'accrobranche !". Je n'avais rien à me prouver,car je possédais déjà ces qualités grâce à mes entraînements intensifs à la base militaire,mais cela pouvais me distraire un peu. Je lis plus attentivement la feuille,et aperçu que des stands proposaient de la nourriture et des boissons. Ce qui me convenait parfaitement comme repas ! Décidée,je mis mon manteau,sélectionna quelques armes (question d'habitude) et en fourra mes poches,puis me mis en route vers le Nord-Ouest de l'île.

J'ai faim. Qu'est-ce que j'ai faim. Et la queue qui n'avance pas. Je me hisse sur la pointe des pieds pour entrevoir la file d'attente qui me précède,et trépigne sur place. Mes voisins de derrière grognent car je leur marche sur les orteils. Je me retourne,m'excuse rapidement sans un sourire. La file s'agrandit de plus en plus. C'est enfin à mon tour de passer. Le vendeur,qui ne me jette même pas un regard,répète méthodiquement : "Et pour vous ?". Mes yeux parcourent rapidement le panneau où sont indiqué les différents aliments,je choisis pour finir un grand sandwich et une bouteille d'eau,ce qui calmera ma faim. Il me tend le tout,mais,au moment de payer,mes mains ne rencontrent que des couteaux dans mes poches. Aucune trace d'un billet quelconque ou de pièces de monnaie. Je n'ai absolument plus d'argent. Je regarde l'homme,les yeux affolés,cherchant un moyen de m'en sortir. Je ne vais tout de même pas le voler ! Je ne m'abaisserai pas à ça ! Je balbutie une excuse minable le temps de trouver une solution :

- "Il...il me manque un peu d'argent,je n'ai que quelques pièces..."

Je regarde par terre,fouille un peu plus mes poches. Une voix masculine tire alors mon cerveau en ébullition de ses réflexions :

- "Excusez-moi mais quel est le problème ?"

Je me tourne prestement et mon regard croise celui d'un jeune homme,qui me semble avoir mon âge ou un peu plus. Sûrement une personne de la file d'attente pressé de manger toute cette bouffe bien grasse et pas chère. Je jette un coup d'oeil à la queue derrière moi,il est vrai que tous les gens me regardent durement pour que je me dépêche. Gênée,je me tourne à nouveau vers le vendeur,qui explique au garçon qu'il me manque de l'argent. A ma grande surprise,il déclare ceci :

- "Ne vous en faites pas monsieur elle est avec moi , je vais payer pour elle et ajoutez une limonade pour moi s'il vous plait."

Les yeux exorbités,je fixe l'auteur de cette phrase. Le vendeur paraît tout à fait satisfait de cette réponse et livre la limonade et ma commande à son acheteur,récupère l'argent qu'il lui tend et se retourne vers la personne suivante pour répéter son habituel monologue. Le garçon se décale pour laisser passer une grande et grosse dame avide de viande bien calorique. Je fais quelques pas moi aussi pour m'extirper de la file,et foudroie le jeune homme du regard. Je n'avais pas besoin que l'on m'aide ! Merci ! Je peux me débrouiller seule ! Ce n'était pas forcément la cas ici,mais j'aurais préféré qu'il me laisse. Je n'ai jamais rien demandé à personne. Contre toute attente,il me fait un sourire et me lance :

- "Je sais que c'est pas top ce que j'ai fait mais cela à résolu votre problème et m'a évité d'attendre.Sur ce je vais vous laisser car j'ai un parcours d'accrobranche qui m'attend."

Puis,il se retourne et avance à grands pas vers le loueur de harnais. Je ne vais pas le laisser partir comme ça ! De plus,en observant sa main gauche,je m'aperçois qu'il détient encore mon sandwich et ma boisson. Je me lance à sa poursuite et l'attrape par l'épaule :

- "Woh !"

Je l'arrête,reprend possession de mes aliments.

- "Je n'avais pas besoin d'aide."

Je baisse la tête,et me retourne. Je me dirige vers un endroit isolé pour manger à ma guise,mais mon regard glisse vers mon sandwich. C'est tout de même lui qui a payé. Quelque peu honteuse,je me tourne vers lui et murmure un petit :

- "Merci."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Masculin
► Messages : 236
◄ Inscrit le : 24/02/2011
Localisation : partout

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: la copie

Mer 28 Sep - 12:03

Je commençais à m'éloigner de la jeune fille pour me diriger vers les harnais puis partir dans les arbres,mais la demoiselle m'attrape par l'épaule et lâche un :

"Woh !"

