AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

4 Ter > Alyss


avatar


Points :
100 / 100100 / 100

► Messages : 153
◄ Inscrit le : 10/02/2011

Dim 9 Oct - 20:28

Vous sortez à la suite de Dean et Baal et fermez la porte derrière vous. Tandis que Dean et Ball prennent une direction, Bethany t'entraîne par la main du côté opposé. Elle te lance un sourire chaleureux.

"Jolis cheveux. On a pas cours jusqu'à la demi. Après on a cours de dessin. Enfin, on m'a dit que tu avais pris cette option ?"

Elle fronça les sourcils en attendant ta réponse. En fait, tu ne le savais pas, mais maintenant si. Tu va en Arts Plastiques. En effet, Heather suit les cours d'Arts Plastiques, c'est l'occasion de lui parler puisque ces cours ne réunissent qu'un petit comité.

"Ca dure une heure et demie. Tu vas voir le professeur est très sympa. On étudie les ombres et les lumières, c'est génial ! C'est au troisième étage, on ferait mieux de presser le pas."

Riant légèrement, elle grimpa les escaliers en vitesse, vérifiant quelques fois si tu la suivais bel et bien.

"Voilà, c'est là Josephine."

Elle ne sait pas que ton surnom est en fait Joey...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 117
◄ Inscrit le : 21/02/2011
Age : 28
Localisation : Où... Où suis-je ?

Dossiers.
Poste: Surveillant
Pouvoir: Les couleurs

Mer 12 Oct - 15:53

Le bruit lent et sourd d'un grincement retentis dans le couloir. La porte du bureau du principal était maintenant fermé. Devant les deux jeunes femmes, se tenait deux grand hommes. Baal, le sombre "frère" de Alyss, et sa cible... Dean. Un garçon plutôt musclé, faisant du sport en club, qu'Alyss avait totalement oublié, ou plutôt effacé de son esprit... Le sport n'est pas une chose très importante dans son esprit. La jeune tutrice de Alyss lui pris la main et la traina dans le sens opposé des deux hommes. D'un regard de regret, elle vus une dernière fois dans ce petit couloir Baal. C'était la première fois de toute la mission ou elle ne voulait pas être séparé de lui. Pleins de questions se mélangeait dans sa tête... Que devait-elle faire maintenant ? Pourquoi était-elle venue pour cette mission ? Avait-elle peur ?... Peur ? Pourquoi avoir peur ? Tout se passeras bien... S'assura mécaniquement la jeune femme. Si quelque chose ne se passe pas bien, il n'y a qu'a appuyé sur le petit bouton à sa ceinture. Elle toucha sa ceinture en pensant à l'aide qu'il pourrait lui fournir. Frôlant du bout des doigts le petit bouton, sa respiration redevint normale. Pas question d'avoir peur !
Alyss leva la tête et vis Bethany, sa première tutrice de toute sa vie. D'ailleurs, comment devait-elle lui parler ? Devait-elle la vouvoyer ?



"Jolis cheveux. On a pas cours jusqu'à la demi. Après on a cours de dessin. Enfin, on m'a dit que tu avais pris cette option ?"


Toutes ces questions s'arrêta. Personne, de toute sa vie, lui avait dit ça. Cette phrase résonnait dans son crâne. "Jolie cheveux." Voila la première phrase qu'elle lui dit. Un sourire vint s'incruster sur ses lèvres. Son cœur se remis à battre normalement. Être naturel. Voila se qu'il fallait faire. Puis, elle réalisa... "QUOI ?! JE FAIT ART PLASTIQUE ?!" N'ayant jamais été très fort en dessin, la jeune femme essaye de dissimulé sa panique dans son sourire encore débile sur son visage. Puis, elle hocha la tête en guise de 'oui' et se laissa entraîner.
Et puis, pourquoi pas. Puisque Heather en fait partit, justement, c'est un bon moyen de se rapprocher d'elle.




"Ca dure une heure et demie. Tu vas voir le professeur est très sympa. On étudie les ombres et les lumières, c'est génial ! C'est au troisième étage, on ferait mieux de presser le pas."


La jeune fille qui était devant elle parlait très vite... Trop vite. Alyss avait du mal à suivre. Il lui arrivait quelques fois de confondre les deux langues (anglais-français-japonais) dans les répliques qui disait Bethany.
Puis, elle compris se que voulais dire: "3ème étages"... Elle fis les yeux rond, l'air de vouloir de l'aide, mais aucun miracle ne se produisit. Elle pensait fort à l'apparition d'un ascenseur ou d'un escalator, mais ceux-ci n'arriva jamais... Laissant Alyss dans la panade des escaliers en pierre polis...

Les jambes de la jeune Bethany avait l'air apparemment bien plus habitué à l'incroyable hauteur des escalier et la longueur des marches que Alyss, qui elle, trainait du pas à chaque nouvelles marches qui se trouvait dans sa ligne de mir. Chaque pas était un supplice à surmonté quand le 2ème était passé. S'aidant légèrement de la rampe à sa gauche, elle faisait peine à voir... A chaque fois que la tutrice se tournait pour voir ou en était Alyss, celle-ci se redressait et souriait.
Enfin arrivées au troisième, Alyss souffla un peu. Puis, une voix se tourna vers Alyss et dit :



"Voilà, c'est là Josephine."


Josephine ? Hein ? Qui c'est ? Puis, un texte lui revint en tête. Mais oui ! C'était son nom de code. Elle avait faillit faire un énorme boulette ! Elle souris gentiment et à la jeune Bethany :


"Merci beaucoup. Oh ! Et, appelle moi Joey. C'est mon surnom. T'embête pas à dire 'Josephine'..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
100 / 100100 / 100

► Messages : 153
◄ Inscrit le : 10/02/2011

Mer 12 Oct - 18:38

'Okay, Joey. Je préfère, en fait ! Bon le cours n'a pas encore commencé et personne n'est arrivé. Bon, à cette demi-heure de cours, il n'y a pas tout le monde. Il y en a qui ont autre chose à faire, mais qui reste une demi-heure plus tard que nous. Du coup, au début, on est que 10. Après, pendant une heure on est 20. Et après on a histoire. Tiens, voilà M. Hadley !"

Le professeur, un jeune homme aux chausettes dépareillées, au bonnet péruvien rapiécé, au jean troué et à la chemise mal-boutonné arborait un regard doux et sage qui contrastait avec son allure débraillé. Il avait le teint légèrement mat, des yeux dorés et un sourire caramel.

"Tiens, mais c'est notre Bethany nationale ! Tes cheveux ont encore changés de couleur, il me semble que la semaine dernière, ils étaient bleu cobalt...
- C'est ça.
- Et ici nous avons, Josephine Adams, non ? Le proviseur m'a prévenu de ton arrivée. Entrez les filles, le cours commence dans une dizaine de minutes. Vous aurez plus de temps pour installer votre matériel.
"
Sur ces mots, il leur fit un clin do'eil.

"Alors Josephine, si tu as des inquiétudes et des questions n'hésite pas. On est pas là pour devenir des artistes, simplement pour trouver un moyen d'expression. Ne te mets pas la pression."


Dernière édition par Base. le Dim 23 Oct - 7:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 117
◄ Inscrit le : 21/02/2011
Age : 28
Localisation : Où... Où suis-je ?

Dossiers.
Poste: Surveillant
Pouvoir: Les couleurs

Sam 22 Oct - 16:31

'Okay, Joey. Je préfère, en fait ! Bon le cours n'a pas encore commencé et personne n'est arrivé. Bon, à cette demi-heure de cours, il n'y a pas tout le monde. Il y en a qui ont autre chose à faire, mais qui reste une demi-heure plus tard que nous. Du coup, au début, on est que 10. Après, pendant une heure on est 20. Et après on a histoire. Tiens, voilà M. Hadley !"


On dirait qu'elle c'est vite habituée au surnom celle là... ALyss tourna la tête et vis le professeur d'art plastique. Un homme assez étrange, mais, plutôt rigolo. Un bonnet louche que la jeune femme n'avait jamais vus auparavant, tresser avec de la laine épaisse, un jean troué comme ceux de Choukapi ou ceux de XIII, une chemise mal mise, c'était en ait un homme plutôt simplet vus comme ça. Elle baissa les yeux et aperçut les chaussette de celui-ci. Dépareillé. Comme il fallait si attendre... Malgré son air jeune et plutôt grung, il avait un regard doux, d'un pacifisme pure.
La peau mat et les yeux dorée, c'était un très bel homme. Son sourire était joyeux et angélique.
Si la jeune femme l'aurait croisé, elle n'aurait jamais dit que c'était un professeur d'université...



"Tiens, mais c'est notre Bethany nationale ! Tes cheveux ont encore changés de couleur, il me semble que la semaine dernière, ils étaient bleu cobalt...
- C'est ça.
- Et ici nous avons, Josephine Adams, non ? Le proviseur m'a prévenu de ton arrivée. Entrez les filles, le cours commence dans une dizaine de minutes. Vous aurez plus de temps pour installer votre matériel."


Elle eu un léger sourire amical quand le professeur lui fit un clin d'œil.
Apparemment, Bethany aime changé de couleur de cheveux... Pas très intéressant comme information, mais c'est déjà ça d'appris sur quelqu'un.



"Alors Josephine, si tu as des inquiétudes et des questions n'hésite pas. On est pas là pour devenir des artistes, simplement pour trouver un moyen d'expression. Ne te mets pas la pression."


Un autre sourire vint naturellement sur ces lèvres. Cette homme était décidément adorable.
Puis, soudain, ses talents artistique revenait dans sa mémoire... Puis, un sourire de désespoir vint titiller son visage. Elle détourna le regard des yeux magnifique de cette homme et dit :



"Heureusement qu'on n'est pas là pour être des artiste, car je ne suis pas très bonne dans cette matière !"


Un rire vint tout seul dans la gorge de la jeune femme. Ils rentrèrent tous ensemble dans la salle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
100 / 100100 / 100

► Messages : 153
◄ Inscrit le : 10/02/2011

Dim 23 Oct - 7:18

"Si tu voyais les dessins de Bethany, tu serais aussitôt persuadée d'être une artiste ! En plus, elle n'a pas des mauvaises notes globalement...
- Monsieur, c'est assez dévalorisant !
- Toi, tu l'as fini ta représentation grunge du corps et de la danse ?
- Oui, mais j'ai l'impression que c'est un bébé qui a fait caca sur ma feuille.
"

Le professeur se retourna à nouveau vers Alyss, le même sourire sur les lèvres.

"Tu vois ?
- Mais-euh !
- Bon, je vais essayer de te trouver un sujet... Ah oui, tiens ! Tu vas devoir trouver le moyen d'exprimer la couleur rouge sur cette feuille
(il lui tend la feuille) mais seulement avec du bleu et du blanc.
- Vous ne commencez pas un peu fort monsieur ?
- Ah, peut-être... Je me suis laissé emporter. Tiens, fais ce que tu veux sur cette feuille, tu as des tonnes d'outils à ta disposition. Le lavabo est dans la salle attenante, là-bas, tu as aussi une réserve avec des feuilles colorées, des cadres, des craies, tout ! Allez, mettez-vous au travail !
"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 117
◄ Inscrit le : 21/02/2011
Age : 28
Localisation : Où... Où suis-je ?

Dossiers.
Poste: Surveillant
Pouvoir: Les couleurs

Ven 28 Oct - 20:30

Un dialogue commença à se faire entre le professeur et Bethany... Tout se déroulait un peu trop vite au gout de la jeune Alyss. Sa maitrise de la langue n'était pas si génial qu'elle le pensait en fait... Elle comprenait des choses, mais certaines restaient dans son esprit comme des zones d'ombres. Parfois, elle aurait bien voulus disparaitre et ne jamais revenir. Mais, elle savait pertinemment que cela était impossible.
Le professeur se tourna vers Alyss avec ce même sourire accroché au lèvre.
Puis, le dialogue recommença. Pour eux, ça avait l'air drôle, pour Alyss, c'était une tortue perpétuel. Elle s'efforçait à chaque secondes de tout comprendre, mais elle n'y arrivait que trop peu. Ils parlaient trop vite et sans articulations de ce nom...

Puis, le prof' lui dit :



- Bon, je vais essayer de te trouver un sujet... Ah oui, tiens ! Tu vas devoir trouver le moyen d'exprimer la couleur rouge sur cette feuille (il lui tend la feuille) mais seulement avec du bleu et du blanc.


Quand elle saisit la feuille entre ses doigts fins et pâle, elle eu un sentiment de détresse, de panique. Commet allait-elle faire ça sans utiliser son pouvoir ? C'est quasiment impossible... Elle n'avat ni le courage, ni la force de réussir un travail dans ce genre.
Et si elle fuyait ? Tout simplement... Si elle courait tout de suite sans se retourner, en arrachant sa ceinture qui lui mettait la pression à chaque seconde s'écoulant... Elle pouvait, elle l'avait déjà fait plusieurs fois en Angleterre, avant. Dans sa vie d'avant, c'était la loi du plus fort, la loi du plus rapide. Elle y arrivait très ben avant.
Elle était en proie à un terrible conflit intérieur. Mais l'idée de trahir ceux qu'y l'aime et ceux qui l'ont accueilli était plus horrible que de revivre son passé. Elle allait s'accrocher, et elle était plus que motivée pour.



- Vous ne commencez pas un peu fort monsieur ?
- Ah, peut-être... Je me suis laissé emporter. Tiens, fais ce que tu veux sur cette feuille, tu as des tonnes d'outils à ta disposition. Le lavabo est dans la salle attenante, là-bas, tu as aussi une réserve avec des feuilles colorées, des cadres, des craies, tout ! Allez, mettez-vous au travail !"


MERCI ! Elle aurait voulus l'embrassé pendant un quart de seconde. Sa vie était maintenant sauve. Mais, "faire se qu'elle voulait de la feuille." était un concept apparemment trop vague pour elle. Elle devait être guider. Et un peu plus que ça. La seule chose qu'elle sais faire c'est de l'origamie. Pas quelque chose de très artistique et très réputé.
Elle alla chercher tout ce dont elle avait besoin. C'est à dire, qu'elle resta tout simplement bloquée devant les tonnes de matériels. Tout ça faisait quoi ? Le triple de son poids quand elle est à cheval avec une valise à roulette ? Normale.

Elle regarda de bas en haut tous le matériels possible et imaginable qu'y était entreposé ici. Juste ici. On aurait crus voir la caserne d'Ali baba...
Elle pris une sorte de charbon, sur la boîte, il y avait marqué "Fusain". Elle se sentait absorbé part ce noir profond.

Assise sur sa chaise, face à sa feuille, elle était bouche-bée en levant la tête et voyant les oeuvres des élève de cette université. Les yeux écarquillé, elle arrivait à distinguer tout les détails possible d'un plis de drap sur le corps nue d'une femme. Wao ! J'ai du progrès à faire là... se disait-elle sans cesse quand elle tournait la tête. Puis, prise d'une motivation et d'un courage sans égard, elle pris la boite noir, l'ouvris et attrapa le bout de charbon en forme de tige. Elle commençais à faire des formes, des chose assez approximative, autant dire n'importe quoi...
Mais, plus elle s'exprimait, plus elle commençais à voir une vaste mer, des vagues noirs ou grises qui s'étendait à travers la page. Elle y rajouta des oiseaux, puis des nuages cotonneux. Elle aurait presque envie de rentrer dans son dessin.

Elle pris la feuille, l'examina et y vis en fin de compte, un île, au loin. Elle plissa les yeux, et vis la coque avant d'un bateau. Sans s'en rendre compte, elle venait de dessiner la première chose qu'elle avait vus de Pacific-isle. Elle s'était souvenus de l'île à l'horizon qui s'approchait lentement. Ce sentiment de bonheur quand elle sentait le vent frapper doucement son visage. Ses cheveux roses se balancer au grée des brises légères. Elle ferma un instant les yeux, elle apprécia longtemps cette joie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
100 / 100100 / 100

► Messages : 153
◄ Inscrit le : 10/02/2011

Sam 29 Oct - 16:23

Joey ne s'était sûrement pas rendu compte de la passion et de la concentration qu'elle avait mis dans son dessin. De l'extérieur, on pouvait deviner une sorte de transe magique, innaccessible au simple étranger. Les autres élèves étaient arrivés sans poser de question, afin de ne pas la gêner, conscients qu'une parole pouvait tout briser...

Le professeur, quant à lui, s'était doucement glissé derrière elle pour voir l'évolution de cette intrigante oeuvre. Il attendit qu'elle semble avoir finit, puis ouvrit doucement la bouche :

"Tu sais que tu es douée ? pas tant sur la technique, mais surtout pour faire passer des sentiments... Comme si tu les projetais sur ta feuille. Et tu n'as même pas besoin de couleurs, le noir te suffit."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 117
◄ Inscrit le : 21/02/2011
Age : 28
Localisation : Où... Où suis-je ?

Dossiers.
Poste: Surveillant
Pouvoir: Les couleurs

Jeu 17 Nov - 17:51

"Tu sais que tu es douée ? pas tant sur la technique, mais surtout pour faire passer des sentiments... Comme si tu les projetais sur ta feuille. Et tu n'as même pas besoin de couleurs, le noir te suffit."


Le fait que le professeur sois derrière elle et l'as surprenne pendant qu'elle était en pleine extase face à cette mocheté (vus des yeux de la jeune fille, le dessin est splendide.), elle se retourna surprise et était face à face au professeur d'art plastique... Elle bredouilla quelques remerciements sans grande importance puis, se retourna et remarqua que tous les élèves étaient rentrés dans la salle et certains la regardaient, ou alors l'ignoraient complètement... Elle ne savait pas se qu'il lui faisait le plus honte.

Alors, elle rebaissa les yeux pour revoir à quoi ressemblait son dessin, et elle remarquait qu'en effet,la technique n'était pas ça... La coque du bateau de ressemblait à rien, les nuages était tout plat, ils n'y avait aucunes ombres bien placé et, l'île était complètement disproportionné... Rien ne va si ce n'est pas un dessin abstrait. Une envie de rire lui vint au lèvre, c'était moche...

Alors, elle se retourna vers le professeur et dit :



"Euh... Et maintenant, je fais quoi ? Je suis un peu perdue en fait..."


Un peu gênée, le rouge aux pommettes, elle ne pouvait pas arrêter de penser qu'elle n'avait rien à faire dans cette section, mais si c'était pour la mission, elle pouvait bien le faire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: » Reste du monde :: Missions :: Bazar at the White House. :: First Week. :: Université de Washington-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit