AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

[EVENT] HAPPY B-DAY SEN !

► Player and Enjoyer ♣
avatar


Points :
0 / 1000 / 100

► Messages : 283
◄ Inscrit le : 16/07/2010

Dossiers.
Poste: Fondateur
Pouvoir: La Vérité

Lun 20 Déc - 13:29

HAPPY BIRTHDAY SEN !
We love you ! ♥
La fête commence à 20 heures et finit à une heure que Dieu seul connait. Elle se déroule dans le gymnase attenant à l'école. la salle est grande et est faite pour accueillir plus d'une centaine de personne. Les piliers de basket ont été enlevé pour l'occasion et la salle a été décorée par les soins de Kloé, de XIII et de Collapse.

Et donc le résultat est assez horrible. D'un côté les bannières colorées façon GayPride de Collapse, de l'autre les centaines de bouteilles d'alcools exotiques ramenées on ne sait comment par XIII et Kloé. La musique bizarre jouée plein pot par des amplis bien cachés.
Et surtout l'ambiance, très ambivalente.


En effet, le matin même on a appris qu'un espion avait posé les pieds sur l'île. Des informations avaient filtré et des bateaux militaires s'étaient dangereusement approché de l'île. On avait donc du faire appel aux pouvoirs de Peter pour éloigner les militaires. Et le D.D. avait été obligé d'utiliser son pouvoir pour rétablir l'ordre normal des choses. Oui mais voilà, l'espion est toujours là. et tout porte à croire qu'il tentera d'assassiner le D.D. sous peu.
Celui-ci a quand même décidé de venir à l'anniversaire de la petite Sen, qu'il apprécie beaucoup.

L'ordre de passage est défini ainsi :

    (1) Sen.
    (2) Kloé.
    (3) Massive Sound
    (4) XIII.
    (5) Hotaru.
    (6) Collapse.
    (7) Risa.
    (8) Frey.
    (9) Peter.
    (10) Pikachu.
    (11) Mika.
    (12) D.D.


Let's go !

PS : des membres peuvent encore s'inscrire ! ^^

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pacific-isle.forum-pro.fr
« Pitoyable Rat De Laboratoire »

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 207
◄ Inscrit le : 16/08/2010
Age : 26
Localisation : pacific isle

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: le désir

Lun 20 Déc - 20:02

On est en automne, il fait froid, il pleut, les feuilles des arbres jonchent le sol. Mais on est aussi les 23 ! le 23 novembre, mon anniversaire plus précisément. Et donc depuis ce matin ou plutôt cette nuit c'est une avalanche de sms (personnalisés à l'extrême) qui s'abat sur le coin de ma jolie petite gueule d'ange... oui j'ai une gueule d'ange et je vous emmerde. Ça aurait donc dut être une magnifique journée si une personne en particulier n'avait pas oublier l'évènement t'en attendu de l'année et en plus de ça ne me faisait sortir à 19h30 de ma chambre pour me donner rendez vous au gymnase parce qu'il est je cite "dans la merde jusqu'au cou" et moi comme une gentille conne d'amie que je suis j'accours. Ne suis je pas la meilleure des amies qui existe en ce bas monde ?
Bon vous l'aurez deviné Collapse m'a envoyé un sms plus ou moins alarmant.

Il est maintenant 20h05 et je suis en retard comme d'habitude. Mon portable vibre pour la énième fois à ma cuisse : "nouveau message de : Enfoiré" Oh c'est bon j'arrive merde tu vas pas me broyer les couilles alors que je viens t'aider, putain. J'arrive à la porte du gymnase, des bruits étranges sortent du bâtiment, des odeurs aussi... J'hésite à faire demi tour et me barrer d'ici. Qui sait il se fera peut être assassiner et j'aurais plus à le supporter ? Bon je frappe quand même.... à 5 si il ça ouvre pas je me casse... 5...4...3...2...merde... Collapse fidèle à lui même et... des gens ? Pleins de gens ! Des gens que j'aime, que je déteste, que j'ai tué en rêve, que je connais même pas, qui vomissent déjà, y en a même un qui danse nu sur une table... Une musique qui inspire des danses étranges, du papier toilettes en guise de guirlande et des pancartes interdit au moins de 18 ans.

La porte à peine entrouverte avait laissé échapper un énorme hurlement qui devait être un joyeux anniversaire... Je me demande se qu'ils auraient fait si c'était pas moi qui était arrivé. Bref. Sur le coup de la surprise je ne pus m'empêcher de faire un joli sourire niais et de me jeté dans les bras de Collapse qui était la seule personne en face de moi.

"Petit con" (c'est beau l'amitié non?)

De là où j'étais j'apercevais les rares cheveux de Kloé cachée derrière une bouteille d'alcool, mon esclave préféré, le sourire indélébile de Frey, la longue chevelure océan d'une camarade de lycée et d'autres tête que je suis impatiente de connaître. Oh D.D. Ça promet d'être... mouvementé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
"Quelqu'un de pas rigolo."
avatar


Points :
5 / 1005 / 100

Féminin
► Messages : 138
◄ Inscrit le : 29/09/2010
Age : 27

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Le son, celui qui peut vite devenir insupportable.

Mar 21 Déc - 11:34

"Rendez-vous ce soir au gymnase du pensionnat à 18h."
Voici le mot qui était délicatement scotché sur mon crâne. Je l'ai trouvé ce matin, en me levant, dans la grande rue commerciale, près des poubelles vertes. Tout défila dans ma tête, en une fraction. Cet éclair d'intelligence me fais moi-même peur, venant de moi, punkoclocharde : Qui dit soir, dit soirée, qui dit soirée, dit alcool, qui dit alcool, dit race, qui dit race, dit coma, et coma = cool !
A vrai dire, savoir qui était le destinataire était le dernier de mes soucis, ce qui m'interressait, c'était de se foutre minable, même si je connaissais la moitié des gens. Et puis, je trouverais bien quelques gars avec qui m'amuser.
C'est ainsi que dès le début de la soirée, vers 18h, j'arrivais au gymnase, prête à attaquer une soirée d'enfer. Mais quelque chose me chiffonait au niveau de l'heure. 18H était un tôt pour une soirée, mais peut importe, cela voulait dire qu'elle allait être longue. Mais ça voulait aussi dire que à 19h, je ne serait plus maître de ce que je fais, car une cuite arrive assez vite.
J'entendais déjà du bruit dans le gymnase, étais-je la dernière à être arrivée ? Peut importe, car tout le monde sait que les héros se font toujours attendre.
J'ouvrais la porte, et tomba nez à nez avec un petit brun. Son visage me disait vaguement quelque chose, je ne sais plus trop où je l'ai vu.
Dès qu'il me vit, il fit une grimace que me faisait souvent les gens lorsqu'ils me voyaient dans la rue.
Du dégoût et du mépris, rien d'autre. Encore un con à noter dans ma liste des gens à tuer atrocement.
Il se présententa. Collapse. Je me moquait interieurement de son nom qui était, je trouve, assez ridicule. Eh oui, tout le monde n'a pas la chance de s'appeler Kloé.
Il m'expliqua alors ce qu'il fallait que je fasse, et surtout, pourquoi j'étais là. Aujourd'hui, c'était l'anniversaire de Sen.

« C'est qui Sen ? » demandais-je alors dans l'innocence la plus totale.

Puis un second éclair d'intelligence illumina mon esprit. Sen, la gamine ? Sen la petite au gros seins ? Sen mon élève ?
Oui ! Ça y est, ça me revient ! J'avais foutu le bordel dans un bar avec elle, et on s'était bien marré d'ailleurs.
Donc c'était l'anniversaire de la p'tite ? Et d'après ce que m'a dit Collapse, il fallait préparer le gymnase en une salle de fête. Il me présenta alors les autres personnes qui était dans la salle. Un grand brun un peu beau gosse qui s'appelait Peter, une nana aux longs cheveux bleus, Hotaru, un roux, Frey ( je riais alors interieurement de son infériorité ), une petite brune aux longs cheveux également, Risa, et puis les deux type que j'avais croisé au port, Pikachu et XIII. Il m'expliqua aussi que le D.D ferait parti de la fête. Cool, on va bien s'amuser. En temps que maître, je prenais mon rôle de décoratrice ( oui car mon boulot était de décorer le gymnase avec XIII et Collapse ), afin de faire passer à mon élève une super soirée.
Je pris alors un pinceau et de la peinture, et m'éclata à peindre le signe Anarchie sur les mûrs, à peindre Sen ( j'était contente de moi, c'était assez ressemblant ) et moi même en train de boire, à peindre des papillons et des ours en tout genre. Je me découvris alors une âme d'artiste.
Puis j'aidais XIII qui galèrait à accrocher les guirlandes « Joyeux anniversaire » au plafond, puis enfin j'éparpillais des confettis en forme de penis que Collapse avait trouvé dans un sex-shop.
Ensuite, XIII me proposa d'aller chercher de l'alcool avec lui, afin de rendre cette soirée plus « comateuse ». On revint alors les bras chargés de bouteille de Vodka, Tequila, Gin, et tout ce qui s'en suit. Etant completement fauchés, nous nous sommes servit puis nous sommes partis en courant. J'espère que personne ne nous retrouvera.
La salle étant prête pour la fête, on attendit alors Sen.
Elle arriva à 20h05. Lorsque la porte s'ouvrit, on gueula tous en coeur :
« JOYEUZANIVERSEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEERRRRRRRRRE ».
Elle fut d'abord surprise, puis se jeta dans les bras de Collapse ( j'en étais sûre qu'il y avait quelque chose entre eux ! ).
Tout le monde se dirigea vers elle afin de lui re-souhaiter un bon anniversaire mais cette fois individuellement. Quand vint mon tour, je lui tapa dans le dos -elle manqua alors de tomber par terre- et gueula :

« Bon anniv' mini punk ! »

Je lui tendais la bouteille de bière que j'avais dans la main afin de trinquer à ses 19 ans.
La soirée s'annoncait... arrosée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crazy Dark Knight

avatar


Points :
25 / 10025 / 100

Masculin
► Messages : 419
◄ Inscrit le : 19/11/2010
Age : 28
Localisation : La ou tu m'attend le moins

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Contrôle de la gravité

Mar 21 Déc - 13:59

Nous sommes le 23 novembre. Il est 18h, et je me retrouve devant le gymnase avec Frey et Risa. La raison ? Une lettre que j'ai reçu le matin même et qui nous inviter tous les trois à une soirée en l'honneur de l'anniversaire de Sen, ce soir au gymnase. J'entre donc dans la salle suivit de mes deux colloc'. La salle est immense et il y a beaucoup de monde, je reconnait Pikachu, le maniac aux explosifs, Collapse et Peter, mes camarades du restaurant, Une jeune fille aux cheveux bleu, Hotaru, et plein d'autre gens que je ne connais pas et je m'en fous. Je suis réquisitionné par Collapse pour aller attacher des banderoles au plafond, la porte s'ouvre a nouveau pour laisser entrer Kloé, la punk que j'ai rencontré sur le port. Elle parle un peu avec Collapse, peint de magnifiques représentations sur les mur puis vient m'aider pour les banderoles.