Puis elle me pris des mains les aliments qu'elle avait commandé .Certe j'avais oublié du lui donner mais de là à les reprendre des cette manière c'est assez fort quand même.J'allais justement lui dire ce que je pensais mais elle me pris de vitesse et dit d'une façon assez sèche:

"Je n'avais pas besoin d'aide."

Woh ,ça fait toujours plaisir de dépanner des inconnus.Je n'apprècie pas trop la façon dont elle me parle surtout que je l'ai quand même un peu même beaucoup aidé.Mais bon je vais dire que c'est pas grave et qu'elle est de mauvaise humeur et qu'elle passe ses nerfs comme elle peut.Elle me tourna le dos mais ce retourna vers moi quelques secondes après et mumura un tout petit :

"Merci."

Es-ce que j'ai bien entendu ce que j'ai cru entenre.Cette jeune fille m'a remercier ,pas très fort mais elle l'a fait.Elle parti se mettre dans un coin assez isolé.A priori elle est seule et n'est pas adèpte du monde.Mais malheureusement ou heuresement pour elle , je n'aime pas voir des gens seuls ,pour moi la solitude est la pire chose qu'il soit sur Terre.Je me dirigea donc vers le coin en question.Je m'assis en face de la fille et déclara avec un grand sourire comme d'habitude :

"Tu as l'air d'être seule ,j'ai donc pris l'initiative de venir de te voir car je n'aime pas voir des personnes seules.Jour de chance ou de malheur pour toi .Pour ton petit merci je te dit de rien bien évidemment.Ensuite ,je m'appelle Shaolan et je me demandais si ça t'interressait de faire de l'accrobranche avec moi ,si tu n'en ai pas déjà fait aujourd'hui,sion c'est pas grave,on trouvera autre chose à faire ensemble si ça t'interesse."


Suite à ce monologue ,la demoiselle me regardait bizarrement,ça me gène pas j'ai l'habitude.C'est parce que j'ai fait un monologue ou alors j'ai peut être été trop direct ?Dans les deux cas ça m'est égal car c'est ma façon d'être avec tous le monde et je l'assume entièrement.

_________________

I am a man ... a crazy man
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
“ Il paraît que je suis dangereuse... “
avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 88
◄ Inscrit le : 27/06/2011
Localisation : T'as qu'à trouver.

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Contrôle des lames

Dim 2 Oct - 16:09

Arrivée près d'une table seule,isolée des autres entre deux grands oliviers,je jette négligemment mon sandwich sur le bois usé et graisseux. Il me semble que le jeune homme qui m'a "dépanné" ne me suit pas,ce qui ne m'étonne pas,car j'ai du lui paraître très froide. Et tant mieux. Je préfère qu'on me laisse en paix. Mais à peine ai-je posé mon postérieur sur ma chaise, et entamé l'ouverture de ma bouteille d'eau, qu'une silhouette s'installe sur le siège libre en face de moi. Et,malheur,c'est encore lui. Je laisse échapper un petit soupir,et mords à pleine dents dans mon énorme morceau de pain rempli de divers crudités. Armé d'un grand sourire,il se lance soudain dans un long monologue.

- "Tu as l'air d'être seule ,j'ai donc pris l'initiative de venir de te voir car je n'aime pas voir des personnes seules.Jour de chance ou de malheur pour toi .Pour ton petit merci je te dit de rien bien évidemment.Ensuite ,je m'appelle Shaolan et je me demandais si ça t'intéressait de faire de l'accrobranche avec moi ,si tu n'en ai pas déjà fait aujourd'hui,sinon c'est pas grave,on trouvera autre chose à faire ensemble si ça t'intéresse."

J'en reste bouche bée. Un petit morceau de salade dégouline et s'écrase piteusement sur la table. Je m'essuie la bouche rapidement avec ma serviette,et fixe intensément l'auteur de cette longue tirade,les yeux exorbités. C'est qui ce type ? D'où il sort ? Pourquoi il me parle à moi ? Je n'ai pas vraiment besoin de compagnie,merci bien. Je n'ai jamais vu quelqu'un parler aussi spontanément,sans aucune gêne. Ca m'étonne et m'impressionne en même temps,pour ma part,jamais je n'oserai entamer une conversation avec autant de facilité. Finalement,il a plutôt du bon. Après tout,je n'ai pas d'occupations spéciales aujourd'hui,et je ne me suis pas bougé jusqu'ici pour rien. Peut-être que ce jeune homme pourrait me distraire un peu. Et puis,il a l'air de s'y connaître en accrobranche,il pourra sûrement m'aider,moi qui n'en ai jamais fait. Je reste un moment sans voix,aveuglée par son sourire éclatant. Je repose doucement mon sandwich et prend une grande inspiration,et me décide enfin à parler.

