AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

Chiot violet joue à la ba-balle {Pv. XIII

Small drop lost

avatar


Points :
3 / 1003 / 100

Féminin
► Messages : 224
◄ Inscrit le : 23/09/2010
Age : 24
Localisation : Partout autour de toi, m'attraperas tu ?

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Contrôle de la Flore.

Lun 20 Déc - 19:35

    Cette journée de décembre avait commencer comme toutes les journées d'hiver sur l'île : avec de la neige. Le sol était recouvert d’un léger voile blanc de neige et la jeune femme frissonnât. C’est vrai qu’il faisait froid mais le sport la réchaufferait vite. Ce qui, pensa Hotaru, poserait aucun soucis à son entrainement de basket. Il fallait juste qu'elle passe à l'intérieur du gymnase au lieu de le faire cacher à l'extérieur. Du basket et Hotaru ? Oui étonnant n'est ce pas ? Pourtant elle était bien en train de courir à vive allure avec un ballon à la main vers le panier de basket au moins trois fois plus haut qu'elle.

    Bon étant arrivée dans la salle d’entrainement qui était belle et bien vide, elle n’attendit pas plus longtemps pour commencer à travailler, elle s’avança doucement vers le milieu de la salle, elle soupira puis se relâcha complètement. La perle bleue tapa contre le ballon alors qu'il marchait à quatre pattes, donc il prit celui ci et le lança. Celui-ci rebondit alors contre le grillage qui emmurait en quelque sorte le terrain, et revint vers lui, tel un boomerang. Il le prit alors, se releva, les genoux tous fripés, les mains aussi, et dribbla la balle. Et.. panier ! Ben oui, vous croyez quoi hein ?! Hotaru est pas une grande sportive mais au basket et au tennis de table, il faut s'en méfier.

    Le temps passait doucement, le fille aux cheveux violacés continuait de s’entrainer. Elle ne comprenait pas pourquoi son niveau avait baissé. Bah il faut faire une recherche intérieur, fouiller au fin fond de son âme le cœur de son pouvoir, pour ensuite pouvoir l’exploiter comme il faut, le problème ici c’est que Hotaru avait eu beau chercher elle ne trouvait rien, que du froid et du noir, ce n’est pas pour autant qu’elle abandonnait bien au contraire… Enfin peut être que justement à force de trop vouloir se donner à fond elle n’avançait plus du tout maintenant, alors une pause devait s’imposer, pourtant elle n’était pas fatiguée, rah qu’est ce que c’était chiant ça franchement, ne pas savoir ce que l’on voulait vraiment, on aurait bien envie d’avoir un avis là-dessus, mais bon… Bah oui avec elle on peut toujours courir pour qu’elle s’adresse à quelqu’un quand elle a des problèmes, peut être seulement à une personne et encore, peut être que sa fierté mal placée l’en empêchait, peut être que en faite tout peut arriver quand même, encore une fois on s’égare sur une route qui n’a rien à voir avec ça. Bah peut être qu’elle avait attendu trop longtemps avant de rependre son entrainement, ou peut être que c’était du à autre chose, mais en tout cas elle ne savait pas encore quoi ; au moins elle savait qu’elle devrait se refaire une santé là-dessus, après presque une heure de combat contre elle-même elle arrêta tout et hop une main au visage pour éponger comme on peut les quelques gouttes de sueur sur le frond...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://screw-your-life.forum-canada.net
Crazy Dark Knight

avatar


Points :
25 / 10025 / 100

Masculin
► Messages : 419
◄ Inscrit le : 19/11/2010
Age : 28
Localisation : La ou tu m'attend le moins

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Contrôle de la gravité

Mar 21 Déc - 9:02

Décembre, un mois froid et triste, certain fête noël et le nouvel an, moi pas. Je n'ai jamais fêté quoi que ce soit, mais je m'en fiche, c'est pas important. Il n'y a que ici que je réfléchie autant, le gymnase, c'est ironique quand on considère le Q.I de la plupart des sportifs. Je suis en pleine séance de tractions sur la barre du panier de basket, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué. Je me stop à 5000, descend lentement de mon perchoir avec grâce et élégance et me dirige vers les vestiaires pour faire une petite pause avant le reste de mon programme matinale. J'arrive a la hauteur du distributeur et décide que sa suffira pour une petite pause. Je me sert donc un lipton Ice tea et me redirige vers la salle.

En entrant je vois quelqu'un a l'opposé de la salle. Je m'envole discretement vers les gradins pour ne pas déranger l'inconnu et pour voir a qui j'ai a faire. C'est un jeune fille, avec des long cheveux bleu, d'apparence frêle. Cependant même si elle n'était pas d'apparence très sportive, elle se débrouillé magnifiquement bien au basketball. Elle enchaîne les panier avec beaucoup de grâce et de ... beauté. Je ne pouvais détourner mon regard de ce magnifique enchainement, et alors qu'elle éffectue un magnifique dunk je me met a applaudire sans m'en rendre compte.

Je la vis se retourner vers moi et je lui adressa un léger signe de main.

_________________

La mort sourit à ceux qui se lèvent tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Small drop lost

avatar


Points :
3 / 1003 / 100

Féminin
► Messages : 224
◄ Inscrit le : 23/09/2010
Age : 24
Localisation : Partout autour de toi, m'attraperas tu ?

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Contrôle de la Flore.

Mar 21 Déc - 10:01

    Le basket c'est un sport collectif qui permet de se dépasser et un peu se défouler. C'est aussi un sport ou il faut un minimum d'organisation. Et un sport où Hotaru pouvait courir même seul à slalomer entre les obstacles imaginaires. C'était une journée comme les autres, beaucoup de cours et peu de temps libre, les années de lycée et universitaire étaient basées là dessus, mais cela pouvait être pesant à force. Afin de s'évader un peu et penser à autre chose que la dose d'émotion qu'elle venait d'achever, elle avait décider de jouer contre elle même. Mais voilà que quelqu'un venait de nouveau troubler ses habitudes. Qu'est ce qu'ils avaient en ce moment les autres à vouloir la voir ? Encore quelqu'un qui se moquerait, l'appellerait fantôme de l'internat ? Hotaru n'en voulait plus, n'en pouvait plus.

    Sa respiration accélérait de plus en plus. Puis, dans un moment de pure peur, son corps arrêta de bouger, paralyser. Elle paniqua encore plus et son souffle devint encore plus court. Quelqu'un l'avait vu, une autre personne qui bouge et qui pense venait de frapper des mains pour applaudir son panier. Elle eu tout de fois le courage de se retourner face à cette apparition. Un jeune homme. Ses cheveux était d'un chocolat avec 100% de cacao : noir profond. Elle ne voyait pas à cette distance mais ses yeux aussi avait l'air sombre.

    Contre toute attente le voilà qui lui fait signe de la main. Hein ? Quoi. Que devait elle faire... Loin d'être rassurée, elle opta pour le "approche toi même" en restant sur place, droite tel un piquet, la balle orange et noire entre ses mains.Vêtue de sa robe blanche, en sueur et les yeux grands ouverts. Si elle n'avait pas eu son ballon, elle aurait encore put traumatiser des jeunes gens. Enfin... même avec le ballon, les personnes qui regardent trop de films auraient put dire que c'est un spectre venant prendre sa revanche... Elle ne voulait pas parler. Elle ne voulait pas entendre. Mais elle était curieuse de voir qu'il avait porter son attention sur elle sans lancer une vanne blessante ou lui prendre le ballon en la poussant sur le sol...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://screw-your-life.forum-canada.net
Crazy Dark Knight

avatar


Points :
25 / 10025 / 100

Masculin
► Messages : 419
◄ Inscrit le : 19/11/2010
Age : 28
Localisation : La ou tu m'attend le moins

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Contrôle de la gravité

Mer 22 Déc - 13:22

J'attendait un signe, une parole, un geste de la main, mais elle ne fis rien, elle resta là a me regarder.
Sa robe blanche lui donner un aspect angélique, rien de repoussant en tous cas.
J'avait entendit les rumeurs sur cette fille mais se n'était que des fantasmes raconter par puceau peureux en manque.
Elle affichait toujours un visage triste que la solitude ne faisait qu'empirer, elle avait du souffrir.
Je voulais lui montrer que j'était moi aussi passer par la douleur, et le meilleur moyen était de lui montrer que j'était "différent".

Je descendit don des gradins par la vois des airs, comme sur un escalier invisible, on nous aurait pris pour deux fantômes si quelqu'un était entré à se moment la.
Je me pose devant elle a quelque centimètre.

" je m'appelle XIII et toi ?"

_________________

La mort sourit à ceux qui se lèvent tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Small drop lost

avatar


Points :
3 / 1003 / 100

Féminin
► Messages : 224
◄ Inscrit le : 23/09/2010
Age : 24
Localisation : Partout autour de toi, m'attraperas tu ?

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Contrôle de la Flore.

Mer 22 Déc - 20:27

    Oh un joli n'oiseau ! En effet le jeune homme marchait dans les airs ! Oui bon d'accord, ça fait un peu plus Jésus dit comme ça mais ce serait trop pour les chevilles du jeune homme. Ce dernier semblait descendre des marches invisibles pour finalement se "poser" non loin de la perle bleue. Cette dernière, vous vous en douterez, était surprise mais cette arrivée aérienne peut courante de nos jours. Mais elle pensa à sa clef, ses fameux pouvoirs que les gens voulaient s'approprier... alors lui aussi avait une clef qu'il activait pour marcher dans les airs ou était il tout simplement super man ?

    Une phrase simple mais étonnante surgit de ses lèvres :

    " je m'appelle XIII et toi ?"

    Ben le fantôme de l'internat bien sûr, quelle question ! Hotaru ne savait pas ce qu'il venait faire là, le déranger en plein match contre elle même mais aussi perdre son temps à venir la questionner ou tout simplement lui parler. D'habitude un élève de l'école lui aurait fait un cloche pied ou lui aurait envoyé un ballon à la figure pour oublier sa peur des spectres. D'ailleurs, cet élève avait un nom curieux. C'est vrai que XII n'était pas très courant de nos jours. Finalement elle répondit en serrant ses doigts autour du ballon orange et noir :

    - Heu...je suis Hotaru....

    Instinctivement, la jeune femme baissa des yeux. Et là ! Le déclic : elle lui prenait son temps, sa parole...mais en plus elle l’empêchait de jouer. Oui après tout il était pas juste venu là pour regarder une momie chercher un trésor. Elle tendit ses bras comme un robot et dit doucement avec son regard de chaton abandonné :

    - Tu veux surement jouer...tiens.. tiens le ballon.

    Elle finit par le poser au sol devant les pieds du jeune homme ne voyant de réaction de sa part. Voulant le laisser tranquille le temps de son entrainement et ensuite, elle commença à se diriger vers la sortie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://screw-your-life.forum-canada.net
Crazy Dark Knight

avatar


Points :
25 / 10025 / 100

Masculin
► Messages : 419
◄ Inscrit le : 19/11/2010
Age : 28
Localisation : La ou tu m'attend le moins

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Contrôle de la gravité

Jeu 23 Déc - 9:40

- Heu...je suis Hotaru....

En finissant sa phrase elle baissa les yeux et se crispe sur le ballon. Elle ne devait pas être habitué a ce que quelqu'un vienne lui parler, porter son attention sur elle. Soudain elle tandis les bras et me présenta le ballon.

- Tu veux surement jouer...tiens.. tiens le ballon.

Elle fit tomber le ballon a mes pieds et se retourna pour se diriger vers la sortie. Moi je restait la, sans bouger, ne sachant que faire.

" Attend !!!"

Elle se stoppa, mais ne se retourna pas, attendant peut être l'objet de mon interpelement.

"Tu veut qu'on s'entrainent ensemble ?"

Elle se retourna lentement. Je ne savait pas quel était son niveau réel, alors je lui fis une petite démonstration.
Je fis monter le ballon au niveau de mes main, envoie le ballon dans le panier avec assez de puissance, me dirige vers elle, rattrape le ballon qui avait rebondi et lui tend enfin le ballon.

_________________

La mort sourit à ceux qui se lèvent tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Small drop lost

avatar


Points :
3 / 1003 / 100

Féminin
► Messages : 224
◄ Inscrit le : 23/09/2010
Age : 24
Localisation : Partout autour de toi, m'attraperas tu ?

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Contrôle de la Flore.

Jeu 23 Déc - 16:26

    "Tu veut qu'on s'entrainent ensemble ?"

    Il veut vraiment perdre son temps avec elle ? Alors soit. La jeune fille hocha de la tête intéressée. Cette fois la lueur dans les yeux de la demoiselle n'était pas la même, c'était des yeux pleins de malice. Hotaru n'avait ces yeux que lorsqu'elle jouait au basket ou qu'elle se battait à l'épée : l'envie de réussir à tout prie. Cette envie de réussir en général pour la vie avait disparue. C'est dévalorisant, très douloureux en prenant conscience que l'objet de son désir, ne changera pas d'avis, il faut aussi apprendre à respecter son choix, être en quelque sorte bon joueur. On passe pour stupide si on s'accroche désespérément, et on nous fuira que davantage, c'est ainsi, puisqu'on anhèle tout esprit de conquête chez l'autre, on le dévalorise en devenant une proie trop facile, sans goût... Ne penses-tu pas que la vie soit un peu courte pour gâcher son temps à courir après une chimère ?

    La jeune fille lui prit le ballon des mains et commença à dribbler, légèrement en avant. Dribble de la main droite, elle se déplace et change de main comme pour narguer le jeune homme. La jeune femme trouvait un caractère complètement différent lorsqu'elle jouait. Finalement elle recula et, toujours en dribblant, couru vers le panier. Elle ne pensait pas qu'il allait la rattraper si facilement mais XII se trouvait près d'elle et la bloqua juste avant le panier. De nouveau, Hotaru le nargua en allant à droite, à gauche, plus à gauche, tournant sur elle même... Après un long tour de passe-passe, elle profita d'une feinte dans la concentration du jeune homme pour courir au panier et lancer de toute ses forces le ballon. Contre toute attente, il roula quelques secondes sur la barre de fer rouge mais finit par tomber dans le filet pour finir sa course au sol.

    Un combat assez bref, sans grande peur et décevant. Voila les premiers mots qui peuvent parvenir aux esprits de chacun en voyant ceci. Et pourtant, pour la jeune fille, ce combat représentait le début d'une nouvelle vie. Ces yeux lui procurerait une puissance beaucoup plus intéressante qu'avant et puis cette partie de basket allait s'avérer être une nouvelle rencontre. Finalement le jeune homme jouait le jeux et ne souhaitait en rien la basculer à terre... un bon point. Par contre, s'il pensait qu'elle était d'un niveau faible dans ce sport : il se mettait les doigts dans le nez...

_________________

L'homme est une plante qui porte des pensées, comme un rosier porte des roses et un pommier des pommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://screw-your-life.forum-canada.net
Crazy Dark Knight

avatar


Points :
25 / 10025 / 100

Masculin
► Messages : 419
◄ Inscrit le : 19/11/2010
Age : 28
Localisation : La ou tu m'attend le moins

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Contrôle de la gravité

Dim 26 Déc - 9:44

Elle hocha la tête en signe d'acceptation, dans ses yeux s'alluma une lueur, sa allait être une belle partie.
Elle me prit le ballon et se mis a dribbler devant moi, alternant les dribble a droite ou a gauche avec une grande aisance. Elle pris du recul, me dépassa et couru vers le panier. Elle était assez rapide il faut l'avouer, cependant je me mis a courir moi aussi et je l'a bloqua devant le panier. Elle recommença a aller a droite et gauche pour me perdre. Elle n'était plus la même qu'au début, elle n'avait plus cette aspect faible et fragile, elle devenait beaucoup plus forte quand elle avait un objectif, la lueur dans ses yeux était d'une grande puissance. Elle profita de mes réflexions pour me feinté, partir vers le panier et tirer avec puissance.Le ballon tourna sur le cercle puis finalement tomba.

Ce fut court mais intense, je restait sur place, totalement figée. Une grande excitation monté en moi, malheuresement je savait qu'elle ne m'était pas bénéfique. Je me retournais vers elle, Un sourire sadique se dessina sur mon visage, mais yeux comme plein de rage. voilà bien longtemps que sa ne m'était pas arrivé, une crise de démence, mortel pour mon entourage. Je commençait a activer mon pouvoir sans le vouloir, l'air devint pesant dans le gymnase, la jeune fille mis un genou a terre.

Je devais résisté, ne pas lui faire de mal, elle ne méritait pas sa. Je concentre donc mon pouvoir sur moi, m'immobilisant. mon visage redevint normal, je mis les deux genou a terre a bout de souffle. Je lui lança un faible :

" Désolé ...."

_________________

La mort sourit à ceux qui se lèvent tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Small drop lost

avatar


Points :
3 / 1003 / 100

Féminin
► Messages : 224
◄ Inscrit le : 23/09/2010
Age : 24
Localisation : Partout autour de toi, m'attraperas tu ?

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Contrôle de la Flore.

Lun 27 Déc - 18:31

    Un regard froid, un regard terrible. Voilà ce que voyait maintenant Hotaru dans les yeux du jeune homme. Qu'avait elle fait, il ne pouvait accepter qu'elle marque un vulgaire panier ? L'air se compresse soudain au dessus d'elle comme s'y quelqu'un s'y appuyait pour faire du saute mouton. Mais cette fois la pression augmentait fortement et la jeune fille du poser un genoux et se courber un peu tellement c'était fort. Ses épaules étaient faibles, trop faibles face à cette pression. La jeune fille était totalement apeurée, craignant de rester ainsi ou jusqu'à devoir s'allonger au sol.

    Le temps... Le temps passait, s’égrenait. Le temps coulait, emportait de seconde en seconde les dernières onces de sa raison dans ses lents battements. Le cœur. Le cœur du temps le détruisait à chaque pulsation, et lui, il ne pouvait rien faire d'autre qu'attendre, attendre, et contempler la torture qu'elle subissait elle même sans pouvoir faire quoi que ce soit. C'était une erreur, une abomination. C'était impossible, c'était... Ça ne devait pas être un pouvoir, une force donné par dame nature...impossible. Une petite visite du cerveau de mademoiselle vous dit ?

    "Que se passe t-il ? J'ai l'impression d'étouffer et de porter une charge énorme de plus en plus lourde. Est ce que je vais mourir comme ça, étouffant dans cette vulgaire salle de sport ? Et comment ça se fait... ça ne devrait pas arriver comme ça...ça n'arrive jamais comme ça... Ah ou c'est lui, le brun ? Mais pourquoi, je lui ai rien fait pour l'énerver n'est ce pas ? Ou peut être que lui aussi pense que je suis un fantôme alors il veut mettre à fin à toutes ces craintes... Je ne pensais jamais qu'étouffer aurait put autant être douloureux... J'ai peur..."

    La peur de mourir... Mais si l’on y regarde de plus près, l’angoisse de la mort est un déplacement. Ce n’est pas la peur de ne plus être mais la peur d’être. La vie est une durée non maîtrisable. On peut calculer une durée de vie moyenne, mais ce ne sont que des statistiques, une moyenne de tous, or ce qu’il y a de pire c’est d’être assimilé au reste, aux autres. Pris individuellement personne ne peut donc connaître le moment de sa fin. L’Homme peut-il être sûr qu’au dernier moment, “il aura servi” à quelque chose ? Et...est ce que la jeune fille avait servie à quelque chose autre qu'à des scientifiques avides d'argent ?

    Finalement l'air revint "normal" quelques secondes plus tard. De petites secondes mais tellement effrayantes... Hotaru restait tétanisé à genoux sur le sol pendant que le jeune homme s'excusait. Elle ne savait pour l'instant que lui répondre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://screw-your-life.forum-canada.net
Crazy Dark Knight

avatar


Points :
25 / 10025 / 100

Masculin
► Messages : 419
◄ Inscrit le : 19/11/2010
Age : 28
Localisation : La ou tu m'attend le moins

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Contrôle de la gravité

Lun 27 Déc - 19:49

Elle ne répondit pas, elle avait peur, cette sensation que j'inspirais aux adultes du laboratoire dans ma jeunesse. Je n'étais pourtant plus le même, je n'étais plus faible et enfermé dans une cellule, les scientifiques ne pouvais plus rien me faire. J'étais loin, loin d'eux, loin des autres aussi, des douze autre. J'étais le dernier, le meilleur. Je porte mon regard vers le tatouage qu'ils m'ont fait, me donnant une nouvelle identité, s'appropriant ma vie.
Finalement je ne pouvais pas tout faire comme les autres, par ce que je ne suis pas comme eux. J'observe ensuite mon autre main, incrusté d'un bout de fer, indiquant mon mal être.

Je me relève difficilement, la jeune fille ne dit toujours rien. Je m'approche de quelques pas, elle a un frisson. Je me recule et me dirige vers les vestiaires. C'est fini, plus jamais je ne ferais de sports avec quelqu'un d'autre, pour leur bien à tous. Il n'y avait que cette sensation qui me faisait passer de l'autre côté, cette envie de me dépasser, de me battre de toutes mes forces contre quelqu'un de très puissant.
Elle ne méritait pas sa, surtout elle, sa ne la plongera que plus dans sa solitude.

j'entendit des mouvements derrière moi, mais je ne me retourne pas, qu'elle oublie mon visage.

_________________

La mort sourit à ceux qui se lèvent tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Small drop lost

avatar


Points :
3 / 1003 / 100

Féminin
► Messages : 224
◄ Inscrit le : 23/09/2010
Age : 24
Localisation : Partout autour de toi, m'attraperas tu ?

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Contrôle de la Flore.

Jeu 30 Déc - 15:16

    La vie s'organise autour de cet axe : la fin. On sait que toute chose prendra un jour fin sous la forme actuelle qu'on connait. Cette peur peut devenir angoisse démesurée, nous y reviendrons plus loin. Ce n’est pas la peur de ne plus être mais la peur d’être. Souvent on entend : “ce n’est pas la mort qui me fait peur, mais la souffrance”. On ne peut pas avoir peur de la mort parce qu’on ne sait pas ce que c’est. La mort est une idée, un fantasme. Ce qui angoisse ce n’est pas de mourir mais de ne pas savoir. Alors que la souffrance est connue. Chacun a pu un jour où l’autre vivre une douleur, une souffrance, physique ou psychologique. Mais la douleur est bien quelque chose de conscient, on sait ce que c’est. De plus elle appartient à la vie. Lorsque quelqu’un meurt on dit : “il est parti sans souffrir”, ce qui démontre bien l’idée de se rassurer dans la mort. Et lorsque : “il a beaucoup souffert avant de mourir”, on a tendance, là encore dans un souci d’apaisement de l’esprit à rajouter : “il ne souffrira plus maintenant”. La mort comme une libération de la souffrance... Je pense qu’une partie de la réponse se situe à ce niveau. Est-il concevable d’envisager la vie comme une souffrance, quelque chose auquel on ne peut faire face. Hotaru avait eu peur, peur de mourir par la souffrance d'être étouffé. Mais maintenant que le jeune homme s'éloignait sans dire un mot, une autre peur s'installa dans le cœur de la jeune fille.

    La peur de blesser. Il y a comme un effet miroir : on a peur de blesser l'autre, parce qu'on a peur aussi de se faire du mal. Mais là, elle allait un peu loin. Par peur de blesser ou d'être rejetées, certaines personnes évitent d'exprimer ouvertement leurs sentiments. Rien de tel pour fausser les relations et s'enfoncer dans la frustration. Après tout dans son regard, il avait l'air tout aussi surpris qu'elle par cet évènement. Peut être ne voulait il pas le déclencher... mais oui c'est comme la première fois où elle a activé son pouvoir, qu'elle a blessé des gens sans le vouloir qui les ont conduis à la haïr. Hotaru ne voulait pas que XIII croit qu'elle le détestait aussi elle se releva, un peu plus sûre d'elle et elle s'approcha de lui. Ne voyant aucune réaction en dehors d'une avancée égale la jeune femme fronça ses sourcils avec un air un triste trottina jusqu'à lui pour finalement s'accrocher à son bras et lui dire gentillement :

    - Tu sais... c'est pas ta faute... Faut pas que tu t'en veuilles... je suis désolé...

    Oui elle aussi avait peur de l'avoir blessé. Ils étaient tout deux dans la même situation, se posant les mêmes questions....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://screw-your-life.forum-canada.net
Crazy Dark Knight

avatar


Points :
25 / 10025 / 100

Masculin
► Messages : 419
◄ Inscrit le : 19/11/2010
Age : 28
Localisation : La ou tu m'attend le moins

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Contrôle de la gravité

Ven 31 Déc - 9:14

Finalement elle m'avait rattrapé et me tenait par le bras. Je regardez toujours devant, n'osant me retourner.

- Tu sais... c'est pas ta faute... Faut pas que tu t'en veuilles... je suis désolé...

Je consentit enfin a la regarder, les yeux dans les yeux. C'est grand yeux d'un bleu profond, a ce moment la j'aurais pu m'y noyer, pour en finir. Cependant me plonger dans son regard m'apaiser, je ne voyait plus les souci qui m'entourait, j'étais calme, serein. j'ouvrit la bouche pour parler mais aucun son ne sortit, j'était totalement muet, je fis un gros effort sur moi même et je réussit enfin a sortir quelque chose.

"Merci ... mais ... je ne peut pas continuer ... c'est trop risqué ... "

Tel était ma pensée, si je continué ainsi, un jour je perdrait totalement le contrôle et je n'existerait plus, il n'y aurait plus que lui. Ce fou qui se balade dans ma tête, qui parle dans ma tête, qui me donne des visions, qui veut mon corps pour être libre. Mais je ne pouvais pas lui laissait le contrôle, c'est hors de question.

_________________

La mort sourit à ceux qui se lèvent tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Small drop lost

avatar


Points :
3 / 1003 / 100

Féminin
► Messages : 224
◄ Inscrit le : 23/09/2010
Age : 24
Localisation : Partout autour de toi, m'attraperas tu ?

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Contrôle de la Flore.

Ven 31 Déc - 13:17

    Finalement, et au soulagement de la jeune fille, XIII s'tait retourné vers elle et avait baigné son regard dans le sien sans pour autant se risquer trop loin dans le regard de la jeune femme. Ses yeux gris et chocolat étaient sombres tandis ce que ses lèvres s'ouvraient puis se refermaient sans jamais dire une mot. Finalement il réussi à atteindre une phrase :

    "Merci ... mais ... je ne peut pas continuer ... c'est trop risqué ... "

    On entend souvent dire qu’il faut aider l’autre que ne pas le faire est synonyme d’indifférence, d’égoïsme, d’individualisme… Aider l’autre c’est généralement lui porter secours lorsqu’il est en difficulté, c’est l’accompagner lorsqu’il traverse des épreuves, mais c’est aussi lui permettre de franchir des obstacles ... Oui Hotaru voulait l'aider, l'aider de tout son cœur puisqu'elle se rendait compte qu'il n'était pas vraiment responsable de son propre état. Bien sur il lui était totalement impossible de dire 't'inquiètes tout baigne' mais c'était déjà pas mal de se résoudre à aider la source du problème.
    Elle releva les bouts de ses lèvres et prit un regard attendrissant pour lui souffler gentillement :

    "Si tu fais demi tout maintenant..t’arrivera pas la prochaine fois... et puis j'ai plus peur, c'est pas ta faute"

    Elle serra le bras du jeune homme entre les siens et tira doucement pour l’amener sur le terrain. La salle était illuminée du ciel de fin de journée, seul le ballon trônait au centre du terrain comme s'il attendait qu'on le guide telle une marionnette pour une troupe de théâtre ambulant. La perle bleue tirait toujours le jeune homme avec douceur regardant de temps à autre s'il était en colère ou non. Elle le lacha et se posta devant lui semblant lui crier va s'y toujours j'ai pas peur de toi (même si bon la peur était au rendez vous).

_________________

L'homme est une plante qui porte des pensées, comme un rosier porte des roses et un pommier des pommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://screw-your-life.forum-canada.net
Crazy Dark Knight

avatar


Points :
25 / 10025 / 100

Masculin
► Messages : 419
◄ Inscrit le : 19/11/2010
Age : 28
Localisation : La ou tu m'attend le moins

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Contrôle de la gravité

Mer 5 Jan - 16:20

"Si tu fais demi tout maintenant..t’arrivera pas la prochaine fois... et puis j'ai plus peur, c'est pas ta faute"

Elle serra mon bras contre son corps, fulgurante pensée perverse, je me décide a ne pas regarder l'objet de ma pensée. Elle me tira doucement pour m'emmener sur le terrain, la forme revenez, un sourire se dessina sur mon visage. Elle dépassa le ballon, me lâcha et se posa devant moi, prête .
J'attrape le ballon, le fait rebondir quelques fois et me tient prêt a partir a l'assaut.
Je me penche un peu, fléchit mes jambes et commence a dribbler vers l'avant. Elle est devant moi, elle se tient prête, attendant le déferlante. Je continu droit sur elle, m’arrête a quelques centimètre et la gratifie d'un sourire. Je tourne sur moi même, feinte a droite, elle me bloque le passage. Nouveau tour dans l'autre sens et cette fois je passe et fonce vers les cages. Hotaru me rattrape facilement et tente de me reprendre le ballon en pleine course, je change donc de main. Elle aussi change de côté, j'en profite pour accéléré. Je suis enfin assez près du panier, je saute et tire de toute mes forces dans la direction du panier. Le ballon rebondit sur le cercle.

_________________

La mort sourit à ceux qui se lèvent tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Small drop lost

avatar


Points :
3 / 1003 / 100

Féminin
► Messages : 224
◄ Inscrit le : 23/09/2010
Age : 24
Localisation : Partout autour de toi, m'attraperas tu ?

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Contrôle de la Flore.

Ven 14 Jan - 20:57

    Parfois, les événements restent ancrés dans les mémoires. Les plus douloureux surtout. Ils restent là, chacun est prisonnier d'un terrible souvenir qui est destructeur. C'est le cas de cette jeune femme. Elle souffre encore. Parce que jamais elle n'oubliera les humiliations et les insultes. Pourtant, cette fois elle n'oubliera pas non plus cette partie de basket, une fin de soirée originale et passionnante pour la grande joueuse mais la petite hasardeuse...

    Le terrain est désert, ce qui est rare. Enfin, il faut dire qu'il fait assez froid aujourd'hui. Ils doivent être dans la salle de musculation pour certains, et d'autres dans la salle de musique où que sais-je encore. Mais cela ne me dérange pas d'être seul, au contraire, ça me fait du bien. Cela me permet de réfléchir correctement. Réfléchir à comment aurait été sa vie si elle n'était pas coincé ici jusqu'à la fin de ma vie. Putain de vie... Oui Hotaru prenait toujours cet endroit comme une prison. Elle aurait été à l'école, dans des cours normaux ? Elle aurait aussi trouver autour d'elle les barreaux d'un prison. Comme si la vie était prédéfini, que nous savions ou nous allons, sans nulle doute, une quête, une seule, votre destinée, votre envie, votre besoin perpétuelle de vous prouver à vous-même et aux autres de quoi vous êtes capable, sans nulle doute du pire comme du meilleur. Un semblant de regret dans certain de vos choix, un semblant de gloire dans d’autre. Sa vie, elle est pitoyable et sans le moindre intérêt, serais-ce cacher en elle que l’accomplissement de ce désert si béant me donne l’impression d’y faire quelques chose de bien ?

    - Dommage...

    Cela était d’un banal et elle le savait bien. Mais elle ne se souciait vraiment de savoir comment il allait, c'était mieux que tout à l'heure, c'était déjà un grand pas. Elle avait envie qu’il lui explique ce qui lui passait par la tête. Alors attendais patiemment sa réponse au panier loupé. Avec sur le visage se sourire toujours aussi timide et réservé. Le ballon avait ricoché sur le panier, pourtant ses pas étaient bien placés, son élan gracieux... seulement il n'avait pas prit appuis sur sa jambe avant de tirer, une faute semblant minime mais pourtant, elle prenait tout son sens.

    Ses yeux finirent par se loger dans ceux du bel imprudent, notant bien qu'il semblait tout, sauf conscient du peu de plaisir que sa présence apportait à Hotaru. Finalement, la jeune femme couru et sauta assez pour attraper le ballon d'une main puis elle couru de l'autre côté du terrain. Alors qu'elle courait, ses cheveux bleus volaient dans le vent... mais aussi les souvenirs, une image... Alors qu'elle était paisiblement à réfléchir de sa façon de jouer puis de tirer, la jeune femme sauta sans savoir qu'une photo qu'elle aimerait oublier allait se pointer devant ses yeux. En plein saut, son bras lança automatiquement le ballon qui ne passa pas au dessus du panier. La jeune femme, voulant se débarrasser de l'image d'un mouvement de tête, tomba au sol en même temps que le ballon à ses pieds...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://screw-your-life.forum-canada.net
Crazy Dark Knight

avatar


Points :
25 / 10025 / 100

Masculin
► Messages : 419
◄ Inscrit le : 19/11/2010
Age : 28
Localisation : La ou tu m'attend le moins

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Contrôle de la gravité

Sam 15 Jan - 19:44

- Dommage...

Ouai ... Dommage ...
Je la voyait pourtant a l'intérieur. Il faut dire que je n'était pas totalement concentré, c'est la première fois que je réfléchi autant pendant le sport. Toute cette histoire m'a retourné, elle a fait resurgir mon passé, j'en ai assez de me souvenir de tous sa, ils sont tous mort un point c'est tout. Je suis le seul a avoir survécu, a m'être échappé.

Je me retourne vers elle et la regarde, elle ressemble a une personne que j'ai connu il y a bien longtemps, mais c'était mec donc pas possible. Finalement elle couru vers la balle, la rattrapa au vol et couru vers le panier opposé. Ces long cheveux bleu dansait derrière elle, quelle belle image ...
Elle sauta vers le panier, je sentait que quelque chose n'allait pas, elle paraissait troubler, elle lança la balle mais celle ci passa loin du panier.

" Merde ! "

Je n'u pas le temps d'activer mon pouvoir, elle tomba en même temps que la balle. Je me précipite vers elle et lui relève la tête, je dégage les cheveux de sur son visage et la soulève, la portant maintenant dans mes bras.

" Sa va ? "

_________________

La mort sourit à ceux qui se lèvent tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Small drop lost

avatar


Points :
3 / 1003 / 100

Féminin
► Messages : 224
◄ Inscrit le : 23/09/2010
Age : 24
Localisation : Partout autour de toi, m'attraperas tu ?

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Contrôle de la Flore.

Mar 1 Fév - 17:04

    Le sport est un phénomène quasi universel dans le temps et dans l'espace humain. La Grèce antique, la Rome antique, Byzance, l'Occident médiéval puis moderne, mais aussi l'Amérique précolombienne ou l'Asie, sont tous marqués par l'importance du sport. La majorité des femmes fait d'abord du sport pour des raisons de santé et d'esthétique. Mais au-delà du bien-être physique, le sport apporte aussi une véritable force mentale.

    Elle n'avait rien ? Comment ? Ça n'était pas possible, elle avait bien vu le sol arriver tout seul comme un boulet de canon et la frapper à la joue. La blesser. Elle. Une reine dont la peau si belle et si pâle prenait immanquablement la marque de chaque coup reçut ! Elle avait quelque chose c'était sûr, mais elle ne possédait pas, dans l'immédiat, une quelconque glace qui lui aurait éventuellement permis de détailler sa joue pour chercher un hématome, et se refaire une beauté, aussi. Elle n'était pas tout à fait sûre des propos de son sauveur. Il l'aida à se relever et sans réfléchir, elle décida de se lever pour ne pas qu'il ai tout son poids à soulever même s'il n'était pas important. Elle y arriva assez difficilement, se trouvant très lourde. Elle lui fit une légère grimace, mais elle savait bien que si elle ne le faisait pas elle aurait surement de grandes douleurs plus tard et elle augmentait les chances de s’en fouler une. Une fois sur ses deux pieds, elle remarqua également qu’elle était beaucoup plus grande qu’avant. Hein ? Une impression ? Ah oui bof... tant pis. pour finalement la porter dans ses bras, comme une reine. Gracieuse.

    "Ça va ? "

    Cette image qui venait de pourrir son tir ? Elle ne le sait pas et elle ne veut pas y penser pour le moment. S'en est trop et d'ailleurs elle préfère ne plus y penser du tout et regarder le regard confiant du jeune homme. La jeune femme hocha de la tête, les joues rosées et poussa doucement un des bras du jeune homme pour redescendre "sur terre". Il la laissa se poser au sol gardant son regard non rassuré de l’état de santé de la jeune femme. Pourtant celle-ci allait très bien, elle avait eu plus mal auparavant aussi cette douleur devenait ridicule et presque imperceptible.

    Ensuite elle recula, rattrapa le ballon qui continuait machinalement de faire de petits mouvement au sol, puis avec quelques pas d'élan, elle sauta, et elle mit une nouvelle fois ce ballon dans le panier avec sa main droite. Pour une fois qu'elle y était parvenu correctement. La jeune femme ne voulait pas qu'il croit qu'elle était faible telle une pouffe et qu'elle savait revenir sur ses pieds dans un match de sport...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://screw-your-life.forum-canada.net
Crazy Dark Knight

avatar


Points :
25 / 10025 / 100

Masculin
► Messages : 419
◄ Inscrit le : 19/11/2010
Age : 28
Localisation : La ou tu m'attend le moins

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Contrôle de la gravité

Mar 8 Fév - 17:41

Elle était la dans mes bras, calme, sereine ... ou pas ...
Elle a l'air tracassé, quelque chose la dérange, moi peut être. En tous cas elle poussa doucement mon bras pour que je la laisse se remettre sur pieds. Je la laisse se remettre debout encore inquiet sur son état, mais son sourire ne laisse rien paraître. Elle recule, prend le ballon et parvint enfin a mettre le panier tant convoité. Elle est forte, c'est indéniable, elle est belle aussi, les seuls qui me contrediront sont ceux qui ne l'on jamais vu sourire. Cependant je ne désirait pas qu'elle soit mienne, peut être car je sentait une forte présence autour d'elle, peut être que je la trouve trop jeune, même si l'idée d'une verge vierge ne me déplaît pas. Je voulait surtout la protéger, comme la soeur que je n'ai jamais eu ...

Tandis que je l'observer, je vis entrer dans la salle un groupe de jeune qui n'avait pas l'air tous a fait sympathique. Le genre de mecs qui aime bien chercher la merde la ou ils vont, vu leur âge je suppose qu'ils sont encore dans la magnifique école, peut être même dans la classe d' Hotaru vu comment ils s'avancent vers cette dernière. Ils sont trois : Un grand maigre, un petit gros et un mec normal. Le parfait cliché !
Celui qui avait une taille est un poids a peu près normal lui tint a peu près ce discours :

" Fait pas ton aristo et écartes les jambes, t'attends que sa depuis tout à l'heure ! "

Surement c'était t il déjà croisé en cette douce journée ...

_________________

La mort sourit à ceux qui se lèvent tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Small drop lost

avatar


Points :
3 / 1003 / 100

Féminin
► Messages : 224
◄ Inscrit le : 23/09/2010
Age : 24
Localisation : Partout autour de toi, m'attraperas tu ?

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Contrôle de la Flore.

Sam 12 Fév - 15:17

      PEUR
      n. f. Crainte, frayeur, émotion pénible produite par l'idée ou la vue d'un danger. Avoir peur. Il eut grand-peur. Il eut une belle peur. Faire peur à quelqu'un. Je lui en ai fait la peur. Il lui fit peur des suites qu'aurait son action. Il n'en a eu que la peur. Quitte pour la peur. Il a eu plus de peur que de mal.


    V ous vous sentez piégé(e) - enfermé(e) dans une situation sans issue ? Vous avez peur, vous êtes angoissé(e) ? La peur est une émotion et comme toute émotion, la peur a un rôle positif. La peur sert à se protéger du danger. Quand la peur est là, le corps est paralysé un instant et donne le temps de décider. Quand la peur est là, le sang afflue vers les muscles des jambes et cela donne des forces pour la fuite ou l'affrontement. Avec la peur, la sécrétion des hormones permet ce corps tendu, en alerte , prêt à agir. L'attention se fixe sur la menace et permet la décision appropriée. En cela la peur est et reste utile. Car la peur est en principe, liée à un danger réel et reconnaissable.

    Mais est ce qu'Hotaru avait besoin d'avoir peur ? Ne pouvait elle pas simplement passer un après midi normal et sans obstacles ..? Visiblement non. Il y avait toujours des abrutis qui venaient l’embêter dans tous les recoins de l'école. Tout le monde ressent de l'anxiété, c'est un sentiment humain, qui peut même s'avérer nécessaire à la sécurité des individus. Mais quand l'anxiété et la peur surviennent sans raison, ne sont plus contrôlables et qu'elles deviennent handicapantes, il s'agit de phobies. Ce sont des peurs irrationnelles, non justifiées et démesurées. Pour là, ce n'était que de la peur, rien plus ni moins.

    Les jeunes gens froncèrent des sourcils lorsqu'ils virent qu'elle ne faisait rien de plus que les fixer. Non mais franchement ils pensaient quoi... C'était encore des gosses. Même pour Hotaru qui avait la même taille qu'eux mais les dominait d'au moins deux ans. Ils se refermèrent autour d'elle et un leva la main pour toucher son épaule. Terrorisée, le jeune femme ses mit à genoux de peur qu'on la frappe à nouveau.Un des enfants ria et l'attrapa par l'épaule pour la relever. Il mit sa main sur la cuisse en caressant doucement ce qui donna un frisson désagréable à la jeune fille. Ce fut le signal, les autres enfants se rassemblèrent autour d'elle encore plus, plus serrés puis la caressèrent de partout. Elle essayant de se dégager sans pour autant crier mais n'arrivait à rien face à ces enfants enragés et pervers...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://screw-your-life.forum-canada.net
Crazy Dark Knight

avatar


Points :
25 / 10025 / 100

Masculin
► Messages : 419
◄ Inscrit le : 19/11/2010
Age : 28
Localisation : La ou tu m'attend le moins

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Contrôle de la gravité

Sam 12 Fév - 16:03

La pauvre est totalement paralysée, la peur, la vraie, celle qui entre dans ta tête et qui arrête tous tes mouvement. Cette jeune n'a pas des journée très tranquille a ce que je voit. J'avait l’impression de n'être que spectateur dans cette scène, les jeunes n'avait pas prêtait attention a moi. Ils marchèrent vers elle, l'air un peu énervé, ils se mirent autour d'elle pour pouvoir en profiter. L'un, toujours le même, posa sa main sur son épaule, ce qui eu pour effet de faire s'agenouiller la jeune fille. Il la reprit par l'épaule pour la faire se relevé, le cauchemar commence pour elle.

Ils commencèrent alors a la caresser a divers endroits, la sensation devait être insupportable a la jeune fille, elle avait l'air dégoûté, elle tentait de sa dégager de leurs caresses putrides. Il es temps pour moi d’arrêté la figuration et devenir un acteur. Je commence par activer mon pouvoir sur ces trois imbéciles, ce qui arrêta leurs mouvements. Je m'approche du "chef", l'attrape par le col, baisse au max sa gravité et l'envoie de l'autre coté de la salle ou il s'écrase sur le mur, créant de magnifique fissures.

" On ne me tourne pas le dos ! "

Les deux autres se tournèrent vers moi, mon regard était plein de colère, le maigre se jeta sur moi, je me déplace rapidement sur le coté et lui balance un coup de poing dans le ventre pour le balancer plus loin.
Je me tourne enfin vers le dernier que je gratifie d'un regard terrifiant.

" Dégage ! "

Il hésite, mais finalement s'enfuit en courant de la salle de sport, laissant c'est deux copain dans les pommes. Je me retourne vers la jeune fille et lui présente ma main pour l'aider a se relevé.

_________________

La mort sourit à ceux qui se lèvent tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Small drop lost

avatar


Points :
3 / 1003 / 100

Féminin
► Messages : 224
◄ Inscrit le : 23/09/2010
Age : 24
Localisation : Partout autour de toi, m'attraperas tu ?

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Contrôle de la Flore.

Sam 12 Fév - 17:31

    La jeune fille voyait ces regards effrayants tout autour d'elle pendant que des caresses désagréables couvrait son corps. La peur au ventre, la jeune fille avait oublié de crier pour prévenir le jeune homme. Pourtant elle ne l'avait pas oublié et pensait à lui. Est ce qu'il était là à regarder tout aussi terrorisé qu'elle ou est ce qu'il s'est enfuit ? Les enfants s’arrêtèrent d'un seul coup. Pourquoi elle ne savait pas. Pourtant le bras qui la maintenait par le col restait comme bloqué dans l'air. Puis le jeune basketteur qui avait accepter de jouer avec elle vint enlever ce "chef de bande" avec force et colère.

    XIII employa la force avec les intrus. Il les envoya valser, non sans exagération, avec une expression de colère. La jeune femme ne réfléchissait plus à ce qui se passait autour d'elle. En l'entendit juste crier des menaces. N'importe qui aurait été choqué mais Hotaru savait qu'il le sauvait. Les garnements n'étaient plus là pour la terroriser et elle se moquait du reste. Elle releva la tête vers la main qu'il lui proposa. Cette main venait de l'aider et l'aiderait à nouveau pour se relever. Elle accepta cette aide pendant qu'une larme coulait le long de son œil droit. La peur avait disparu en laissant place à de l'apaisement.
    Finalement le jeune homme qui s'était enfuit revient et cria :

    "Vous nous le payerez !"

    Puis il s'enfuit à nouveau en courant. Terrorisé, la jeune femme s'était agrippé à la veste du jeune homme et se cachait derrière. Elle serra un peu plus ses poings en fixant le lointain comme dans la crainte qu'ils reviennent les attaquer de tous les côtés. Elle se sentait néanmoins en sécurité avec XIII. Un enfant ne peut se sentir en sécurité que s’il est protégé par un adulte, et un adulte ne peut se sentir en sécurité que si la société dont il fait partie est régie par la loi. Le degré de sécurité dépend ainsi de la relation de l’enfant à sa mère, et à sa mère mais aussi du degré d'aide qu'on lui a apporté. Aussi la petite Hotaru se sentait rassuré en sa compagnie.

_________________

L'homme est une plante qui porte des pensées, comme un rosier porte des roses et un pommier des pommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://screw-your-life.forum-canada.net
Crazy Dark Knight

avatar


Points :
25 / 10025 / 100

Masculin
► Messages : 419
◄ Inscrit le : 19/11/2010
Age : 28
Localisation : La ou tu m'attend le moins

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Contrôle de la gravité

Dim 13 Fév - 9:51

Elle accepta avec plaisir l'aide que je lui proposé, une larme coulant sur sa joue. J'avait enfin réussi a la protéger, la seul chose contre laquelle je ne peut la protéger c'est moi même . Le jeune qui était partit en courant, ouvrit la porte et nous balança un :

"Vous nous le payerez !"

Puis il repartit encore plus vite que la première fois, sans que je le remarque la jeune fille c'était cacher derrière moi, accrocher a mon t-shirt comme une petite fille a son père. Je me sentait apaisé en sa compagnie, je voulait la protéger, a tous prix, envers et contre tous. Je regarde l'heure sur l'horloge géante, il est temps pour moi de partir. Je la regarde dans les yeux et essuie la larme qui coule encore de son oeil.

" Il va falloir que je m'en aille. "

La jeune fille resserra ses main sur mon t-shirt et posa sa tête contre moi, avec la ferme intention de me faire rester ici. Je me sentait gêner de la laissait seul ici.

" Si tu veut tu peut venir avec moi, je vais faire un tour en ville "



_________________

La mort sourit à ceux qui se lèvent tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Small drop lost

avatar


Points :
3 / 1003 / 100

Féminin
► Messages : 224
◄ Inscrit le : 23/09/2010
Age : 24
Localisation : Partout autour de toi, m'attraperas tu ?

Dossiers.
Poste:
Pouvoir: Contrôle de la Flore.

Sam 19 Fév - 14:03

  • Le jeune homme posa un doigt pour enlever la larme de crainte qui coulait le long de sa joue. Sa main était chaude comparé aux siennes, cela lui faisait le plus grand bien d'avoir une touche de chaleur près d'elle.

    " Il va falloir que je m'en aille. "

    Même si la jeune fille le retenait, elle savait qu'elle ne pouvait le garder pour elle ainsi. C'était égoïste de sa part et elle avait la ferme intention de ne pas l'être. Pour elle s'était le plus grave des défauts. Certains pensent que ne s’occuper que de soi et ne penser qu’à soi peut conduire au bonheur ? Non, non ! Bien que beaucoup de personnes le pensent, et parfois parmi les plus intelligentes (comme quoi, le QI a ses limites...), c’est tout simplement faux. Gustave Flaubert écrivait par exemple « Être bête, égoïste et en bonne santé : voilà les trois conditions requises pour être heureux », mais sa correspondance de fin de vie montre qu’il regretta ensuite ce genre de déclarations anti-bonheur. Ou bien, c’est un problème de définition de l’égoïsme : s’aimer et tenir compte de soi et vouloir vivre heureux, ce n’est pas de l’égoïsme. L’égoïsme, le vrai, c’est ne pas tenir compte des autres, toujours les faire passer après soi. Alors, au contraire, cet égoïsme ferme la porte au bonheur, condamne à de petits plaisirs mesquins, matérialistes, au goût amer de solitude. Comme ceux d’un enfant qui a pris tous les jouets, écarté ses copains, et qui se retrouve tout seul dans sa chambre pour jouer : à quoi ? avec qui ? Le bonheur étouffe dans l’égoïsme : toutes les études montrent que plus on est heureux plus on a envie de se tourner vers les autres, de partager. Et que beaucoup de nos bonheurs viennent des autres : affections, amitiés, amours…
    Pourtant penser à sa sécurité, son bohneur... est ce être égoïste ou peut on y penser sans qu'un homme vous montre du doigt et vous dit égoïste ? Dans tous les cas, la perle ne voulait pas qu'il le pense aussi il se détacha de la veste du jeune tout en restant à ses côtés. Ce dernier répondit :

    " Si tu veut tu peut venir avec moi, je vais faire un tour en ville "

    La peur des gens peut se traduire de différentes manières: peur de se trouver dans une foule, peur d'avoir à s'exprimer devant des inconnus ou même devant des proches. Les personnes phobiques ne peuvent mener une vie normale bien qu'elles soient conscientes de l'irrationalité de leur problème. Mais est ce que c'est vraiment de la phobie dans le cas d'Hotaru ? Elle ne savait pas vraiment, peut être allait elle demander Collapse, amène-moi une boite ! Surtout pour qu'elle s'y enferme de peur de voir dehors. Personne ne le sait vraiment...mais je pense qu'elle a juste eu un passé tragique qui ne lui permet pas pour le moment de sortir d'un monde qu'elle essaye pour le moment de forger. Elle sourit doucement et lui dit gentille ment :

    "Merci... Hotaru ne peut pas sortir... ou pas envie..." Elle s’arrêta un instant et poursuivit : "Mais...va t'amuser..."

    Sur cette dernière parole, elle ferma les yeux et fit un franc sourire au jeune homme. Elle retourna dans sa chambre avec une journée étincelante...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://screw-your-life.forum-canada.net
Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ► District Sud-Est :: Ecole [6 à 16 ans] :: × Gymnase-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Autres Mangas (RPG)