Je lui propose ensuite d'aller chercher de l'alcool pour rendre cette soirée un peu moins chiante. On part donc chercher les boissons que l'on ne paye pas vu qu'on a pas d'argent, et on revient charger comme des mules avec a peut près tous les alcools qui existent sur terre. La salle était parfaitement opérationel, on attendait Sen en parlant ou en buvant. Pour ma part je me contenter d'observer la gente féminine en essayant divers cocktail de mon invention.

Elle arriva a 20h05.On lui cria un magnifique:
« JOYEUZANIVERSEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEERRRRRRRRRE »
Elle afficha d'abord un air très surpris puis se jeta dans les bras de Collapse. Une cible de moins.
Tout le monde se précipita autour d'elle pour lui re-souhaité, moi je restait au Bar par ce que la porte était vachement loin quand même et puis j'était trop occupé a inventé des nouvelles boissons

_________________

La mort sourit à ceux qui se lèvent tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Small drop lost

avatar


Points :
3 / 1003 / 100

Féminin
► Messages : 224
◄ Inscrit le : 23/09/2010
Age : 23
Localisation : Partout autour de toi, m'attraperas tu ?

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Contrôle de la Flore.

Mar 21 Déc - 20:15

    Un homme, une femme, des enfants, un chien... Une vie. Une famille heureuse, vivait une vie agréable dans la gaieté et la bonne humeur. La femme portait un kimono de soie rouge, l'éclat de ses iris était magnifique, d'autant plus qu'ils étaient teintés d'un rouge semblable à celui du kimono. L'homme, lui, semblait porter la même tenue que moi : Un vêtement vert sombre façon débardeur pour le haut, et portant un pantalon vert kaki à sa base, le prolongement prenant des teintes plus où moins vertes. Les enfants, le chien ainsi que la tête des deux parents étaient indiscernable, on ne pouvait distinguer en cette vue invisible, qu'une simple silhouette... Et c'est alors que [...] elle se réveilla...

    Enfin, elle ne me réveilla pas d'elle même, c'est ce bruit qui s'en chargea... Un son bien reconnaissable, celui du vent frôlant les parois de mon logement, il continuait, interminablement. Le bruit du vent n'était pas la seule chose qui la dérangeait, l'autre étant les cris des innombrables volatiles, les mêmes qui viennent chaque jours faire émaner leur joie dans la cour : Le roucoulement des pigeons ; le sifflement des merles ; le bourdonnement des abeilles etc...

    Ahh il fallait se lever : la pendule sonna dix-huit heures, Hotaru se releva de son lit. Ce soir, elle devait sortir. Encore une des obligations que formait tout établissement où il y avait du monde... mais là c'était un anniversaire et d'une personne qui lui était inconnue. Qu'allait elle pouvoir faire là bas ? Est ce que tout le monde critiquera et partira en courant devant le fantôme de l'école. La jeune fille ne voulait en aucun cas gâcher la fête de la dénommé Sen.

    Hotaru se tenait maintenant devant la porte de la salle des réceptions, la main sur la poignée de la porte coulissante, mais cela faisait plus de dix minutes qu’elle essayait de se convaincre de l’ouvrir. D’ordinaire, elle fuyait cette salle aussi sûrement que la mort, elle n’aimait pas les fêtes, beaucoup trop bruyante, inutile et souvent grotesque. De plus, elle se retrouvait toujours à servir à boire puis soigner les différents ivrogne. Si c’était une des raisons qui poussait la jeune fille à autant hésité, ce n’était pas la seule. Déjà, parce qu’elle ne pouvait s’habiller comme elle le voulait, son maître lui avait vivement conseillé de bien s’apprêter. Si d’ordinaire, personne ou presque ne faisait attention à sa tenue, ce n’était pas le cas pour un tel événement. Elle était vêtue d'une robe turquoise garnie de quelques plumes blanche. Et étrangement, les personnes qui se retournaient, n'étaient pas là pour la critiquer mais plutôt se demande qui c'était. Ils ignoraient tous que c'était la nouvelle arrivée : Hotaru. C'était toute honteuse et baissant les yeux que le jeune fille marchait dans le gymnase en fête.

    C’est donc sous un fond de musique assez rock mais assez léger pour que cela ne casse pas les oreilles et que tous le monde s’entend parler que Sen apparu aux yeux d'Hotaru. C'est vrai quoi. Elle ne l'avait croisé que deux, trois fois et c'était plutôt étrange de venir à un anniversaire sans y être invité par la personne concerné. Toute l'attention, quasiment, était sur elle. La frêle jeune fille s'approcha timidement, elle se fit bousculer, cogner mais continua vers le but qu'elle s'était fixé. Elle s'approcha timidement et déclara dans le vide :

    - Joyeux...ann...anniversaire.

    Les gens s'étaient regroupés devant eux, ils discutaient bruyamment et semblant aussi grand que la tour Eiffel devant la jeune fille. Finalement cette réplique alla dans le vide. Mais peu importe, de toute façon elle n'était pas bien formulé pour une personne instaurant autant le respect. Car oui Hotaru aurait voulu devenir comme elle : sourire aux abois, ne pas se forcer devant les gens... Aussi fallait-il une phrase plus respectueuse. La perle bleue s'approcha encore et encore. Elle eu l'impression d'avoir parcourue des kilomètres pour atteindre la jeune femme qui riait aux éclats alors qu'elle avait fait six pas.

    « Tous mes vœux...que...que cette nouvelle année vous soit prospère et...et signe de santé. Je vous...vous souhaite un anniversaire...heu... joyeux »

    Récita-t-elle le visage baissé vers le sol, un sourire sur les lèvres et avec sincérité malgré ses mots coupés avec sa timidité. Cette fois, elle espérait de sa timide parole serait entendue par celle qui lui tournait le dos en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://screw-your-life.forum-canada.net
« A Kind of Mad Hatter ♫ »

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Masculin
► Messages : 316
◄ Inscrit le : 18/07/2010
Age : 26

Dossiers.
Poste: Surveillant
Pouvoir: Le Self-control

Mer 22 Déc - 22:20

    L'après-midi avait été assez long et j'avais du courir partout. mais ça en valait la peine puisque que c'était pour l'anniversaire de Sen. Oui, je suis un ami formidable. Je fais des efforts, je me démène parce que je suis la générosité incarnée. Ou plutôt parce que Sen est ma meilleure amie, que je l'aime beaucoup et que je voulais tout simplement marquer le coup en tout bien tout honneur. Eh oui, vous m'avez bien entendu, j'ai rendu les armes. Sen est mon amie parce qu'elle en est très digne. C'est une des filles les plus marrantes, sinon La plus marrante, que j'ai jamais rencontré. Et pour couronner le tout, elle avait un visage agréable à regarder. Tout cela pouvait donc justifier une journée de dur labeur. Alala ♫ ! C'était trop drôle de la voir bouillonner en croyant que j'avais oublié cette date ! Il était en même temps difficile de garder le secret, et j'avais eu maintes fois l'envie de lui dire que c'était bon et que j'avais rien oublié du tout. Mais je m'étais retenu !
    Il avait bien sûr fallu inviter pleins de gens, ceux que je n'aimais pas, ceux que je ne connaissais pas et parfois ceux que j'appréciais. mais j'avais réussi à obtenir la présence d'un invité de marqué ! Le D.D. lui-même quelle chance ! J'étais content de le revoir celui-là, il n'a toujours pas perdu son sens de l'humour noir et ses répliques acerbes. C'était peut-être la seule personne au monde que j'admirai. Mais ne polémiquons pas trop sur ceux qui me sont supérieurs -de toute façon, il y en a peu-.
    j'avais distribué les invitations et certains ne devaient peut-être pas tarder à arriver. Allons voir si les autres arrivent. Ah ! Une Punk. je l'ai déjà rencontré qui plus est. C'est Kloé. Et derrière elle, j'aperçois Peter qui traîne sournoisement autour du gymnase. Mon regard se fait plus dur et j'esquisse une grimace. Ah ! Kloé semble prendre mon visible air dégoûté pour elle-même mais ne m'en tient pas rigueur. C'est fou comme elle a l'impression que je ne l'aime pas alors qu'en réalité je me fous de sa coupe de cheveux comme du premier poil de cul de Sen. Enfin, c'est pas grave, je pourrais régler ce problème plus tard... Bien plus tard. Aussitôt je lui explique qu'elle était là pour l'anniversaire de Sen, ou plutôt pour m'aider à décorer ce gymnase pourri. Et là, la réplique qui te tuerai le moral après avoir passé l'après-midi à essayer de trouver une nana à qui t'as parlé une fois pour lui coller un post-it sur la gueule afin qu'elle rapplique :

    « C'est qui Sen ? »

    Heureusement, elle sembla avoir un éclair d'intelligence. Je ne savais pas ce qu'il se passait dans sa tête, je n'avais pas envie de le savoir. L'important c'est qu'elle accepte de m'aider et accessoirement qu'elle se rappelle de Sen. Le reste se fit donc sans trop de soucis. Kloé m'aida à décorer, XIII nous rejoint un peu plus tard. Hum. La main d'œuvre, y a pas à dire, ça fait du bien ! Bon le résultat final laissait quelque peu à désirer mais le principal était que tout était fini. Je pouvais souffler une seconde.
    Eh non ! Je ne pus me reposer que quelques malheureuses minutes, la foule se pressait déjà à l'entrée. Je crus reconnaître le pic du Dark Director mais ne pus en avoir le cœur net. Et puis une chose m'étonna : je crus apercevoir la chevelure bleuté de... Non, je devais avoir rêvé. Et d'ailleurs, il serait mieux que j'ai rêvé puisqu'en la revoyant, je ne suis pas certain de parvenir à me retenir... De la toucher. Enfin, je veux dire, de la prendre dans mes bras... C'est ce que je voulais dire. Enfin, je crois. Mais je deviens bizarre. Depuis notre rencontre j'ai pas fréquenté de filles... Aha ! Mais je ne suis pas amoureux ! Non... Non... Arhem. C'est juste que... Elle me plait. Voilà, elle me plait plus que toutes les autres filles que j'ai rencontré dans ma vie mais après tout, il en faut bien une meilleure que les autres ! C'est tombé sur elle, et comme notre rencontre est récente... Je ne pense qu'à elle en ce moment. Oui ! C'est NOR-MAL ! Enfin, à 20h00, c'est l'effervescence et j'en viens à espérer que Sen arrivera bientôt. Je lui avais envoyé un message de détresse mais apparemment elle a décidé de prendre son temps. Je m'avance vers la porte pour ne pas râter son entrée.
    Puis au bout de quelques minutes qui me semblent une éternité, la porte s'ouvre doucement.

    « JOYEUZANIVERSAAAAAAAAAAAAAAAAAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIiRRRRRRRRRE »

    Aha ! Elle semble surprise mais heureuse. Bien. C'était du plus bel effet. Elle se jette même dans mes bras. Je n'en demandais pas tant, même si ça me fait plaisir. Elle me glisse à l'oreille :

    "Petit con."

    Que je reçois avec affection, répondant par un simple "T'as 19 ans, t'es une femme mûre. Donc t'es encore pus bonne qu'avant." Oui, j'ai dit simple. Mais on est amis et je me voyais mal dire un truc banal du genre "Happy Birthday"... Enfin, je m'éloignai pour permettre aux autres d'exprimer leur affection envers ma demi-albinos de meilleure amie. J'entendis plusieurs choses pas très intéressantes. Puis une voix toute douce qui était douloureusement familière.

    "Joyeux...ann...anniversaire."

    Je me retournai violemment pour l'apercevoir à quelques mètres de moi. Hotaru. J'avais le souffle littéralement coupé. Elle était... Elle portait une robe turquoise qui mettait sa silhouette fine en valeur. Je ne pus m'empêcher de faire un pas vers elle. Mais après tout, elle ne me regardait pas... Elle voulait parler à Sen. Mais n'y parvenais tout simplement pas. Mais en louvoyant à travers la foule, elle réussit à se place juste derrière Sen. Bravo ! Elle était parvenue à s'imposer ! Et maintenant qu'allait-elle faire ?

    « Tous mes vœux...que...que cette nouvelle année vous soit prospère et...et signe de santé. Je vous...vous souhaite un anniversaire...heu... joyeux. »

    Je vis que Sen se retournait pour répondre mais ne l'entendait déjà plus. Je laissais quelques minutes passer jusqu'à ce qu'Hotaru s'éloigne du groupe agglutiné autour de Sen. Puis je m'avançais vers elle à grands pas et, ne lui laissant pas le temps de me saluer ou même de repérer qui j'étais, je la coinçais entre un mur et moi.

    "Bonjour Hotaru... Tu es... Magnifique."

    J'avais largement dépassé le stade des scrupules. Je ne voyais juste qu'elle dans sa petite robe et j'entendais la musique et ses rythmes suaves. Je fixais Hotaru du regard et plaçais mes mains autour de son visage, contre le mur. Une position très stéréotypée mais très efficace pour acculer quelqu'un. Je ne voulais pas acculer Hotaru... je voulais juste...Que voulais-je ? Je ... La voulais elle.
    Et voilà, je recommençais : approchant lentement mon visage de celui de la jeune fille, je la regardais quelques secondes, puis finissais par l'embrasser à nouveau. C'était peut-être une lamentable erreur, mais après tout... C'était la fête... Hum. Était-ce la seule raison de ma folie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
10 / 10010 / 100

Féminin
► Messages : 69
◄ Inscrit le : 19/11/2010
Age : 26

Dossiers.
Poste: Restaurateur
Pouvoir: La température

Lun 27 Déc - 15:57

*Pourquoi je les ai suivi?* Cette question me trotte dans la tête depuis que j'ai pénétré dans le gymnase. C'est étrange non? Je suis a une fête d'anniversaire, je ne connais personne. Bon c'est vrai que je connais pas grand monde sur l'île, mais là quand même je ne sais même pas à quoi ressemble la principale intéressé de la soirée. D'ailleurs je n'ai même pas de cadeau pour elle j'espère qu'elle ne m'en voudra pas. De toute façon elle ne sait pas qui je suis... Par contre mes "charmants colocataires" la connaissent mais évidement ils n'ont rien préparé ces imbéciles! Je suis sur que ces deux là m'ont entrainé ici uniquement pour que je les aide à décorer la salle! Plus je regarde l'allure du bâtiment et moins j'arrive à cerner les goûts artistiques des invités... Surtout pour la punk aux cheveux bizarres. Je n'arrive même pas à deviner ce que représente ses peintures. C'est peut-être ça que l'on appelle l'art? Je ne m'y attarde pas et commence l'installation des boissons et des buffets. Une chose est sure on ne mourra pas de soif avec tout ce qu'ont rapporté XIII et la punk... Je me demande où est-ce qu'ils ont été chercher tout ça. Surtout en si peu de temps... Je délaisse le bar pour m'installer dans le fond de la salle, je trouve une chaise et me visse dessus, je n'ai pas l'intention de m'en décoller avant un bon moment. Bientôt 20h elle ne devrait pas tarder à arriver. D'après ce que j'ai entendu c'est le gars avec la coupe en pétard, Collapse il me semble, qui à tout organisé. Il a l'air vraiment impatient! Au bout d'un quart d'heure la porte s'ouvre sur une fille aux cheveux bruns et blancs accompagné d'un hurlement général:

«JOYEUZANIVERSAAAAAAAAAAAAAAAAAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIRRRRRRRRRE»

La fille à l'air ravie elle se jette dans les bras de Collapse et lui murmure quelque chose à l'oreille. Tout le monde se précipite alors vers eux surement pour lui souhaiter un joyeux, un bon, un merveilleux ou un excellant anniversaire. Je regarde la scène de loin. C'est plutôt comique de voir la façon dont tout le monde se presse pour aller la voir, même ceux qui me semblaient être dans le même cas que moi et qui ont du apprendre son nom cinq minutes avant qu'elle arrive. Parmi cette foule je remarque une jeune fille aux long cheveux bleu. Sa robe turquoise lui va à la perfection mais il semblerait qu'elle ait du mal à se faire remarquer par la fille aux cheveux bruns et blancs. Par contre Collapse à l'air de l'avoir remarqué lui. Il à l'air totalement sous le charme. Il l'entraine un peu plus loin. Je souris. Ça me donne envie d'écouter leur conversation. Malheureusement je suis un peu trop loin d'eux pour comprendre leurs paroles. Tant pis une prochaine fois, de toute façon c'est pas bien d'écouter les conversations des autres. C'est vrai mais c'est tellement tentant! Depuis mon poste d'observation j'essaie de trouver une autre cible plus intéressante, mais il n'y a pas grand monde qui retient mon attention. Il y a un tas de dégénéré mais aucun d'eux n'attise ma curiosité. Je soupire toute seule sur ma chaise, je crois bien que je vais rentrer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



Mar 28 Déc - 21:34

Et dire que j'ai faillit louper l'anniversaire de Sen. Heureusement qu'on nous a déposé une invitation dans la boite aux lettre ce matin, je m'en serais tellement voulu de ne pas lui avoir souhaiter un joyeux anniversaire. C'est vrai que je n'avais jamais pensé à lui demander quel jour elle était né. Je n'ai même pas eu le temps de lui acheter un cadeau! Je suis minable, un crétin fini. J'ai hésité toute la journée devant les vitrines et finalement je n'ai pas réussi à choisir quoique se soit. Je ne la connais pas si bien que ça en réalité et je ne sais pas du tout quels sont ses goûts... Je lui demanderais ce qui lui fait plaisir et je lui offrirai. Ce sera ma façon de me rattraper un petit peu.

Ça fait maintenant environ deux heures que nous sommes arrivés Risa, XIII et moi. D'après ce que Collapse m'a dit elle ne devrait pas tarder. "Tel que je la connais elle doit être en train de se presser pour venir m'égorger". Voilà ce qu'il m'avait dit. J'avoue ne pas tout avoir compris mais je pense qu'il vaut mieux que je n'y prête pas attention. Quelques minutes plus tard, elle surgit dans le gymnase sous l'exclamation générale:

« JOYEUZANIVERSAAAAAAAAAAAAAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIRRRRRRRRRE »

C'est vraiment génial, autant de gens réunis pour une seule personne. Tout ça grâce à Collapse. Je savais que c'était un type bien! D'ailleurs elle s'avance et le prend dans ses bras. Surement pour le remercier...ou pour l'égorger... Ouf non c'est bon. A peine quelques secondes après, la plupart des gens se précipite sur elle. Je préfère attendre je ne voudrai pas qu'elle se sente oppressée. Je jette un coup d'œil vers ceux qui n'y sont pas allés, certains discutent, d'autres draguent et d'autres encore n'ont même pas l'air de l'avoir remarquée et s'affalent sur des tas de bouteilles pour la plupart vides. Au fond de la salle je remarque une fille toute seule sur une chaise. Je m'approche et je reconnais ma colocataire. Elle esquisse un sourire, tourne la tête de tous les côtés et fini par soupirer. Elle a l'air de s'ennuyer, j'essaie de m'approcher d'elle mais la foule n'arrête pas de me bousculer et de m'éloigner de mon objectif. Quelqu'un vient vers elle. Un gars à l'air un peu bizarre. J'essaie d'entendre leur conversation mais la musique résonne trop fort dans mes oreilles. Soudain elle se lève, l'air contrarié et se dirige vers la sortie. Aïe il faut que je la rattrape avant qu'elle s'en aille!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mer 19 Jan - 14:32

Bon, vu que je vais être très absent ces temps-ci (pour cause de travail, excusez-moi d'être sérieux...), je risque de mettre beaucoup de temps à répondre.
Beaucoup, beaucoup, beaucoup...
Mais j'ai pas envie de casser l'ambiance. J'ai vu comme ça des rps qui devenaient obsolètes, qui s'essoufflaient à cause de réponses trop tardives. (le D.D. ne me contredira pas...)
Donc je propose un truc : Vous me faites faire ce que vous voulez. Absolument tout. Sachez juste que je vais mourir en plein milieu. Parce que mon perso me fait chier. Et que j'ai plus le temps. Je reviendrai peut-être avec un nouveau compte dès que j'aurai à nouveau le temps.
Parce que je vous aimes bien.
Bref, au moment que vous choisirez, j'apparaitrai en plein milieu de la salle, mort, dans une flaque de sang, après avoir tenté de tuer l'espion. (Moi qui ne voulais pas casser l'ambiance...)
Je pourrai éventuellement conclure par un post qui expliquerai les circonstances de cette morte (non-)regrettée.

Amusez-vous bien, buvez, bouffez, baisez. Je vais mourir, mais le D.D. m'a donné sa permission (je ne parlerai pas ici des conditions -dégradantes- qui ont amené son accord...)
Revenir en haut Aller en bas
Shut up & DIE !

avatar


Points :
15 / 10015 / 100

Masculin
► Messages : 434
◄ Inscrit le : 28/11/2010
Age : 23
Localisation : à vous de trouver !

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Explosion

Mer 19 Jan - 17:01

Nous sommes déjà le 23 novembre... En plein automne... J'aime pas l'automne. C'est moche, il pleut, il fait froid... C'est nul. Bref... Nous sommes le 23 novembre vers les 16h30 quand je reçoit un message de la par de Collapse qui me dit : "Pikachu, vient vers les 18h00 au gymnase pour fêter l'anniversaire de Sen. J'aimerais lui faire une surprise."

Je resta un peut septique par ce long message juste pour dire : "Rendez-vous à 18h30 au gymnase"... Enfin, si il aime les long sms... J'hésitais un long moment à mettre un pantalon treillis mais, je préfère tout de même mon bon vieux jeans troués. Je sortit de ma chambre le cadeau en main par cet après-midi/soirée sombre et froide. Les feuilles tombante juste en face de moi. Une mini pluie fine et fraiche. Tout pour attraper la crève quoi... Mais c'est pas grave... Je bouge mon cul pour aller boire et fumé un coup. Enfin... Surtout pour l'anniversaire de Sen voyons. Sen... La fille de la bibliothèque. Je m'en souvient très bien. Avec l'abrutie de Milo Kyte.

Avec mon disons... Magnifique sens de l'orientation... J'étais arrivé en retard vers les 18h47. Je poussa la porte, pénétra dans le gymnase et vus un magnifique dessin que j'aime tout particulièrement... L'anarchie, ne serais-se pas la plus belle politique ? Bref... Je tenta de voir des têtes familières, j'ai crus voir le magnifique pique de la coiffure du D.D, j'ai aperçut un bar... derrière le comptoir je remarque difficilement XIII, je remarqua aussi la punk que j'avais croisé au port Kloé si je me souvient bien ! Ensuiiiite... Je vois Collapse, normale puisque c'est lui qui ma demander de venir...
Bref... Je voyais beaucoup de gens que je ne connaissait pas... Y'a des tronches, sa fait peur à voir.. On dirais limite qu'il a une tête de nasique sérieux... C'est pour dire que tout le monde n'est pas très beau quoi...

Revenons à nos moutons ! Collapse me désigna et me dit de m'occuper de la bouffe. Ma spécialité ! PAR-FAIT ! Alors, je me dirige vers un endroit qui pouvais ressembler à une cuisine et prépare un festin. Pendant que j'étais en "cuisine", j'entendis XIII et Kloé revenir en courant avec de l'alcool ! Cool ! Si j'ai bien vus ils ont : 4 bouteilles de Vodka... pas assez à mon goût, 3 bouteilles de Tequila, Gin, Martini... Tout se qui va avec. Sa tue tout ça ! On va avoir une soirée bien arrosé au moins !

Je finis la bouffe et revint vers tout le monde. Il est maintenant 19h25, toujours pas de trace de la jeune Sen. Bon, je pense qu'on pourras attendre encore un petit moment avant de voir le bout de son nez. Depuis que j'étais arrivé, la salle avais quelque peut changer... Des banderoles, des confettis-pénis... Je pense que les confettis est la touche personnel de Kloé... Remix un peut par Collapse.... Toute fois, le dessin est toujours là ! Cool !

Il est maintenant 20h05. Sen entra (Enfin si je pus dire...) presque toute la foule se dirigea vers elle. Comme une star et ses fans. Moi, je restais au bar avec XIII, je préfère attendre qu'il y ai moins de monde. J'aime pas quand c'est le bordel... Je m'énerve facilement. Tous en coeur disent :

«JOYEUZANIVERSAAAAAAAAAAAAAAAAAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIRRRRRRRRRE»


Puis, limite en fille indienne, se dirigeant vers Sen un par un pour ajouter la petite touche personnel, qui je pense, Sen à entendus toute la journée.
J'allais vers elle doucement car, de moins en moins de gens s'affolaient vers elle. Mon cadeau en main, j'arrivais vers elle, timide et réfléchissant déjà à comment et surtout que vais-je lui dire... Sa y est, j suis devant elle... Je ne peut pas lui donner et m'en allais comme sa... Alors, en courbette, les joues rouge de timidité lui dit :

"Euh... Bon anniversaire Sen. J'espère que tu te souvient de moi..."

Lui tendant mon cadeau avec difficulté. J'étais vraiment coincé comme si on me mettais un thermomètre rectal dans le cul quand je suis devant une fille... (Je sais... La comparaison n'est pas super mais sa prouve à quel point je perd vraiment tout mes moyens quand je suis en face d'une fille...)

Après lui avoir dit ça, je laissa la place au gens qui était derrière moi. me dirigeant encore une fois vers le bar qui n'attendais que moi pour vidé la Vodka ! Pour en même temps aussi, reprendre des couleurs et évité à tous pris que quelque me voyais rougir à ce point.

_________________

P.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

► Messages : 199
◄ Inscrit le : 01/10/2010
Age : 25

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: La peur

Mar 15 Fév - 6:43

    Quand le soleil s'était levée ce matin, Mika l'était déjà depuis longtemps. Elle paniquait simplement, une petite crisse d'angoisse de rien du tout. Elle avait passé la journée à courir dans tous les magasins de la ville pour trouver ce petit quelque chose qui lui manquait pour que tout soit parfait. Enfin... ce petit quelque chose était sa robe. Car pour la première fois de toute son existence, elle avait été invitée à une soirée. Elle avait bien faillit s'évanouir en apprenant la nouvelle. De plus, cette proposition alléchante lui avait été faite la veille. Ce qui lui donnait un motif d'évanouissement de plus.

    Toutefois, au cours de cette longue & dure journée, elle avait fini par trouver sa tenue de rêve. À présent, elle se tenait devant le miroir, brossant ses cheveux de toute leur longueur. Ses mains fines vinrent les empoigner pour les remonter des diverses façons. Dans le reflet du miroir, on pouvait admirer les diverses grimaces d'insatisfaction de Mika. Parfois elle se mordait les lèvres de concentration & parfois elle grognait même. Ses cheveux étaient pourtant magnifiques au naturel... mais cette fois, cela ne lui suffirait pas. Elle ne voulait décevoir personne. Elle finit par les boucler légèrement pour faire un peu différent.

    Il était 18h00 pile. Il ne lui restait pas grand temps avant la fête, d'ailleurs elle devrait probablement courir jusque la. Rapidement, elle enfila la robe bustier qui avait réussi à la charmer. Celle-ci était d'un vert émeraude qui faisait étonnamment ressortir le rouge de ses yeux. Elle s'élançait jusqu'en haut de ses cuisses. Certes, celle-ci était plus courte que ce à quoi elle était habituée. Mais à cette fête, elle ne connaissait pratiquement personne. Si elle devait rencontrer des nouvelles personnes, elle préférait ne pas paraitre trop timide.

    Vite vite! Elle pris le départ pour se rendre à cette fabuleuse soirée d'anniversaire. D'ailleurs, elle ne connaissait pas la fêtée. Mais ce qui comptait c'est que tout le monde s'amuse en cette journée. Mika finit par parvenir à temps. Elle était à bout de souffle, mais cela valut la peine. Toutefois, elle ne vît personne qu'elle connaissait.... carrément personne. Le rouge lui monta jusqu'au oreille. Comment avait-elle put être aussi bête! Non seulement elle se ramassait avec une bande d'étranger, mais en plus, elle était beaucoup trop voyante avec cette robe. Quelle nouille.

    Mika se dirigea carrément vers le coin où on rangeait la bouffe & surtout, elle espérait y trouver de l'alcool. Elle s'y rendant , elle aperçut ce garçon du port. Collapse. Elle lui fit un large sourire, mais n'arriva pas à lui adresser un mot. Elle était beaucoup trop mal-à-l'aise. Rendu à destination, elle tomba nez-à-nez avec Pikachu. Ce qui fit monter sa température en flèche. Dans ce genre de situation il y a toujours un silence lourd. Puis évidemment, c'est la qu'on décide de se reculer légèrement pour éviter de voler l'air de l'autre. C'est bien ce qu'elle fit d'ailleurs. Puis d'une voix timide, elle l'aborda.


    - Ah allo. Je ne savais pas que tu serais ici... Enfin, je devrais dire que c'est moi qui n'aurait pas dû venir...

    Ses yeux pétillèrent pratiquement en croisant ceux du jeune homme. Elle décida finalement de laisser tomber son but. Elle ne supportait vraiment pas l'alcool. S'il était à cette soirée, elle devrait au moins être capable de s'en souvenir.

    Finalement la fêté finit par faire son apparition. Mika alla rejoindre les autres & chuchota quand les autres lui lancèrent leur fameux Joyeux anniversaire d'entrée. Puis les uns après les autres, ils allèrent offrir leur présent à la jeune fille. Bien sur Mika n'avait pas manqué à son devoir d'invité & s'était procurée une merveille pour cette fille qu'elle ne connaissait même pas. Après que tout le monde ait passé, elle s'y lança à son tour.


    - Joyeux anniversaire. Je sais que vous ne me connaissez pas, mais voilà .

    Elle lui tendit délicatement un paquet emballé dans la dentelle. Elle ne connaissait pas les goûts de celle-ci, mais un tel bracelet.... était unanimement apprécié. Puis, elle ne tarda pas avant de déguerpir. Elle était tellement gênée. La jeune fille alla directement se calmer les nerfs sur une chaise un peu plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
100 / 100100 / 100

► Messages : 153
◄ Inscrit le : 10/02/2011

Mer 16 Fév - 15:27

Today I Am ....... A SPY !
Amazing, huh ?


    On m'avait engagé il y a de cela une semaine. J'avais un couteau cranté à ma ceinture, bien caché par une large chemise blanche... Mais, comme d'habitude, ça n'avait rien de personnel. Je suis tueur à gage. Je le vis plutôt bien. Je me juge bien moins coupable que mes commanditaires. Je suis simplement une sorte d'intermédiaire entre le meurtrier et le couteau. C'est mon métier. Ne m'en tenez pas rigueur s'il vous plait ; je suis gentil au fond. Bon, en fait, non. Je ne suis pas gentil du tout. C'est d'ailleurs nécessaire dans mon métier. On ne tue jamais par gentillesse. A part dans le cas du suicide.
    Je ne sais pas si ma victime du jour mérite de mourir. A vrai dire, dans la plupart des cas, je tue des gens biens. Très biens. Est-ce que ça fait de moi quelqu'un de plus coupable ?
    Bref. Ce soir, j'ai fait simple. Une bombe fumigène accrochée à ma ceinture -très utile cette ceinture-, le couteau sus-cité, c'était tout. Oui, j'avais pris le risque de cruellement sous-estimer ma cible. Pour le peu que j'en avais observé, je l'avais trouvé folâtre et superficiel. Pourquoi vouloir la mort d'une telle personne d'ailleurs ? Enfin ça c'est pas mon problème.

    Je me suis vêtu d'un slim très foncé et d'une chemise blanche entrouverte sur un polo Lacoste de très bon goût. Oui, je tue avec goût, dans les règles de l'art. Il faut dire que je suis beau. Je suis brun, j'ai les yeux noirs, je suis métisse. Oui, en matière général, je suis plutôt foncé. Vous avez un problème avec ça ? Bref, je suis plutôt grand, musclé -mais pas trop- et je suis sexy.
    Bon, en attendant de passer à l'action, je vais aller draguer. Je suis au boulot ; aucune conséquence pour l'avenir. Ces gens, je ne les reverrai jamais. Autant en profiter.
    Je m'avance dans la salle et aperçoit une demoiselle assise sur une chaise. Elle a l'air de s'ennuyer et elle est très mignonne. Je tente une première approche.

    "Bonsoir... On s'ennuie déjà ? Je vous offre quelque chose ?"

    Le truc, c'était que les boissons étaient servies gratuitement ici. C'est pour ça que ce que j'avais dit était drôle. Vous suivez ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
► Player and Enjoyer ♣
avatar


Points :
0 / 1000 / 100

► Messages : 283
◄ Inscrit le : 16/07/2010

Dossiers.
Poste: Fondateur
Pouvoir: La Vérité

Mer 16 Fév - 17:27

    17:14

    Une fête ! Une fêêêêêêêteuh ! Ouais ! Une fête ! ♫ SU-PER ! Une fête ! Olalalalalala... Une fête... ♥

    17:45

    On est le 23 novembre 2010 et je suis en vie. Super. Je suis invité à une fête. Mais ça, je l'ai déjà dit. Oui. Il faut que je me prépare. Si je fais des bêtises, Sen va m'en vouloir... Et je n'aime pas quand elle fait la tête. Je me demande si... Non, je verrais en arrivant de toute façon. J'espère qu'elle portera une jupe. Même si ça m'étonnerait. Si elle porte une jupe, je m'inquiète ou pas ? Ah non... Elle n'est pas au courant pour cette fête. Elle ne se sera pas faite belle... Si ça se trouve, elle va arriver complètement débraillée... Je devrais peut-être lui apporter des vêtements de rechange... Oui ! Je vais me faire apporter une robe.
    Et si elle n'en veut pas ? Si elle est bien habillée ? Je lui dis "C'est un ordre !" et je lui ferais mon air sévère ! Elle ne pourra pas refuser.
    Pffff. Si Tray me voyait, il péterait un câble. Il dit que je suis censé être sérieux parce que je vais peut-être être victime d'une tentative de meurtre. Mais dans ce cas, pourquoi il me laisse seul dans ma suite ? Peut-être qu'il veut que je meurs ? Le salaud !
    Bon, qu'est-ce que je mets ce soir ? Un costard ? Trop salissant. Noon, je vais faire simple et chic. Si je mets mon bermuda multicolore, Collapse va encore me frapper. Lui, aussi il m'énerve. Il est gay refoulé, c'est sûr. Un jour, il voudra coucher avec moi, il me suppliera, mais Teoran dira niet ! Non mais !

    Il faut que je m'habille. Je perds du temps. Bon, un jean noir, un polo blanc à col V... On voit que je suis gay mais ça reste décent. Enfin, moi je le verrais. Mais les autres n'ont souvent pas de jugeote. De plus, la communauté gay de Pacific Isle est très réduite. C'est dommage... J'aurai pensé que... Bon, ce n'est pas grave.

    Je devrais commencer à partir tranquillement, histoire de ne pas être en retard. Vêtements, OK ! Cadeau, OK ! Pic, OK ! Je peux partir...
    A la sortie m'attend un des "sbires" -il aime les appeler comme ça- de Tray.

    "Je m'en vais. Ne me suivez pas sinon vous allez me voler la vedette, Shawn.
    -Mais, D.D. !"

    J'ai entendu Dédé et j'ai vu rouge.

    "Ecoute. Tu fais deux fois ma taille, mais je n'ai qu'un mot à dire pour que tu passes le reste de ta vie à écarter les fesses en me suppliant de te pénétrer. Je peux me défendre tout seul."

    Il s'est collé contre le mur en grognant et j'ai pu m'éloigner tranquillement. Non mais si on me cherche on me trouve ! J'ai passé toute ma vie tout seul, et là, maintenant que je suis sur l'île la plus sécurisé du monde, on veut me materner ! Je n'ai besoin de personne, les autres ont besoin de moi. C'est comme ça. Ensuite, il faut que je tue celui qui m'a appelé D.D. la première fois... C'est trop ridicule. J'ai l'impression d'être le cochon de la pub loto...

    Me voilà devant le gymnase. J'entre mais personne ne me voit. Tout le monde est trop occupé à flirter, boire, ou batifoler autour de la table à apéritifs...Pas grave. Je n'aime pas être le centre de l'attention. Bon, j'avoue, c'est faux, j'adore ça. Mais là, c'est l'anniversaire de Sen, pas le mien !
    Et là voilà qui arrive. J'attends que le gros de la masse ait fait son affaire avant de m'approcher. Tiens... Oh ! Collapse est en train de... Une fille ! Bah ! Bon, la fille est jolie. Mais il a l'air trop... Amoureux... C'est pas normal !

    Bon, je m'avance enfin vers Sen. Elle ne me voit pas, elle est de dos. Tant mieux pour ce que j'ai à faire de toute façon... Aussitôt dit, aussitôt fait ! Quand j'arrive à sa hauteur, je passe mes bras autour d'elle pour aller soupeser sa généreuse poitrine de mes deux mains baladeuses.

    "Devine qui c'est ? ♥"

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pacific-isle.forum-pro.fr
« Pitoyable Rat De Laboratoire »

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Féminin
► Messages : 207
◄ Inscrit le : 16/08/2010
Age : 26
Localisation : pacific isle

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: le désir

Jeu 24 Fév - 15:48

Après avoir libéré Collapse de mon étreinte, je fus submergé par une foule composé d’environ 90% de personne que je ne connaissais pas et dont les vœux étaient plus fades et impersonnelles les uns que les autres. Kloé fut la première personne connu de ma noble personne qui vint me souhaiter un bon anniversaire.

« Bon anniv' mini punk ! »

Je lui souris jusqu’au moment où sa main s’abattit sur mon dos dans un bruit sourd pour une tape qui s’était voulu amicale… aïe… J’allai la remercier quand je m’aperçus qu’elle avait disparu dans la foule. Je me demande à quelle distance je suis du bar… De sombres inconnus continuaient d’affluer autour de moi et je vins à la conclusion suivante : je n’aime pas être le centre des attentions. Un garçon aplatit son poing sur mon dos… décidemment… puis éclata de rire après avoir lancé une blague que je n’entendis pas. Je rigolai par politesse et perçue une petite voix dans mon dos.

« Tous mes vœux...que...que cette nouvelle année vous soit prospère et...et signe de santé. Je vous...vous souhaite un anniversaire...heu... joyeux »

Enfin…Enfin quelqu’un d’original ! je me retournai, la jeune fille avait annoncé cela à ses pieds… Je ne pus discerner que ses lèvres qui affichaient un léger sourire, ses yeux étaient cachés par l’ombre que projetaient ses longs cheveux bleus. Je dus crier pour percer le bruit des conversations environnantes.

« merci ! c’est trop mignon ! »

Je lui offris un grand sourire ou du moins c’est ce que j’avais voulu faire quand on me retourna brusquement pour me parler. Du coup je ne sais même pas si elle m’a entendu ou si elle a vu que je lui souriais… ou même si elle a vu que je l’avais entendu… C’est étrange qu’il y ait des gens comme elle ici, elle semble être toute timide et fragile. Je me demande comment Collapse la connaît.

Je fus soulagé en constatant que la foule commençait à diminuer. Alors qu’au début, j’avais fait l’effort de répondre à tout le monde, maintenant je ne prenais même plus la peine de regarder les gens qui me parlaient.

"Euh... Bon anniversaire Sen. J'espère que tu te souvient de moi..."

Tiens une voix familière… « souvient »… Je pris la peine de le regarder attentivement des cheveux gris… des joues rouges… Oh mais oui !

« Oh ouais la bibliothèque ! euuuh… pikachu c’est ça ? »

Je remarquai enfin le paquet qu’il me tendait. Ah oui c’est vrai à un anniversaire y a souvent des cadeaux… Je le prenais et au juste le temps de le regarder un court instant et le jeune homme avait disparu. Bon…

- Joyeux anniversaire. Je sais que vous ne me connaissez pas, mais voilà .

OH PUTAIN ! Elle est belle… Je n’eus pas le temps de la remercier qu’elle se détourna dans un tourbillon de cheveux blancs, je la regardai s’éloigné dans sa robe verte qui mettait en valeur sa silhouette et je pris douloureusement conscience de mon état… en jean et sweat terriblement banals. Je crois que même mes chaussettes sont dépareillées. Penaude je baissai les yeux sur le paquet qu’elle m’avait donné, -ça fait bizarre de recevoir un cadeau de la part d’une personne que l’on ne connaît pas-, tout entouré de dentelles, c’était sans aucun doute le mieux emballé…
Je fus tirée de ma rêverie pas… deux mains… qui empoignaient généreusement ma poitrine… Collapse m’a déjà dit bonjour pourtant…

"Devine qui c'est ? ♥"

Darkyyyyy !!

« Laisse tomber, tu n’as pas les mains assez grandes, Je me dégageai de son étreinte pour lui faire face et leva les bras au ciel, OH ! Darkynounet, comme ta corne pointe fièrement vers le ciel ce soir ! »

Je fus surprise de le voir habillé aussi simplement. Où étaient passé les strasses et les paillettes ? Pourquoi ne portait-il pas un pantalon en faux croco et un T-shirt en filet ? je suis déçue…
Il me tendit un paquet. J’étais déjà crevée. Crevée d’avoir supporté la vague humaine.

« BON je vais me saouler ! »

Je me dirigeai vers le bar improvisé sans vérifier si Darky me suivait. Il avait sans doute envie de profiter de son temps libre pour draguer des midinets en sachant que la soirée serait bien arrosée…
Je m’assis au hasard au bar avant de m’apercevoir que : Oh quelle surprise XIII ! Que le hasard fait bien les choses. Je pris une bouteille en le saluant. Il tourna la tête vers moi et ouvrit la bouche.

« si tu me souhaites un bon anniversaire je t’enfonce la bouteille dans le cul si profond qu’à chaque fois que t’aura une idée elle passera sur le goulot. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
"Quelqu'un de pas rigolo."
avatar


Points :
5 / 1005 / 100

Féminin
► Messages : 138
◄ Inscrit le : 29/09/2010
Age : 27

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Le son, celui qui peut vite devenir insupportable.

Lun 28 Fév - 19:50

Une masse de gens se ruait sur Sen, je décidais alors de me retirer, et faire un tour près de mon plus fidèle compagnon de soirée : le bar. Je sautillais légèrement, contente de pouvoir enfin m'éclater. Je pris, en ninja, une bouteille de Vodka entière, que j'allais m'enfiler dans un coin. Car je n'aime pas être dérangée quand je bois. Pendant que je me délectais de cette boisson si magique, je regardais tour à tour les gens se trouvant dans la salle. Sen, bien sur, XIII et Pikachu, l'autre là, Collapse. Ensuite, je ne connaissais pas les visages. Et je n'avais pas spécialement envie de les connaîtres. Ma bouteille fût vite finie, et je me sentais bien. J'avais même eu du mal à me lever de la chaise où j'étais assise, et avais manqué de m'étaler comme ... comme une merde. Je rejoigni Sen et XIII devant le bar.Je partagea quelques verres en leur compagnie. Sympathique, ceci dit. En même temps, entre ivrogne, on s'comprenait.
Ca commençait. Ma vue se troublait, et mes jambes devenaient molles. J'étais avachie sur une chaise, près de la sono, et je parlais. Oui, je parlais avec les enceintes. Trouvant qu'elles n'avaient pas assez de conversation, j'allais, en manquant plusieurs fois de tomber, voir les gens, qui riaient aux éclats. Je rigolais avec eux, sans vraiment savoir pourquoi. Je riais parce-que j'étais torchée, mais aussi pour avoir l'impression d'exister avec eux.
Je devint vite lasse, et allais, encore une fois, m'affaler sur une chaise. Chaise, que je manqua de peu, et tomba par terre. Je restais allongée, je fermais les yeux, entendais des voix autour de moi, sans vraiment savoir qui disait quoi.
Je m'en fichais, j'étais bien.

"Si seulement tout pouvait se finir maintenant"

Non. Il fallait que je me ressaisisse. Kloé est forte, Kloé doit rester, il ne faut pas laisser Kélo tout seul. Kélo... où était-il d'ailleur, ce con ? J'avais besoins de lui. Je me relevais péniblement, et hurla le nom de mon bien-aimé, pour ensuite m'étaler encore par terre. Quelqu'un me releva.
Je me dirigeais vers la sortie pour vomir.
Plus le temps passait, plus je me sentais mal. J'avais l'impression de ne plus supporter d'être joyeuse, de vivre...
Je me posa dans un coin, et fouilla dans mes poches pour trouver "mon matériel". Au loin, j'apperçevais furtivement une silhouette d'homme, qui semblait me mater. Qu'il aille se faire foutre, si il m'approche, je le tue.
Et je rigole pas.
Tout en l'ignorant, je préparais la poudre blanche que j'allais respirer. Je n'avais jamais testé cette coke, c'est Kélo qui me l'avais passée ce matin. Essayons donc !
Je snifais alors l'intégralité du petit sachet que mon amour m'avait passé. Je sentis des frissons violents dans tout mon dos, puis je me mis à trembler fortement. Mes jambes ne tenaient plus en place, mes mains se recroquevilliaient. Je convulsais comme une folle. Je sentis quelque chose couler sur ma bouche. Du sang. Puis j'éternuiais, une coulée du liquide rouge parti sur mes vêtements. Je tombais par terre, puis me mis à gueuler. Difficilement, car je n'arrivais plus à respirer. J'essayais de me redresser, mais la seule chose que je fis, ce fût de vomir, pour plonger dedans et continuer à convulser.

Une putain d'overdose.

Puis je m'arrètais enfin. Je peinais à entendre la voix qui me hurlait de rester eveillée. C'était pas cette connasse de conscience, c'était le mec que j'avais vu, à côté.
Je tentais de lui dire quelque chose, mais ma bouche de répondais plus. Mes bras étaient mous, mes jambes également, et je ne pouvais pas les bouger.

"Aaarghhh" sorti de ma bouche vomissante.

Mes paupières étaient lourdes. Je m'endormais.


Et cette fois, je savais que je ne me reveillerais jamais.


"Alors Kloé, tu viens me rejoindre ?" murmura celui que j'attendais depuis toujours
"T'es mon père adoptif, quand même, faut qu'on passe notre vie ensemble !" dis-je.
"Je savais que ces merdes viendrais à bout de toi, mais si tôt, c'en est surprennant"
"Tu n'as rien à dire. Allez, marchons"



La punk-princess s'éteind, et c'est pas plus mal, finallement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A Soul Full of Music and Drugs

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Masculin
► Messages : 316
◄ Inscrit le : 06/02/2011
Age : 25
Localisation : Plus proche que tu ne le pense ...

Dossiers.
Poste: Professeur d'Anglais
Pouvoir: Electricité

Sam 19 Mar - 18:24

Je marchais tranquillement dans la rue, un pétard surchargé à la bouche, les gens me regardant comme si je venait d'un autre monde. Au moins sur cette île même si on croisait un flic, il venait pas t'emmerder pour un spliff. Je me rapprochait d'un bâtiment qui devait être réservé aux élèves ... et en m'approchant je remarquais une pancarte où il y avait marqué "Gymnase", bingo ! J'entendais alors une ambiance "anniversaire" à l'intérieur du gymnase, une musique pas trop mal. En plus mon casque était en réparation vu qu'il marchait plus. Je me posais contre un mur à l'intérieur, au chaud, avec cette musique dans les oreilles. Au bout d'un moment une fille sort en titubant et vomit le contenu de son estomac pas loin de la porte où elle était sortit.

Je me levais pour lui demander si ça allait mieux, vis de loin son air de défoncé à l'alcool, et me ravisa, sous peine de devoir dialoguer avec une fille à trois grammes. Après s'être posée elle sortit un sachet de sous son manteau ... je m'assoyais alors en pensant qu'elle voulait juste se défoncer. J'entendais alors des gémissements teintés de gargouillis incompréhensibles, je rouvrais les yeux et regarda l'endroit ou était la fille de tout à l'heure : elle se tordait dans une nouvelle mare de vomi, je me précipitais alors en panique et m'accroupis pour la redresser en lui hurlant de rester éveillée, elle rouvrait les yeux et je vis que ses pupilles étaient dilatées, mais qu'ils jouaient au billard entre eux ... de la cocaïne, et pas de la mauvaise vu son état. Ce n'est qu'au moment ou elle hurla un cri incompréhensible en vomissant sur mon t-shirt que je me rendit compte qu'elle allait y laisser la vie. Son cœur s'emballait ... je regardait en panique autour de moi et vit un dispositif de défibrillation. Je courais pour le chercher et revenait vers elle ... trop tard.

J'apposais mes mains, une sur son flanc gauche sous l'aisselle, l'autre sur sur son flanc droit au dessus de la hanche, et me concentras pour la réveiller. Au premier essai rien, toujours en panique je recommençais en faisant plus fort, toujours rien. Je m'éloignais effrayée de ce corps fraichement mort, j'étais encore sous les effets de la drogue, je me mis à rire nerveusement, mais je sentais biens que mes yeux ne riaient pas eux.

Au bout d'un moment, je me précipitas vers la salle où j'avais entendu de la musique, ouvrit la porte et hurla :


- "Y'AS UNE FILLE MOURANTE DEVANT LA SALLE, APPELEZ UNE AMBULANCE !!"

Je m'effondrais alors, sous les effets de la marijuana mon corps s'est fatigué d'un coup, j'entendais des gens se précipités au dehors de la salle et d'autres me prendre pour essayer de me relever, je voyais flou et me sentais partir dans une sorte de coma. Je me forçais pour rester éveillé, et entendis des voix familières à mes oreilles ... Pikachu, Sen et surement B.Soul autour de moi.

Alors qu'il m'allongeait sur une surface trempée et chaude, j'entendais des hurlements de désespoir, des pleurs et des hurlements de douleurs au loin ... je m'enfonçais alors peu à peu dans le vide ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crazy Dark Knight

avatar


Points :
25 / 10025 / 100

Masculin
► Messages : 419
◄ Inscrit le : 19/11/2010
Age : 28
Localisation : La ou tu m'attend le moins

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Contrôle de la gravité

Mer 23 Mar - 13:11

Après que la masse de gens est fêté un joyeux anniversaire a Sen, la salle devint beaucoup plus animé, les gens parler dans leur coin, danser sur la piste, s'amuser a des jeux quelconque. Je vis Risa, ma colocataire sexy, qui avait l'air de bien se faire chier, toute seule sur une chaise, je me préparer a venir la voir quand un mec, un espèce de métisse beau gosse, venir vers elle et entamer la discussion. Tant pis, encore une cible de moins. Je me re concentre sur mes cocktail et voit que quelqu'un est venu me tenir compagnie, Sen. Je me prépare a lui souhaité un joyeux anniversaire quand elle me dit ses mots doux :

« si tu me souhaites un bon anniversaire je t’enfonce la bouteille dans le cul si profond qu’à chaque fois que t’aura une idée elle passera sur le goulot. »

Un grand rire sortit de ma gorge, en voila une fille sympathique, il faut dire aussi que notre première et unique rencontre fut un peu ... mouvementé dirons nous. Kloé finit par venir nous rejoindre et nous avons continué a boire de nombreux verres en parlant de tous et de rien. Elle nous laissa finalement et partit comaté dans un coin. Sen n'avait pas l'air très très fraîche, elle commençait a me faire des propositions assez intéressantes je dois dire mais je ne peut pas profiter d'une fille totalement bourré, même si celle ci a une poitrine très opulente, aussi visible que si elle était nu, compresser sur le bar et entrain de m'expliquer quelle voudrait bien se faire fourrer pour son anniversaire. Un homme entra en trombe dans la salle, paniqué.

- "Y'AS UNE FILLE MOURANTE DEVANT LA SALLE, APPELEZ UNE AMBULANCE !!"

Puis il tomba sur le sol, dans un état pitoyable. tous le monde se précipita autour de lui pour le soutenir, quelques uns, dont Sen que la vision réveilla brusquement, sortir de la salle pour voir l'autre victime. Mon regard fut attirer par un homme qui essaye de sortir discrètement de la salle, je me précipite a sa poursuite mais quand je sort de la salle je ne trouve aucune trace de lui. Quand je retourne de la salle, c'est le chaos, quelle belle fête ...




_________________

La mort sourit à ceux qui se lèvent tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Small drop lost

avatar


Points :
3 / 1003 / 100

Féminin
► Messages : 224
◄ Inscrit le : 23/09/2010
Age : 23
Localisation : Partout autour de toi, m'attraperas tu ?

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Contrôle de la Flore.

Ven 8 Avr - 21:21

    "On ne vit bien une existence que si on est capable de faire la fête"

    Idéale pour un anniversaire, un pot de départ, un enterrement de vie de garçon ou de jeune fille, une chasse au trésor peut-être organisée sur mesure par les amis pour fêter dignement l’événement. Traditionnellement, le principal intéressé ne doit pas être au courant, et ses amis lui prépare une surprise.
    Le plus important réside dans le choix des invités. Il faut réunir les amis intimes, certains membres de la famille, certains collègues de bureau. C’est sans aucun doute la tâche la plus délicate. Pourtant ça avait marché cette fois : Collapse avait trouvé son trésor et elle aussi. Sans qu'elle ne l'entende approcher (ou presque parce qu'il lui a parlé), il l'avait attiré vers un des murs de la salle, le gymnase. La jeune femme était encore surprise des coups fourrés du jeune homme mais finissait toujours par s'y réjouir dans ses bras et entre ses lèvres. Elle passa ses bras autour de la taille du jeune homme qui était plutôt musclé, et se colla à lui. Elle avait besoin de lui plus que jamais, il était le garçon qu’il lui fallait. Depuis leur première rencontre, elle était tombé sous son charme… elle ne voulait pas perdre cette relation, non ! Taylor avait savouré ce baiser, comme si il venait de goûter un de ces grands millésimes, qu'on ne débouchent qu'en de très grandes et rares occasions. Ce baiser avait eu la douceur d'une brise, mais en même temps il trahissait un désir dont les enjeux dépassaient plus qu'une simple soirée, ou qu'une amourette de lycéens. Ce baiser était la promesse qu'à partir d'aujourd'hui, tous deux seraient "unis" dans les épreuves que pourraient mettre devant eux, la vie. Ce baiser était une promesse solide, celle que malgré tous, les aléas de la vie, les peurs et les doutes, au milieu de toute cette noirceur que peut vous offrir la vie, il y a toujours une bonne étoile qui vous guide. Et aujourd'hui, à travers ce baiser, Madison et Taylor s'étaient en quelque sorte promis d'être la bonne étoile de l'autre.

    Lorsque les lèvres de Collapse quittèrent celles d'Hotaru, elle se sentait le cœur libre. Elle garda les yeux fermés quelques instant, profitant de la douce chaleur du corps du jeune homme contre le sien. En effet, la jeune fille avait posée ses mains sur les hanches de coco, alors que lui-même avait posé les siennes dans le creux des reins de la jeune fille. Mais bon il fallait se stopper. En effet, le jeune homme avait lâché ses lèvres parce qu'un évènement perturbant venant d'attirer l'attention de ce dernier.

    "Y'AS UNE FILLE MOURANTE DEVANT LA SALLE, APPELEZ UNE AMBULANCE !!"


    La jeune femme ouvra grands ses yeux, serra des poings et regarda vers le jeune homme qui chutait au sol. Que se passait il ? Inquiète, elle n'osait pas détourner des yeux de la scène. Elle restait là, sans bouger d'un seul pouce comme scotché.La peur de mourir est un sentiment typiquement humain. La vie s'organise autour de cet axe : la fin. On sait que toute chose prendra un jour fin sous la forme actuelle qu'on connait. Cette peur peut devenir angoisse démesurée, nous y reviendrons plus loin. La perle bleu avait surtout peur lorsqu'elle voyait un autre s’effondrer, tomber, faire une crise... Que pouvait elle faire ? Est ce que le fameux agent 007 allait courir faire son métier et sauver le monde ? Et sa femme va elle rester sagement attendre au port ? Suite au prochain épisode.

_________________

L'homme est une plante qui porte des pensées, comme un rosier porte des roses et un pommier des pommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://screw-your-life.forum-canada.net
« A Kind of Mad Hatter ♫ »

avatar


Points :
0 / 1000 / 100

Masculin
► Messages : 316
◄ Inscrit le : 18/07/2010
Age : 26

Dossiers.
Poste: Surveillant
Pouvoir: Le Self-control

Lun 18 Avr - 13:40

    Dans beaucoup de livres, on mentionne un baiser fougueux durant lequel les secondes s'étirent, les oiseuax chantent et tout le tintouin. Eh bien, c'est faux. De la merde. J'avais pleinement conscience du temps autour de nous, qui avançait beaucoup trop vite. J'avais aussi conscience d'être entouré de boulets mais...
    Je m'en fichais. Sérieusement, un éléphant m'aurait marché sur le pied, je lui aurai pardonné... Tout ça pour quoi ? Parce que je tenais Hotaru dans mes bras et je me demande encore pourquoi je suis le seul à en avoir envie. Peut-être que le reste du monde est peuplé de rivaux assoiffés de ma petite poupée bleue... Qui sait ? Ce que je sais, c'est que je ferais tout pour que personne ne me la vole... Non, je ne suis pas jaloux... je suis juste un tout petit peu possessif. Mais il faut être indulgent parce que c'est la première fois. Ah et aussi parce que c'est Hotaru. Je veux dire... Si c'était une autre fille, il n'y aurait pas ou peu de raison d'être jaloux... parce qu'elle n'arriverait pas à la cheville d'Hotaru, vous me suivez ?
    Je deviens gaga c'est ça ? Vous me regardez de cette façon méprisante parce que je suis en train de devenir tout ce que j'exècre c'est ça ? Un amoureux transi... Moi ? Pfff...
    Je n'y aurai pas cru il y a quelques jours, jusqu'à ce que je croise Hotaru. Mais si ça en avait été une autre je serais resté moi-même... Je recommence, c'est ça ?
    Je pense tellement de choses à la fois... Je vais devenir dingue. Dingue d'Elle. Ah ! Je me fais un peu pitié. Est-ce que ça va être ça à chaque fois que je pose mes lèvres sur les siennes ? Un déluge de bon et de mauvais ? Un déluge de sens et de pensées stupides ?

    mais tout avait une fin, non ? Un courant d'air froid venait maintenant me battre les oreilles. Je me séparais d'Hotaru pour voir qui venait de faire ainsi intrusion... Pas que je suis curieux, mais on est quand même à une fête organisé par moi pour ma meilleure amie ; si ça dérape, ça me retombe dessus. Mettant fin au baiser, je pris conscience qu'Hotaru avait posé ses petites mains sur mes hanches. Maintenant, espérons que je ne rougisse pas trop parce que ça me ferait perdre toute ma crédibilité.
    Je me retourne doucement, histoire de faire en sorte qu'Hotaru laisse ses mains là où elles sont...

    "Y'AS UNE FILLE MOURANTE DEVANT LA SALLE, APPELEZ UNE AMBULANCE !!"

    Eh merde.... Je vais deovir m'éloigner d'Hotaru de mon plein gré. Je lui lance un regard désolé avant de m'éclipser pour voir ce qui se passe. Tiens, un homme qui s'effondre au milieu de la foule. Oké. L'important se situe dehors.
    Je me précipite à la porte, repousse les baudauds, pour admirer le corps sans vie de Kloé. J'ail l'impression que tout se disloque autour de moi. Et j'ai envie de vomir. Est-ce à cause de l'odeur ou parce que la scène me rend particulièrement triste et dégoûté. Je ne sais pas. Comme un pantin, j'enlève ma chemise et essuie avec les cheveux violets poissés de vomi. Puis je porte Kloé (même si son cadavre pue la mort et le vomi). Si je l'emmène dans la salle, je gâcherai définitivement la fête. Telle que je la connais, Sen va être brisée. Moi je peux supporter tout ça... Même très bien. Il faut que je m'éloigne avec ce corps... Avant qu'elle ne sorte.... Sinon, tout sera fichu.

    D'un pas déterminé, je m'éloigne vers les bâtiments où siègent les médecins.

_________________



If you want it, you can go on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
10 / 10010 / 100

Féminin
► Messages : 69
◄ Inscrit le : 19/11/2010
Age : 26

Dossiers.
Poste: Restaurateur
Pouvoir: La température

Dim 5 Juin - 19:56

Entre deux soupirs et une réflexion intense sur la fabrication du papier crépon, une voix
me ramène à la réalité. Un homme assez grand, brun, métisse et plutôt mignon je
dois l'avouer se tient devant moi.

"Bonsoir... On s'ennuie déjà ? Je vous offre quelque chose ?"

Je suppose que c'est de l'humour, je suis morte de rire... N'étant pas vraiment d'humeur à faire semblant de le trouver merveilleusement drôle, je me contente de pousser un vague grognement. Le grand brun à l'air de le prendre pour un oui et me tend un gobelet contenant un mélange rouge indéterminé. Je fixe le fameux liquide essayant de deviner sa composition avant je jeter l'éponge et d'en boire quelques gorgées. Le type me regarde en souriant et en fait de même. Le gout est étrange mais plutôt agréable.

"Vous êtes une connaissance de la star de la soirée?"

Je le considère un instant. Ai-je vraiment envie de faire la conversation avec un parfait inconnu ? Un inconnu grand, brun, métisse et super mignon ? Oui... Oui je crois que j'en ai bien envie...

"Pas vraiment, disons que j'ai été trainée ici par mes deux colocataires et je les ai suivis sans trop savoir pourquoi."

Il se rapproche lentement de moi.

"J'ai de la chance alors."

Un sourire charmeur apparait sur son visage. D'habitude je n'aime pas trop me faire draguer de cette façon, mais cette fois là je dois avouer que c'est plutôt agréable. Et puis j'étais partie pour passer une mauvaise soirée alors... Je m'apprête à reprendre une gorgée de la délicieuse boisson rouge mais je fais un faux mouvement et le contenu de mon gobelet se déverse sur moi. Super...

Je me lève et me dirige vers les toilettes pour me nettoyer. Derrière moi, le type me suis de près. Je ne l'écoute pas vraiment mais je crois qu'il me propose d'aller chercher une serviette ou quelque chose dans le genre pour essuyer la tache. J'ouvre la porte des toilettes. La petite salle est bondée, entre les filles qui se remaquillent, celles qui sont étalées sur la cuvette essayant de faire ressortir les substances qu'elles ont avalée peu avant et les bruits suspects qui s'échappent de la seule cabine fermée. Je préfère rebrousser chemin et me dirige plutôt vers la sortie. On ne sait jamais il y a peut-être un robinet ou même un tuyau d'arrosage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Points :
100 / 100100 / 100

► Messages : 153
◄ Inscrit le : 10/02/2011

Lun 6 Juin - 13:56

    Très mignonne ; et, fait plus ou moins importante, consentante. Attention, je ne parle pas ici de coït, juste qu'elle paraît avoir accepté l'idée de me parler. Tant mieux ! En attendant d'apercevoir ma future victime, je peux bien discutailler.
    D'un geste, elle attrape le verre de ** ** *** ******* que je lui tendais et en avale quelques gorgées, ce qui me donne bien sûr quelques idées pas propres mais qu'est-ce que vous voulez ?! On ne peut pas être parfait !

    "Vous êtes une connaissance de la star de la soirée?"

    Moi pas personnellement. On m'a dit qu'elle s'appelait Sen pour que je n'ai pas l'air trop con mais c'est tout...

    "Pas vraiment, disons que j'ai été trainée ici par mes deux colocataires et je les ai suivis sans trop savoir pourquoi."

    Des potes qui l'amènent ici et qui la laissent en plan ? Mais ils ont de la merde dans les yeux ou quoi ? Ah je vois... Sûrement le genre de mec qui va chercher ailleurs alors qu'il lui suffirait de baisser les yeux pour... Bref... Elles sont belles tes larmes. Mais qu'est-ce que je dis ?
    J'esquisse un pas tranquille vers elle.

    "J'ai de la chance alors."

    Je ne le pense pas vraiment. Ma présence ici n'a rien à voir avec de la chance. Je suis un tueur doué et un dragueur brillant... Ou l'inverse, ça revient au même. Et jusqu'à ce que je crève, j'obtiendrai ce que je veux de tout le monde. C'est comme ça. Je ne suis pas assez imbu de moi-même pour voir le monde comme un esclave. Juste que je suis assez persévérant pour qu'on cède à tous mes caprices. Et des caprices, j'en ai beaucoup ♥.
    Et là, elle fait un truc improbable : elle se renverse la boisson sur le chemisier ! Vous savez, comme dans les livres érotiques et on voit la dentelle de ses sous-vêtements toussatoussa quoi... Ah. J'ai une érection. Soit je me la fais, soit je souffres de priapisme jusqu'à la fin de la soirée, et ça, ça fait vraiment trop mal. Donc, lorsqu'elle se dirige vers les toilettes, je la suis sagement, en en profitant pour regarder son joli derrière. Histoire d'être poli, je lui propose un petit laïus discret sur mon attitude de gentleman qui me poussera sûrement à aller chercher une serviette-éponge ou quelque chose comme ça. Bien sûr elle ne m'écoute pas. D'ailleurs, aussitôt la porte des toilettes ouverte, elle fuit dans la direction opposée et sort du bâtiment... Très bien, dehors ça me va aussi.

    Alors qu'elle s'adosse contre le mur, je la regarde de haut en bas, m'approche d'elle, pose ma main à hauteur de ses yeux sur le béton froid et lui offre mon sourire le plus charmeur (en plus, j'utilise Signal White Now alors hein).
    Oh et puis, pourquoi s'encombrer du flirt et de tout ce qui va avec, c'est tellement chiant. On peut passer direct aux choses sérieuses, non ? De toute façon, elle doit déjà ses sentir très bizarre à cause du ** ** *** *******. Bon, c'est pas dans mon habitude de piéger les filles avec ce genre de truc, mais en fait, je voulais vraiment voir come ça agissait... Actuellement, je constate juste qu'elle respire un peu bruyamment et qu'elle rougit. Mais c'est peut-être juste moi qui lui fais cet effet là, non ?
    Un coup d'oeil à droite...
    Un coup d'oeil à gauche...
    C'est bon, il n'y a personne. Lâchant un rire malicieux, je la coince contre le mur, plonge ma tête dans son cou et entreprant de la peloter avec une précision de pro -que je suis-... Elle soupire légèrement lorsque je lui mordille la peau du cou puis gémit franchement lorsque je glisse ma main sur ses fesses. Aaaah, j'aime les femmes... ♥
    Oh tiens merde, ce serait pas ma cible qui entre dans la salle avec cet air guilleret et cette démarche de cabaret ? Mais si ! Son pic ne peut être confondu avec aucun autre ! Bon tant pis... Cette fille va devoir se passer de mes services.
    Je m'éloigne d'elle brusquement, sort ma main droite de sous son chemisier -tâché mais pas par moi- et ma main gauche de... YAWN ♥...

    "Désolé beauté, le devoir m'appelle."

    Et je rentre nochalamment dans la salle à la suite de ma cible... J'ai déjà une main sur le couteau... Il me suffit de l'approcher un peu...
    ...
    Bon, ça va être plus dur que je le pensais puisqu'il est constamment entouré de gens mais je trouverais bien un moment de faille !

    - "Y'AS UNE FILLE MOURANTE DEVANT LA SALLE, APPELEZ UNE AMBULANCE !!"

    Ah ben tiens, le voilà, mon moment. Alors que tout le monde se précipite vers l'hulu-berlu complètement allumé qui vient de rentrer dans la salle, je m'approche tranquillement de ma cible, par derrière -comme elle aime- et brandit mon couteau, prêt à frapper...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ► District Sud-Est :: Ecole [6 à 16 ans] :: × Gymnase-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com