- "Je...je n'apprécie pas forcément votre façon de commencer la conversation avec moi,mais je ne suis pas contre un parcours d'accrobranche. Avec vous,si vous le désirez tant."


J'essaye de finir le plus vite possible mon repas,tout en évitant son regard. Je ne suis pas très à l'aise. Je n'ai d'ailleurs jamais été très douée pour me comporter en société. Toujours froide,distante et polie. Enfin,plus ou moins. Je pense que c'est la moindre des choses. Après avoir bu le contenu de ma bouteille,je me redresse brusquement,et me dirige rapidement vers la poubelle pour jeter tous mes détritus. Je jette un petit coup d'oeil derrière moi,et le jeune homme nommé Shaolan me suit toujours. Il me fait même un grand sourire. Je retourne prestement la tête,d'autant plus gênée. Je jette un regard circulaire sur la place pour localiser le loueur de harnais. Une fois repéré,je m'y élance rapidement,d'un bon pas. Pourvu qu'il ne me colle pas trop. Malheureusement,il marche à la même vitesse,à côté de moi. Nous arrivons devant un vieux monsieur rouillé,la cigarette au bec,qui nous lorgne attentivement. Puis,il se dirige vers le fond de son cabanon pour prendre deux harnais,sans que nous ne lui ayons rien demandé. Il nous les tend,et nous les saisissons. Je lui fait une sorte de sourire,Shaolan lui tend ce que nous lui devons. Nous nous éloignons un peu pour les enfiler. Je galère un peu,et il m'aide à attacher le mien. La vue de quelqu'un me collant à ce point rend mon visage écarlate,et je me dégage rapidement. Je le remercie de façon sommaire,et nous avançons vers les grands arbres impressionnants qui cachent pratiquement le ciel.
Puis,d'une voix presque inaudible,je murmure lentement :

- "Je m'appelle Wensy."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Masculin
► Messages : 236
◄ Inscrit le : 24/02/2011
Localisation : partout

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: la copie

Dim 2 Oct - 18:38

Un silence s'installa avant que la jeune inconnue ne se décide à poser son sandwich.Elle prit sa respiration et déclara :

"Je...je n'apprécie pas forcément votre façon de commencer la conversation avec moi,mais je ne suis pas contre un parcours d'accrobranche. Avec vous,si vous le désirez tant."

On est en démocratie,le fait que la façon dont je commence la conversation avec elle ne lui plaise pas c'est pas spécialement mon problème à vrai dire.Pour ce qui est de je le désire tant...Pas vraiment en fait,c'est juste pour éviter qu'elle ne soit seule et moi par la même occasion .En conclusion c'est vrai que je le désire pas mal, vu que je n'aime pas être seul.La jeune fille s'empressa de finir son repas.Celà n'est pas forcément nécessaire,nous avons le temps à mon goût, elle ne m'a presque pas regardé ceci dit.Serait-ce un problème de civilisation ?Il serait bon d'y remédier si le besoin en est.Elle se leva et se dirigea rapidement vers une poubelle pour jeter ses déchets.Je ne vais pas rester bien sagement assis à attendre qu'elle revienne surtout si elle a des problèmes avec la population.Je lui emboitais le pas,elle se tourna pour voir si je l'ai suivais ou non,je ne pus m'empêcher de lui faire un sourire.Elle retourna directement sa tête.Le fait qu'elle est des problèmes pour discuter ou regarder les personnes se confirme de plus en plus.

Elle se lança d'un pas décidé vers le loueur de harnais,je l'y suivi.Nous arrivons devant l'homme rouillé qui nous regarda attentivement ,puis il alla dans le fond de son cabanon puis revins avec 2 harnais qu'il nous tendit.Je dois bien sur lui donner l'argent pour les 2 parcours vue qu'elle a l'air e ne pas avoir du tout d'argent.Je lui donna la somme pour les parcours et la location des harnais.Puis nous nous éloignions pour les mettre.J'enfila le miens sans aucun problème,voyant que la fille avait un peu de mal à la mettre je suis allé l'aider.Son visage devint écarlate et elle s'éloigna de moi.Un petit rire m'échappa ,je ne vois pas ce qu'il y a de génant à ça ,je l'ai juste aidé.Elle me remercia ,d'une façon simple et rapide mais pour le moins clair.Nous partîmes vers le début de parcours.J'entendu la jeune fille dire quelque chose mais je n'en compris que le dernier mot qui été "Wensy".Ce doit être son prénom je présume.Juste avant de commencer je la laissa passer devant et me mettant sur le côté :

"Les demoiselles d'abord !"

Sans aucune expression particulière et passa devant.Un petit sourire ou juste me regarder ça aurait été pas mal non ?Je peux toujours rêver non ? Le début du parcours se passa sans soucis particulié.Une question me trotte dans l'esprit depuis quelques temps et j'en ai marre d'attendre une fois que nous étions tout les deux sur une plate-forme je délara :

"Je me permet de te poser une question,si elle te dérange ou qu'elle est trop osé vue que nous nous connaissons depuis trés peu de temps ,je t'autorise à me mettre une baffe ,même si tu n'as pas besoin de mon autorisation pour le faire.Tu as des problèmes de civilisations ou avec le fait que des personnes soient trop près de toi.Quand je dis près c'est plutôt physiquement que affectif ?"


Je suis trop curieux pour attendre de mieux connaître une personne et c'est souvent ce qui me vaut une tarte , un poing ou autre.

_________________

I am a man ... a crazy man


Dernière édition par Shaolan le Mar 13 Déc - 19:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
“ Il paraît que je suis dangereuse... “
avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 88
◄ Inscrit le : 27/06/2011
Localisation : T'as qu'à trouver.

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Contrôle des lames

Dim 11 Déc - 21:02

Nous sommes enfin devant le premier parcours. Shaolan me regarde,et, avec cet éternel sourire qui ne le quitte pas, s'écarte en prononçant ces mots :

- "Les demoiselles d'abord !"

Je m'élance courageusement sans même lui adresser un regard. Je suis peut-être un peu hautaine avec lui...Oh,et après tout,je n'en ai rien à faire. Ce n'est pas un jeune homme rencontré par hasard,que je connais depuis 10 minutes à peine,qui va changer ma façon d'être. Le regard perdu au loin,je grimpe sur la première plateforme,et traverse un pont souple fait de bouts de bois. Je ne suis pas très à l'aise au début,mais finit par m'habituer. J'arrive finalement de l'autre côté,tant bien que mal,et m'accroche au câble pour amorcer une descente. Avant de me lancer,je jette un coup d'oeil derrière moi. L'effet de surprise est tel que je recule brusquement la tête. Shaolan est juste derrière moi,m'observant attentivement,les yeux rieurs et souriant. Je n'ai jamais vu quelqu'un d'aussi collant. Je fronce les sourcils et me jette dans le vide. La descente est rapide,mes cheveux s'envolent et je ne peux m'empêcher d'esquisser un sourire.

Tout le reste du parcours se passe ainsi,de longues chutes,des traversées au-dessus d'une rivière,des petites escalades,les sourires incessants de Shaolan. Je n'en reviens toujours pas de voir à quel point il est à l'aise avec moi. Ce qui n'est pas réciproque. Le parc se remplit,une foule de gens font la queue pour accéder aux parcours. Il est difficile de se retrouver un petit nombre sur une plateforme. N'appréciant guère la compagnie des autres,j'accélère le pas,si je puis dire,et réussis à me trouver seule sur une grande planche très haut placée. Enfin,seule,non. Mon cher collègue me suit encore et toujours. J'allais,encore une fois,m'élancer sans lui accorder une importance quelconque,quand celui-ci m'adresse la parole :

- "Je me permets de te poser une question,si elle te dérange ou qu'elle est trop osée vu que nous nous connaissons depuis très peu de temps ,je t'autorise à me mettre une baffe ,même si tu n'as pas besoin de mon autorisation pour le faire.Tu as des problèmes de civilisation ou avec le fait que des personnes soient trop près de toi.Quand je dis près c'est plutôt physiquement que affectif ?"

La description de mon visage à ce moment-là est tout bonnement impossible à faire. Je suis estomaquée,les yeux écarquillés,ébahie. Cette question n'était même pas imaginable. C'est qui ce type qui me parle comme si nous étions amis depuis toujours ?! Qu'est-ce que c'est que cette question sans-gêne ?! Je ne m'abaisserais pas à lui donner une claque,même si j'en meurs d'envie. Je ferais mieux de la planter là. Aussitôt pensé,aussitôt fait. Je lui jette un regard meurtrier,le lorgnant d'un air hautain,et repart d'un pas vif,cherchant où je pourrais quitter ce centre d'accrobranche qui,décidément,ne m'apporte que des soucis. J'espère qu'il a bien compris qu'il m'insupportait. Il est décidément beaucoup trop à l'aise avec les gens,ce qui lui a sûrement valu des réactions bien plus violentes que la mienne. Il n'a pas intérêt à me suivre. Je zigzague entre les cimes de ces grands arbres,et trouve enfin l'endroit pour sortir de ce parcours,du moins. Je me détache,repars entre les passants et m'arrête devant un banc pour souffler. Je me retourne pour bien m'assurer qu'il ne m'a pas suivi.
L'horreur s'empare de moi quand je vois qu'il m'a tout de même poursuivi lors de ma course. J'explose alors :

- "Vous ! Arrêtez immédiatement de me suivre ! Vous m'insupportez,vous entendez,vous M'INSUPPORTEZ !"

Je m'essouffle et me laisse tomber sur le banc. Je n'ai plus la force de dire quoi que ce soit. Malheureusement,je n'ai pas l'impression qu'il lâche l'affaire,car il s'installe à côté de moi. Je le regarde très durement. Mais,à voir son visage,je ne peux m'empêcher de craquer. Il ne s'en est peut-être pas rendu compte. Je suis exténuée. Je retourne la tête et regarde devant moi,et murmure sobrement :

- "Que voulez-vous encore ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Masculin
► Messages : 236
◄ Inscrit le : 24/02/2011
Localisation : partout

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: la copie

Mar 13 Déc - 20:18

Je préfère ne pas regarder Wensy à ce moment là car je pense que ma question a été pour le moins trop direct. C'est vrai qu'en y réfléchissant ce genre de chose ne se demande pas enfin pas en si peu de temps, tout le monde n’est pas sans gène comme moi…Je leva les yeux et vit le regard d’assassin de la jeune fille. Je confirme ma question ne lui a pas plus du tout. Mais je m’attendais à une réaction bien plus violente que celle-ci d’un côté ça me soulage. Puis je la vis partir comme une fusée passant sur les obstacles avec une vitesse hallucinante jusqu’à trouver une sortie pour le parcours. Je l’y suivie. Je me doute que si elle est partie ainsi c’est qu’elle ne m’apprécie sans doute pas et je peux tout à fait le comprendre, mais je n’ai pas dit mon dernier mot. Je n’ai pas l’intention de quitter quelqu’un ainsi se serait mal me connaître.

Une fois en bas il y avait un monde fou. Je parvins difficilement à la suivre à travers les passants quand elle s’assit sur un banc. Elle se tourna, me vit son visage se tordu un peu, puis elle se leva et explosa pour ainsi dire :

"Vous ! Arrêtez immédiatement de me suivre ! Vous m'insupportez, vous entendez, vous M'INSUPPORTEZ !"

Mon sourire disparu l’espace d’un instant le temps que je médite un peu cette prise de parole. Je crois que jamais personne ne m’avez dit un truc comme ça. C’est assez étrange d’entendre ça c’est un peu comme recevoir une tarte à la crème en pleine figure sauf qu’il n’y a pas de tarte ni de crème donc en faite ça à rien à voir. Pour ce qui est d’arrêter de la suivre va falloir qu’elle attende un peu je pense on a 2 ou 3 trucs à régler avant elle et moi. Pour ce qui est de l’insupportassion c’est ce qui s’appelle reste poli en étant énervé et je préfère pour le moins ça. Elle se rassit sur le banc. Je m’assis à côté en la regardant. Puis elle me dit en tourna la tête :

"Que voulez-vous encore ?"


Il y a de nombreuses choses que je veux mais que je n’obtiens pas vraiment. La question devrait être qu’es ce que je lui veux à elle. Mais peu importe, je dois réfléchir à ce que je vais lui dire pour ne pas la vexer ou faire une boulette comme tout à l’heure. Je réfléchis quelques instants… C’est trop dure de réfléchir à ce que je veux dire …Je crois que je vais faire comme d’habitude à l’instinct puis ça passe ou ça casse quoi. Je posai mes coudes sur mes genoux en regardant le sol et dis le plus calmement possible :

"Votre amitié serait beaucoup trop vous demander et je le sais bien. Donc je me contenterais de vous demandez d’accepter mes excuses pour la question que j’ai posé tout à l’heure. Après avoir réfléchis je me suis rendu compte qu’elle pouvait être blessante ou mal prise. Donc je vous dis : (Je pris ma respiration tourna la tête vers elle) Je suis désolé pour la question que je vous ai posé tout à l’heure, de plus je m’excuse de vous avoir été insupportable tout au long de ce parcours."

Suite à ça j’esquissai un sourire et je me mis à regarder en face.

_________________

I am a man ... a crazy man
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ► District Nord-Ouest :: Centre d'Accrobranche-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit